Quel traitement préventif pour une mycose génitale (ou vulvo-vaginale) due à la prolifération de candida, le plus souvent candida albicans ? Comment prévenir les récidives de ces mycoses vaginales ? Et pourquoi ces levures se développent-elles tout à coup, alors qu’elles existent à l’état naturel et ne nous agressent pas en général ? Une hypothèse confirmée par des études est l’action du zinc sur le terrain immunitaire.

Mycose génitale et Zinc, quel rapport pour le traitement ?
Le zinc est un oligoélément connu pour stimuler l’immunité, en particulier l’immunité cellulaire au niveau la production des globules blancs de type lymphocytes T. Des études montrent chez des femmes ayant eu au moins 3 mycoses vaginales dans l’année, un taux de zinc dans le plasma nettement plus bas que chez des femmes n’ayant pas eu de mycoses vaginales, et cela de manière significative.

Mycose génitale récidivante, faut-il prendre des compléments en zinc ?
Pourquoi pas ? En cas de mycose génitale unique, ce n’est pas la peine de s’embêter. Un traitement bien conduit par des ovules anti-mycoses associé à une crème anti-mycose vulvo-vaginale et une hygiène intime bien adaptée suffisent le plus souvent. Mais quand les mycoses vaginales récidivent, prendre des compléments en zinc est une bonne idée. D’autant plus que des études montrent que même chez les femmes ayant un taux de zinc normal dans l’organisme, des suppléments en zinc diminuent les récidives de mycoses vulvo-vaginales.

Mycoses vaginales récidivantes, quelle dose de zinc en traitement préventif ?
La dose de 15 mg par jour semble la dose adaptée pour contribuer à prévenir les mycoses vaginales, les besoins journaliers étant environ de 12 mg par jour.
– Attention, il est conseillé de ne pas en prendre pendant la grossesse. (plus par précaution que parce qu’il existe des problèmes connus)
– Attention, ces médicaments ont comme indication principale l’acné, à cause de l’action anti-inflammatoire du zinc.
– Les effets indésirables possibles du zinc : Douleurs de l’estomac et du ventre, habituellement de faible intensité et transitoires. C’est surtout avec 30 mg par jour (dose souvent utilisée pour l’acné, mais ici il est conseillé de prendre seulement 15 mg)
Voici des exemples de médicaments pouvant être utilisés :

Granions de zinc, une ampoule de 2 ml par jour. Elle contient 15 mg de zinc. L’ampoule est à prendre à jeun. Pendant la durée du traitement, il est conseillé de s’abstenir de consommer certains aliments au repas suivant la prise du médicament (pain complet, germes de soja, grains de maïs…). Ils pourraient diminuer l’absorption du zinc. (prix : 4,53 € la boîte de 30 ampoules)
Effizinc : Une gélule par jour (15 mg de zinc). Une prise le matin avec un verre d’eau. (prix : 4,84 € la boîte de 30 comprimés et 8,30 € la boîte de 60 comprimés)
Rubozinc : Une gélule par jour (15 mg de zinc), le matin à avec un verre d’eau. (prix : 5,55 € pour 30 comprimés ; 8,30 € la boite de 60)
Zinc Oligosol : Il convient moins, car il est peu dosé en zinc : 0,0674 mg de zinc par ampoule de 2 ml.

Mycose vulvo-vaginale, où trouver du zinc dans l’alimentation ?
Les huitres sont très riches en zinc, de 30 à 100 mg pour 100 grammes. Pas forcément pratique !
La viande : 30 mg pour 100 grammes.
Le foie : 12 mg pour 100 grammes.
Le bœuf : 11 mg pour 100 grammes.
Les graines de sésame : 10 mg pour 100 grammes.
L’agneau : 8 mg pour 100 grammes.
Le poulet : 7 mg pour 100 grammes.

Modifier le terrain, pour lutter contre les mycoses vaginales…
Les oligoéléments ne sont pas la seule solution. Avec les probiotiques, vous pouvez diminuer le risque de mycoses vaginales… Lire la suite.
Et si vous êtes partisan de l’homéopathie, pourquoi ne pas essayer ? Mais quel traitement choisir pour avoir des chances d’être efficace ? Lire la suite…

– – –

Et vous, avez-vous pris du zinc pour guérir ou prévenir des mycoses vaginales ?
Si c’est le cas, pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Expliquez comment et pour quel résultat. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

Sources :
– Fichier canadien sur les éléments nutritifs (FCÉN). http://webprod3.hc-sc.gc.ca/cnf-fce/nutrientSearch-rechercheAliment.do?lang=fra

– Zinc status in women with recurrent vulvovaginal candidiasis. Edamn J. et col. Am J Obstet Gynecol. 1986 Nov;155(5):1082-5. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3777053

D'autres articles vous intéressent :