Grossesse : le traitement naturel des mycoses vaginales

Pendant une grossesse, soigner une mycose vaginale sans médicaments chimiques, c’est un souhait pour beaucoup de femmes enceintes.

Pourquoi vouloir éviter les médicaments pour traiter une mycose intime de la grossesse ?
Pour deux raisons :
– Parce que les médicaments ne sont pas anodins pour l’enfant ou pour la grossesse. Certains traitements d’une mycose vaginale sont déconseillés pendant toute la grossesse et d’autres pendant le premier trimestre. Et chose étonnante, même pour les traitements autorisés personne ne peut dire que le risque est de zéro. Lisez à ce propos notre article : Les traitements d’une mycose à éviter pendant une grossesse.
– Une mycose vaginale pendant la grossesse doit tout de même être soignée parce qu’elle entraîne parfois des complications. Lisez notre article : Mycose vaginale quel danger pendant la grossesse ?

Eviter les médicaments chez une femme enceinte ?
On sait que pendant une grossesse, il faut éviter le plus possible les médicaments. Du coup, trouver une alternative naturelle efficace et sans danger pourrait soulager bien des femmes !

Quel traitement naturel pour une mycose vaginale pendant la grossesse ?
Nous avons passé plusieurs semaines à dépouiller les études existant sur le sujet.
Nous nous sommes surtout concentrés sur les traitements par les eaux florales, les huiles végétales et les produits de la ruche. Et nous avons rédigé pour vous un guide très pratique et concret sur le traitement naturel des mycoses vaginales et vulvaires pendant la grossesse. Et ces traitements peuvent être plus efficaces que les médicaments !

D’après une étude ayant porté sur 130 cas, voici un schéma comparant l’efficacité :
– à gauche d’un traitement naturel d’une mycose vaginale chez une femme enceinte pendant 7 jours. Il reste quelques femmes ressentant une gêne (4 % maximum). Cette étude est sérieuse, elle ne promet pas de la magie ! Mais 96 % des femmes sont guéries.
– à droite, le traitement avec antimycosique classique chez une femme enceinte après 7 jours, nettement moins efficace. Jusqu’à 14 % (et même un peu plus) de femmes sont encore gênées par des démangeaisons.
Après le traitement, 88 % des femmes ayant utilisé le traitement naturel étaient guérie pour 72 % des femmes traitées par antimycosique classique.
Et les femmes traitées par méthode naturelle présentaient moins de rougeurs, démangeaisons, pertes anormales ou irritations à la fin du traitement.
Regardez le schéma :

Le guide du traitement naturel des mycoses chez la femme enceinte est disponible sur notre site en téléchargement dans notre boutique.
Il vous explique quels produits utiliser, comment les utiliser de manière très pratique et concrète.

Cet article a été écrit par un médecin.

© Doctical 2017

Photo, droit d’auteur photobac / 123RF Banque d’images

 

Ajouter au panier

 

D'autres articles vous intéressent :


Leave A Comment