Quelles sont les causes de la sécheresse vaginale ?

Pourquoi survient-elle ? Pour trouver la solution ou le meilleur traitement, c’est LA question à se poser. Et savoir que faire contre cette sécheresse intime.

Quand on est gêné par ce phénomène, on peut se demander pourquoi on souffre de cette sécheresse intime. Connaître la cause, cela aide à trouver un traitement qui ne soit pas qu’une solution palliative. Alors, voici les causes de ce vagin pas suffisamment lubrifié.

La sécheresse vaginale après l’accouchement
C’est un grand classique et c’est normal. Après une grossesse, après un accouchement, les hormones chutent, entraînant une sécheresse intime qui dure quelques semaines à quelques mois. Ce n’est pas la peine d’en faire une maladie, ni de s’inquiéter. C’est peut-être même un message de la zone sexuelle qui dit : « j’ai bien travaillé, j’ai besoin d’un peu de repos ! ». Si votre envie de faire l’amour est là, tant mieux, mais soyez simple : utilisez un lubrifiant intime.

La sécheresse vaginale due à la ménopause
Le moment de la ménopause et de la préménopause peut marquer le début d’une sécheresse vaginale. Elle est due à la baisse des hormones de type estrogènes. Il s’agit surtout d’une sécheresse intime dû au manque d’hydratation vaginale et non à une difficulté de lubrification liée à l’excitation sexuelle. Pour plus d’infos sur la sécheresse vaginale de la ménopause, lisez nos articles :
La sécheresse vaginale à la ménopause ;
La sécheresse vaginale par manque d’hydratation vaginale
La sécheresse intime par manque de lubrification sexuelle;
Les deux sortes de sécheresse vaginale intime…

La sécheresse vaginale due à la pilule contraceptive
C’est parfois écrit sur la notice des pilules. La contraception, ayant un effet sur le désir, peut diminuer l’excitation sexuelle qui est la réaction physique au désir, et donc diminuer la lubrification. Elle peut aussi avoir un effet direct hormonal sur l’hydratation vaginale. C’est franchement très fréquent et pas très connu. Si vous voulez plus de précisions sur ce sujet, lisez notre article sur la sécheresse vaginale liée à la pilule contraceptive.

La sécheresse vaginale due aux médicaments
Si vous prenez des médicaments, lisez bien la notice. Si vous voyez trouble de la lubrification vaginale, sécheresse vaginale, trouble de la libido, sécheresse des muqueuses ou même sécheresse buccale, ce médicament peut être en cause dans la sécheresse vaginale. De même si vous voyez noté : trouble de l’érection ou impuissance. En effet, les mécanismes entraînant l’érection sont identiques à ceux qui entraînent une lubrification sexuelle chez les femmes.

La sécheresse vaginale liée au manque de désir sexuel
Si la libido est au plus bas, l’excitation sexuelle ne fonctionne pas bien. Attention, cela n’a rien à voir avec l’amour ! On peut aimer et avoir un blocage du désir. Donc la sécheresse vaginale peut être due à une cause de baisse du désir sexuel. Le problème, c’est qu’il y a mille et une causes de baisse du désir sexuel : les médicaments, la fatigue, la dépression, les tensions de couple, la prise de poids (je me sens moche avec mes kilos donc je n’ai plus envie), la prise de médicaments (pilule, antidépresseurs…), les maladies graves (on est angoissé donc l’excitation est en compétition avec l’angoisse), les histoires d’agressions sexuelles provoquant des blocages, les mauvaises expériences sexuelles, les deuils…

La sécheresse vaginale liée au manque de préliminaires sexuels.
Si l’on interrogeait les femmes, parions que 80 % jugeraient que leur partenaire ne fait pas suffisamment de préliminaires. Or, la durée des baisers, des caresses permet à l’excitation sexuelle féminine de monter suffisamment pour entraîner une bonne lubrification. Ce facteur est essentiel bien sûr !

Les autres causes
Si vous constatez une autre cause de sécheresse vaginale, écrivez-nous et nous la rajouterons ! Donnez votre témoignage… Cela servira à beaucoup de femmes.

Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2014

 

D'autres articles vous intéressent :