Mycose génitale, le traitement par l’homéopathie

L’homéopathie est une manière de se soigner sujette à discussion. Il n’existe guère de preuves scientifiques de son efficacité, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, pour une même maladie, un traitement homéopathique sera différent selon la personne malade. Du coup, il est très difficile de comparer à un traitement non homéopathique de manière scientifique. D’autre part, les médicaments homéopathiques ne sont pas chers et les laboratoires ne sont donc pas si riches pour investir des millions en études…

Pourquoi choisir un traitement homéopathique pour une mycose vaginale ?
Si le traitement standard anti-mycosique fonctionne bien, ce n’est pas la peine d’avoir recours à l’homéopathie. En quelques jours, on se trouve guérie. Mais si les mycoses vaginales récidivent, et que l’on ne parvient pas à trouver de solution, quand on a la conviction que l’homéopathie est efficace, pourquoi ne pas essayer ? L’avantage, c’est que c’est une méthode sans danger et pas chère, même si elle peut être difficile à suivre avec assiduité. L’homéopathie peut être adaptée aux problèmes chroniques ou récidivants, justement comme les mycoses vaginales récidivantes.

Quel médicament homéopathique en cas de mycose vulvo-vaginale ?
Tout dépend du type de pertes observées, selon le cas, le ou les médicaments à prendre sont les suivants  :
Les médicaments les plus souvent utilisés :
– Si les pertes blanches forment des grumeaux (comme du fromage caillé), et sont associées à une irritation, des brûlures, ce sont des pertes typiques des mycoses vaginales : Helonias dioïca 5CH : 3 granules matin et soir.
– Un médicament spécifique des candidoses (le candida étant l’agent de la mycose vaginale) : Candidinum 9 CH, 3 granules matin et soir. Il s’agit d’une dilution de candida, la levure à l’origine des mycoses vulvovaginales.
– Si les pertes blanches (ou leucorrhées) sont de couleur blanche voire laiteuse, abondantes, et accompagnées d’irritation ou de brûlures : Calcarea Carbonica 5CH, 3 granules matin et soir.
– Si les pertes blanches sont irritantes associées à des démangeaisons et des rapports sexuels très douloureux : Sepia officinalis 15 CH une fois par semaine.
– Si les pertes blanches sont blanches et laiteuses, accompagnées de démangeaisons intenses, et éventuellement sensation de brûlures autour de la vulve : Silicea 30 CH : une dose par semaine.
– Si les pertes blanches sont abondantes, transparentes, filantes, ressemblant à du blanc d’œuf cru et associées à une irritation et des ulcérations (aphtes) de la vulve : Borax 9 CH 3 fois par jour jusqu’à ce que la mycose disparaisse.
– Si les pertes blanches sont jaunes et sentent mauvais, si elles irritent les petites lèvres, et démangent, et si la femme éprouve des envies pressantes d’uriner : Kreosotum 5CH 3 granules 3 fois par jour.
– Si les pertes blanches sont jaunes et épaisses, visqueuses : Hydrastis Canadensis 5 CH 3 fois par jour jusqu’à ce que la mycose disparaisse.
– Si les pertes blanches sont jaunes verdâtres, avec irritation et démangeaisons : Mercurius Solubilis 9CH : 5 granules 3 fois par jour pendant la mycose vaginale.
– Si les pertes blanches sont accompagnées douleurs et de brûlures dues à un gonflement de la vulve : Mercurius corrosivus 15 CH, 5 granules 3 fois par jour, jusqu’à ce que le gonflement disparaisse.
– Si les pertes blanches sont accompagnées de saignement ou de pertes de couleur marron : Nitricum acidum 7 CH, 3 granules 3 fois par jour, le temps que les symptômes s’atténuent.

Vous avez des pertes blanches trop abondantes ? Pourquoi ces pertes blanches sont si abondantes ?
Pertes blanches, vertes, jaunes, marron, transparentes, grises ? A quelle problème cela correspond ?
Les pertes blanches, ça peut très bien être tout à fait normal. Car toutes les femmes en ont… plus ou moins. Alors, à quoi servent les pertes blanches normales et comment sont elles ?

L’homéopathie contre les mycoses vulvo-vaginales, et aussi…
Les oligoéléments sont aussi une bonne manière d’agir sur le terrain pour stimuler votre immunité contre les mcyoses vaginales. Le zinc, par exemple est un oligoélément qui peut diminuer les épisodes de mycoses génitales. À quelles doses et comment le prendre ?  Lire la suite…

La phytothérapie par les huiles essentielles ou aromathérapie est une autre solution assez différente pour traiter les mycoses vulvo vaginales. Quelles plantes choisir pour avoir toutes les chances de guérir ? Lire la suite…

Les probiotiques dont on parle tant ont un intérêt très net pour le traitement des mycoses vaginales, surtout quand il s’agit de mycoses vaginales récidivantes. Faut-il manger des yaourts ou prendre des compléments de probiotiques pour diminuer les récidives de mycoses vaginales ? Lire la suite…

– – –

Avez-vous déjà testé l’homéopathie pour traitement d’une mycose vaginale ?
Si oui, et quel que soit le résultat, pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

 

Ajouter au panier

 

D'autres articles vous intéressent :

By | 2017-03-13T08:37:02+00:00 28 décembre 2012|Mycose vaginale, traitement naturel du terrain|1 Comment

One Comment

  1. Moi 26 octobre 2014 at 20 h 36 min - Reply

    J’ai reçu un diagnostic de psoriasis vulvaire
    il y a un an. Après plusieurs mois (7) de traitement conventionnel aux corticoïdes ma peau était tellement rendu mince que je ne pouvais même plus aller à la toilette sans fendre de la région vulvo-anale ce qui entraîne d’autre trouble tel que la constipation en autre et on oubli la vie sexuelle. Alors au bord de la dépression car aucune amélioration au bout de 7 mois de traitement je me suis tourner vers l’homéopathie ce qui a été ma délivrance. À l’intérieur d’une semaine de goutte et de crème j’étais sous contrôle plus de nouvelle déchirure et enfin la disparition des symptômes. 🙂 si ça peut aider le traitement homéopathique est efficace et m’aide à contrôler mon psoriasis.

    Réponse de médecin pour Doctical : Merci beaucoup pour votre témoignage. Ce serait vraiment intéressant que vous nous faisiez part de votre traitement…

Leave A Comment