Les mycoses génitales de la fillette sont rares. Même si ces mycoses gynécologiques de l’enfant existent, une irritation vulvaire ou vaginale, avant 8 ou 9 ans, c’est souvent tout autre chose qu’une mycose génitale. Alors, à quoi peuvent être dues ces irritations vulvo vaginales de la petite fille ?

Une irritation vulvaire chez une fillette, c’est quoi ?
Même si elle ne souffre pas d’une mycose vaginale, une petite fille peut tout de même souffrir de symptômes de mycose vulvo vaginale, rougeurs et irritations de la vulve, de brûlures en urinant, et parfois même de pertes blanches malodorantes. Alors, si ce n’est pas une mycose vaginale, de quoi s’agit-il ?
Il peut s’agir, le plus souvent, d’une vulvite infectieuse, d’un corps étranger intravaginal, ou d’un lichen plan plus rare.

L’infection vulvaire infectieuse de la petite fille.
Il s’agit d’une infection atteignant la vulve uniquement, et non la zone vaginale. La vulve est rouge, irritée, la toilette intime douloureuse, et il peut parfois y avoir des pertes sur les sous-vêtements.
Le plus souvent, cette infection est liée à un germe, une bactérie présente dans la région, qui se multiplie à cause d’une hygiène inadaptée. En effet, vers 4 ou 5 ans, on laisse généralement une fillette pratiquer seule sa toilette, à juste titre. Cependant, elle ne la fait pas toujours de la bonne manière et cela peut entraîner un risque de vulvite infectieuse.
La vulve d’une fillette est fragile pour plusieurs raisons :
La vulve d’une enfant n’est pas protégée par des petites lèvres ou une pilosité qui sont inexistantes.
– La vulve est à proximité de l’anus avec tous les germes de cette zone qui peuvent se développer.
– l’hymen est souvent béant à cet âge, n’offrant pas un obstacle aux germes situés sur la peau entre la vulve et l’anus.
– La vulve est verticale, ce qui fait que le trajet de l’urine est différent de chez femme adulte. L’urine peut donc couler sur la vulve, et il peut y avoir une rétention d’eau dans la vulve.
– La vulve d’une petite fille n’est pas acide comme celle d’une jeune femme après la puberté. Au contraire, elle est légèrement alcaline et ne possède pas de flore de Doderlein pour la protéger.
– Si la fillette est un surpoids important, son hygiène est plus souvent défectueuse.

Que faire en cas de vulvite infectieuse chez la fillette ?
Il faut simplement lui apprendre l’hygiène appropriée : ne jamais utiliser, pour la toilette intime, de lingette, de bain moussant, de gant de toilette…
Utiliser un savon doux approprié, comme Saugella girl, Saforelle miss, ou Lactacyd par exemple.
Il faut encore lui apprendre à s’essuyer de l’avant vers l’arrière quand elle va aux toilettes, afin de ne jamais apporter de bactéries depuis l’anus vers le vagin.
Et il faut aussi, par précaution, donner un traitement contre les oxyures à toute la famille. Les oxyures sont des petits vers intestinaux parasites très fréquents (une personne sur trois en est porteuse) qui peut augmenter le risque d’infections vulvaires, en particulier à cause des démangeaisons de cette région…
Si la vulve est très irritée, le médecin prescrira un antibiotique local comme par exemple la Fucidine… mais surtout jamais de traitement intravaginal à une petite fille. Ce serait une agression physique et psychique susceptible de se révéler grave pour elle.

Le corps étranger dans le vagin !
C’est une des seules causes de vaginites de la petite fille. Le vagin est vraiment infecté à cause d’un corps étranger sur lequel se développent des bactéries.
Quel corps étranger peut se retrouver dans le vagin d’une petite fille ?
Très souvent, tout simplement, un petit bout de coton ou de papier toilette qui est resté tout à l’entrée du vagin. Il peut s’agir aussi d’un corps étranger comme une perle, ou un tout petit objet que la petite fille a introduit elle-même. Ainsi une petite fille avait été amenée chez une gynécologue par sa maman : elle avait introduit un haricot sec dans son vagin, car elle pensait qu’il s’agissait d’une petite graine comme il en faut pour faire un bébé !

Les signes du corps étranger dans le vagin d’une petite fille…
On observe des pertes qui sentent très mauvais, avec parfois même du sang dedans. Si le médecin a prescrit un traitement antibiotique, cela s’arrange, et dès que cette enfant arrête les antibiotiques, cela recommence et pour cause : le corps étranger est toujours en place.

Que faire en cas de corps étranger vaginal chez une petite fille ?
Le gynécologue ou le pédiatre peut facilement ôter avec une petite pince, un bout de coton ou de papier, car il reste généralement à l’entrée du vagin, sur le bord postérieur de l’hymen.
En revanche, s’il s’agit d’un petit objet, le gynécologue devra aller plus profondément dans le  vagin. On réalise une anesthésie générale de courte durée, pour pratiquer ce que l’on appelle une vaginoscopie et retirer l’objet en question. Il est important de le faire sous anesthésie générale, car la vulve et le vagin sont des zones très sensibles émotionnellement, et l’on ne peut prendre le risque de provoquer plus tard un blocage sexuel.

Le lichen scléreux de la petite fille…
Il s’agit d’une maladie de la peau dont l’origine est inconnue. Elle va se situer sur les petites et grandes lèvres, entraîner des rougeurs et une couleur nacrée de la zone. Le traitement est mis en place par un dermatologue ou un gynécologue qui saura à la fois faire le diagnostic et proposer un traitement adapté.

Les agressions sexuelles de l’enfant, il faut parfois y penser…
Même si l’on n’aime pas penser à un abus sexuel sur une fillette, il faut y penser si la cause ne semble pas évidente. En effet, la cause d’un problème gynécologique de l’enfant peut être lié à ce type de traumatisme. Mieux vaut y penser pour la protéger que de fuir la réalité !

Votre petite fille a eu des problèmes gynécologiques ?
De quoi s’agit-il ? Comment avez-vous trouvé la solution ? Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Chez la petite fille, une irritation, des rougeurs, pertes vaginales peuvent parfois être dues à une vraie mycose vaginale. Lire la suite…

Une mycose vulvo vaginale chez une jeune fille vierge ? C’est possible. Lire la suite…

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

 

 

Ajouter au panier

 

D'autres articles vous intéressent :