Le traitement d’une mycose vaginale consiste tout d’abord à traiter la crise de mycose génitale et vulvaire en cours.

Est-ce bien une mycose vulvo-vaginale ?
Pour soigner un épisode de mycose gynécologique, il faut tout d’abord être certain qu’il s’agit bien de cette maladie. Il existe en effet d’autres problèmes gynécologiques, comme une crise d’herpès, une vaginose (infection bactérienne du vagin), une irritation, une allergie au latex du préservatif, un psoriasis de la vulve… Toutes sortes de soucis peuvent entraîner des brûlures ou irritations vulvo-vaginales. Aussi est-ce mieux de consulter un médecin, surtout si c’est la première fois que vous vous posez la question : est-ce une mycose vulvo-vaginale dont je souffre ?

Quel médicament en cas de mycose vaginale ?
Le médecin prescrit un traitement antimycosique. Il s’agit d’un unique ovule à effet retard ou de trois ovules à appliquer 3 jours de suite. On peut leur associer une crème contenant un même principe actif à appliquer sur la vulve. Ces  médicaments détruisent les candida albicans responsable de la mycose. Ils rendent la membrane des candida albicans perméable, bloquant leur multiplication.

Le traitement de la mycose vaginale récidivante (MV V R ou Mycose  Vulvo Vaginale Récidivante) ?
Le traitement est le même que celui de la mycose simple, pour la crise en cours, et associé à d’autres précautions, ou à un traitement plus complexe que vous prescrira votre médecin.

Les médicaments en ovules contre la mycose vaginale ?
Monazol® ovule (Sertaconazole nitrate) Laboratoire Teva-Théramex.
Fazol® (isoconazole) ovules à 300 mg x3
Gyno Pevaryl® (Econazole) ovules 150 mg retard.
Ses génériques :
Gynopura LP Gé
150 mg ovule à libération
Éconazole Arrow® Ovule

Econazole Biogaran® Ovule
Econazole Eg® Ovule
Econazole Mylan® Ovule
Econazole Ranbaxy® Ovule
Econazole Ratiopharm® Ovule
Econazole Sandoz® Ovule
Econazole Teva® Ovule
Econazole Winthrop® Ovule
Econazole Zydus® Ovule

Gyno-Travogen® 1 ovule d’isoconazole (600 mg)
Gynadaktarin® (miconazole) ovules à 100×14 et 400 mg x 1 retard
Gynotrosyd® (tioconazole) ov à 300 mgxl
Lomexin® capsule (Fenticonazole nitrate) Laboratoire Effik

Les crèmes, solutions ou laits anti mycose vaginale : ­
Ils sont utilisés pour traiter la vulve, en association aux les ovules.
Amycor® 1% crème (bifonazole)
Trimysten® 1% crème  (clotrimazole),
­Pevaryl® 1% solution  (econazole), ne doit pas être appliqué sur les muqueuses, mais sur la peau. Choisir l’émulsion fluide.
Pevaryl® 1% crème ne doit pas être appliqué  sous cette forme sur les muqueuses. Choisir l’émulsion fluide.
Pevaryl® 1% émulsion fluide
Fazol® 2% émulsion fluide (isoconazole),
Fazol® 2% crème.
­Ketoderm® 2 % crème (ketoconazole).

Quel traitement dans le cas de mycose vulvo vaginale récidivante (MVVR) ? Lire la suite…

Vous voulez TOUT savoir sur les traitements des mycoses vaginales ? Lire la suite…

Si vous souffrez de mycose vuvo vaginale récidivante (MVVR), un traitement complémentaire avec le zinc peut vous être utile. Le zinc… Lire la suite…

Que penser des probiotiques par voie vaginale en traitement des mycoses vaginales ? Lire la suite…

Vous avez déjà suivi un tel traitement pour une mycose vulvo vaginale ?
Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

(c) infosanteonline 2013

D'autres articles vous intéressent :