Mycose vulvo-vaginale récidivante (MVVR), quels symptômes ?

Les mycoses vaginales peuvent venir, repartir… et récidiver. Les rechutes de ces mycoses génitales sont désagréables quand elles sont fréquentes. Quand parle-t-on de mycose vulvo-vaginale récidivante ou MVVR ? Et comment savoir que l’on souffre vraiment d’une mycose vulvo-vaginale récidivante ?

Une mycose vulvo-vaginale récidivante quelle définition ?
Une MVVR ou mycose vulvo-vaginale récidivante, c’est une mycose vulvo-vaginale qui rechute au point d’entraîner au moins 4 épisodes de mycose dans l’année. Environ 5 % des femmes souffrant de mycose génitale ont une mycose vulvo-vaginale récidivante. C’est donc une minorité, mais une minorité de femmes souffrant plus que les autres. Notons que d’après les gynécologues, les mycoses vulvo-vaginales récidivantes sont en augmentation, et leur fréquence aurait doublé ces dernières années.
À ce propos, informez-vous sur les gestes anti récidive de mycose vaginale

Une mycose vulvo-vaginale récidivante, c’est d’abord une mycose génitale
Il faut se poser la question quand on souffre de rechutes de mycose vaginale. Est-ce-vraiment une mycose vulvo-vaginale, ou autre chose ?
Pour que ce soit une mycose vaginale, il faut que l’on ait tous les symptômes suivants :

  • Des démangeaisons vulvo-vaginales, ce que les médecins appellent un prurit.
  • Des pertes blanches à l’aspect blanc et caillé, classiquement décrites comme du yaourt.
  • Une muqueuse vulvaire et vaginale très rouge. Les gynécologues parlent de couleur « carmin », ou de muqueuse « carminée ».
  • La présence de levures, ces champignons microscopiques ou levures à l’origine de l’infection mycosique. Cet élément est extrêmement important dans le cas de mycoses vulvo-vaginales récidivantes. Le plus souvent, il s’agit de candida albicans, d’où le nom de candidose ou de candidose vulvo-vaginale récidivante aussi donnée aux mycoses vulvo-vaginales récidivantes. Quand on a une seule mycose génitale dans la vie, il suffit de soigner et si c’est guéri, pas de problème. Quand la mycose récidive sans cesse, il faut être certain que ces levures sont bien présentes. Il est donc impératif de faire un examen avec une culture pour vérifier que le diagnostic est bon. Et cela au moins deux fois. Ce n’est pas fait pour embêter les femmes, mais pour que le médecin soit certain de ne pas passer à côté d’une autre maladie qui se soignerait tout autrement.

Qui a des mycoses vuvo-vaginales récidivantes ?
On estime que 6 à 8 % des femmes souffrent de mycoses vulvovaginales récidivantes (ou MVVR) encore appelées CVVR pour candidoses vulvovaginales récidivantes. Cela représente des millions de femmes dans le monde !

Comment et quelles femmes peuvent-elles bénéficier d’un traitement médical d’une mycose vaginale récidivante ? Lire la suite…

Quelle est l’efficacité du traitement médical pour guérir une mycose vaginale récidivante ? Lire la suite…

Vous avez souffert de récidives de mycose vulvo-vaginales ?
Comment avez-vous réagi ? Et votre médecin ? Quelles solutions avez-vous ? Êtes-vous toujours gênée ? Pensez à laisser un message ci-dessous en bas de la page dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été écrit par un médecin.

Sources : Sexually transmitted diseases de Richard H. Beigi 2012. Ed John Willey & Sons.

© infosanteonline 2013

 

D'autres articles vous intéressent :


By | 2016-06-11T11:04:33+00:00 15 octobre 2012|Comprendre la mycose vaginale|0 Comments

Leave A Comment