Une mycose gynécologique est-elle sexuellement transmissible ?

 Les mycoses gynécologiques sont elles des Infections Sexuellement Transmissibles ou IST ? (anciennement MST ou Maladies Sexuellement Transmissibles, dont la transmission se produit lors des relations sexuelles)

Non, les mycoses vulvo-vaginales ne sont pas des IST.
Infection sexuellement transmissible (IST) ou anciennement maladie sexuellement transmissible (MST), ce n’est pas un qualificatif que l’on peut attribuer aux mycoses gynécologiques. La transmission sexuelle n’est pas le fait des mycoses vaginales. En effet, on peut très bien avoir une mycose génitale sans aucune relation avec des rapports sexuels.

Les jeunes filles vierges ont aussi des mycoses vulvo-vaginales .
Comme une mycose vaginale n’est pas une infection sexuellement transmissible (IST), elle est susceptible de concerner aussi une jeune fille avant ses premières relations sexuelles. Aussi une jeune fille qui a une mycose vaginale avec des pertes blanches abondantes ne doit pas être soupçonnée de mentir sur le fait qu’elle n’a pas eu de relations sexuelles ! D’ailleurs, même une fillette peut souffrir d’une mycose vulvo-vaginale.

Les mycoses vaginales sont dues à un agent très fréquent.
Environ 10 à 15 % des femmes sont porteuses de l’agent des mycoses vaginales, le candida albicans (le plus fréquemment retrouvé). Et la plupart d’entre elles, même porteuses de candida albicans, n’ont aucune mycose vulvaire ou vaginale. Il ne suffit donc pas d’héberger cet agent infectieux pour avoir une mycose vaginale.

Les mycoses vaginales viennent d’un déséquilibre de la flore vaginale.
Dans le vagin, il existe une population de microbes formant une flore très utile. Cette flore défend le vagin contre les infections bactériennes ou les mycoses vulvo-vaginales. Si son équilibre se rompt, elle ne défend plus aussi bien le vagin. Et d’autres microbes se développent. S’il s’agit du candida albicans, cela provoque une mycose vaginale.

Vous avez eu l’impression que votre mycose vaginale était une IST ?
Parce que votre partenaire avait des démangeaisons, des rougeurs, des problèmes, ou que vous aviez une mycose après les rapports sexuels ?
Pensez à laisser un message ci-dessous en bas de la page dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande aussi un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Même si les mycoses vaginales ne sont pas des Infections sexuellement transmissibles (IST ou MST), elles peuvent être liées à la sexualité et aux relations sexuelles. Comment et pourquoi ? Lire la suite…

En changeant de partenaire, vous pouvez pourtant souffrir de mycose génitale. Pourquoi ? Lire la suite…

Cet article a été rédigé par un médecin.

(c) infosanteonline 2013

 

 

D'autres articles vous intéressent :

6 Comments

  1. Sisi 17 avril 2016 at 13 h 39 min - Reply

    Pertes blanches à répétition avec odeur de poisson
    Je pensais avoir des mycoses a répétition depuis quelques mois et d’après mon médecin traitant c’est ce qu’il pensait être, donc ovules tous les mois, car je rechute tous les mois depuis plus de 6 mois au moment de mes règles, crème a mettre matin et soir, et ovules…
    Odeur légère de poisson et des pertes. J’ai des rapport non protégés avec mon compagnon car aujourd’hui, cela fait quelques temps que nous sommes ensemble et je ne doute pas sur le fait qu’il soit fidèle. Il m’a affirme qu’il était « clean » et moi aussi, mais j’étais avec quelqu’un avant lui qui n’était pas très sérieux apparemment de son côté.
    J’ai donc fait une prise de sang pour vérifier que tout allait bien niveau maladies sexuellement transmissibles lorsque je me suis séparée de cet ex compagnon, et il n’y avait rien dessus, donc mon médecin en a bien déduit que c’était bien une mycose et un déséquilibre de la flore vaginale.
    Le problème c’est que cela revient sans cesse, et il y a trois jours je me suis aperçue que j’avais un tout petit boutons rose un peu douloureux juste a côté de la grande lèvre gauche. Puis il y en a eu deux autres a côté de celui la en forme de triangle plutôt douloureux hier, et aujourd’hui, j ai l’impression que ça sèche et que ça cicatrise. Je ne porte pas de sous vêtement depuis hier et un pantalon large afin d’éviter frottements ou autre ! Mais j ai toujours l’odeur du poisson qui est de retour!
    Et j’ai des problèmes de digestions par moment, l’estomac extrêmement gonflé et mal au ventre.
    Je suis inquiète je ne sais pas ce que j ai. J’ai rendez vous chez le gynécologue seulement dans 9 jours.
    Même si j’ai l’impression que ça va mieux pour aujourd’hui cela fait 6 a 8 mois que j’ai des soucis. Je n’ai jamais eu autant de problème a répétitions au niveau gynécologique et la je me dis quand même que cale dure depuis un moment.
    J’ai également recommencé à prendre la pilule il y a 6 mois, je ne prenais plus de contraception depuis deux ans, la pilule que je prends donc actuellement s’appelle Cerazette et depuis que je la prend j’ai des pertes et des saignements toutes les semaines, c’est fatiguant, et comme la mycose ( si c’est bien une mycose car j’ai fais une prise de sang mais pas de prélèvement vaginale, donc d’après l’avis de mon médecin traitant ) revient a chaque fois que j ai mes règles, je suis tous le temps embêter avec des mauvaises odeurs et obliges de mettre des ovules, ça va mieux donc pendant quelques jours et ça recommence des que je saigne, cercle infernale!
    Est la pillule, une mycose ( le candida par ex… ) dont je n’arrive pas a me débarrasser…
    Je ne sais plus quoi faire et ces petits boutons roses qui sont apparus sur ma peau a cote de la grande lever gauche, qui vont mieux certes et qui ne sont la que depuis trois jours meme s’ils ont sécher et que ce n’était que des petits boutons, tous ceci réunit je ne sais plus quoi penser et je m’inquiète, l’attente va être longue jus’a ce que je vois le gynécologue dans 9 jours alors je cherche des informations, sur des gens qui auraient pu avoir ce genre de chose ou des médecins connectes.
    Merci de votre attention, je reste disponible et compte venir régulièrement voir si j’ai des réponses.

    Réponse de médecin à Sisi pour Doctical
    Il est fort probable que vous n’ayez pas de mycose vaginale, mais une vaginose. En effet, les pertes à odeur de poisson sont caractéristiques des vaginoses, c’est-à-dire des infections dues à des bactéries. Les mycoses vaginales, elles sont dues à des levures (champignons).
    Les vaginoses ne sont pas des infections sexuellement transmissibles (IST autrefois appelées MST), mais à un déséquilibre de la flore vaginale.
    Le traitement des vaginoses bactériennes n’est pas le même que celui des mycoses vaginales. Je vous engage donc vivement à lire notre article sur les vaginoses.
    Et notre article sur le traitement des vaginoses.
    Donc le traitement n’est pas le même.

  2. Jordane 31 mars 2015 at 18 h 38 min - Reply

    Les mycoses vaginales sont-elles un peu transmissibles ?
    j’ai lu TOUS vos articles en lien avec le sujet.
    Je suis sujette aux mycoses depuis mes 12 ans, à cause des antibiotiques et/ou du stress et de la contrariété. Cela fait 2 ans que je n’en avais pas eu.

    J’ai une relation avec un homme depuis 3 semaines. Etant sérieux et testés tous les deux, nous avons décidé de ne pas utiliser de préservatifs. Il se retire pour éjaculer puisque je ne prends plus la pilule (pas bien, je sais, mais j’ai mes règles et reprend la pilule depuis). 3 semaines de rapports réguliers sans aucun problème.

    Il y a 3 jours, j’ai trouvé qu’il avait un « goût » différent. Une texture un peu « fibreuse ». Et le surlendemain, bingo, une mycose. Sans aucune des causes habituelles. Sans que je me retrouve dans aucune des causes énoncées dans vos articles. Donc là je me pose un peu des questions, quand même. Il est totalement impossible qu’une mycose soit transmise ?

    • Doctical 31 mars 2015 at 21 h 43 min - Reply

      Réponse de médecin pour Jordane au sujet de la transmission des mycoses vaginales
      En fait les candida albicans, agents les plus fréquents des mycoses se trouvent un peu partout. Donc il est possible que votre partenaire vous en transmette. MAIS, si votre flore vaginale et votre écologie vaginale sont de bonne qualité, vous n’aurez pas de mycose vaginale. Le candida peut ne pas provoquer de problème. D’où l’importance d’améliorer l’équilibre interne du vagin… Notez que la pilule peut elle-même être un facteur de risque de mycose génitale.

  3. Blondie 4 juin 2014 at 23 h 51 min - Reply

    Les mycoses vulvaires et vaginales ne sont pas des infections sexuellement transmissibles
    J’ai eu plusieurs fois quelques mycoses vulvaires en deux ans. La toute première fois, ne sachant pas de quoi il s’agissait, j’ai eu des rapports non protégés avec mon copain comme à mon habitude car je prenais la pilule depuis quelques mois. Je me suis soignée de mon côté, quant à lui il n’a jamais voulu se pencher sur la question, disant qu’il n’avait aucun symptome donc qu’il n’y avait pas lieu de se soigner. Séparés par la suite pendant plusieurs mois, nous nous sommes remis ensemble récemment et avons donc eu de nouveau un rapport non protégé. Je ressens de nouveau des démengeaisons au niveau des lèvres deux jour après ce rapport non protégé. J’émets donc l’hypothèse qu’il est « atteint » de cette mycose depuis le début, et que ne s’étant jamais soigné elle n’est jamais partie. Et que du coup, il me l’a refilée une fois de plus. Qu’en pensez-vous ?

    Réponse de médecin pour Doctical:
    Les mycoses vulvaires et vaginales ne sont pas des infections sexuellement transmissibles. Il s’agit d’un déséquilibre de la flore vaginale. La rencontre de deux flores (celle de votre partenaire et la vôtre) peut provoquer des déséquilibres. Mais cela ne servirait à rien de le traiter. Je vous engage à lire un article : les mycoses vulvo-vaginales sont-elles des IST ?http://www.doctical.com/les-mycoses-gynecologiques-sont-elles-des-maladies-sexuellement-transmisibles-mst/>Et un article sur les rapports sexuels et les risques de mycoses vulvo vaginales :http://www.doctical.com/category/mycoses/mycoses-et-sexualite/

  4. Ytg 3 mars 2014 at 5 h 07 min - Reply

    Une balanite
    Je suis un homme et j’ai une mycose du gland appelée balanite. Cela fait deux mois que je l’ai. Qu’est-ce qui la provoque ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    une balanite est une inflammation, ou irritation du gland. La cause peut être variée. Vous pouvez avoir une mycose, et si c’est le cas, c’est rapidement traité. Mais une balanite peut avoir bien d’autres origines qu’une mycose (la mycose du gland n’est pas fréquente). Une balanite peut être due à une infection bactérienne, à une allergie, un eczéma, un psoriasis…
    A lire, notre article sur la mycose du gland : http://www.doctical.com/mycose-du-gland-ou-mycose-genitale-chez-l-homme/

  5. Angie 20 janvier 2014 at 10 h 11 min - Reply

    Une mycose est ce une IST ?
    Après un rapport, mon partenaire et moi ça nous grattait, nous sommes tous les deux d’accord que c’est sans doute une mycose, mais la mycose n’est pas une IST, comment peut-on expliquer cela ?

    Réponse de médecin pour Doctical:
    je vous encourage à lire notre article sur la sexualité et les mycoses vaginales :http://www.doctical.com/sexualite-et-risques-de-mycoses-vaginales/ />Et un autre article : 5 conseils pour une sexualité sans mycose génitale : http://www.doctical.com/5-trucs-pour-une-sexualite-sans-mycose-vaginale/

Leave A Comment