Mycoses récidivantes, 20 gestes qui sauvent

Contre les mycoses récidivantes, et pour retrouver le sourire dans la vie de tous les jours, voici un plan anti-mycose en 20 trucs efficaces.

Attention, ces mycoses récidivantes sont dues à un terrain fragile, pas à une mauvaise hygiène. Les femmes à risque doivent prendre toutes les mesures pour que ce terrain soit armé au mieux contre les candida albicans, levures le plus souvent à l’origine de mycoses vaginales.

Pratiquer une toilette adaptée
1°- Ne pas utiliser de produit nettoyant trop acide. Les candida albicans aiment l’acidité. Le pH du produit (le pH mesure l’acidité) doit être supérieur à 4,8.
2° – Ne pas utiliser non plus un produit trop alcalin, car cela décape trop. Cela signifie pas de savons solides, car ils sont très basiques. Ou alors, si l’on aime les savons, choisir ce que l’on appelle un savon sans savon ou un syndet (synthétique detergeant) ou pain surgras.
3° – Ne jamais utiliser de gant de toilette pour la toilette intime.
4° – Bien sécher la zone intime après la toilette, et le faire avec douceur en tapotant. Utiliser une serviette bien propre à changer souvent.
5° – Ne jamais faire de toilette vaginale interne.

S’habiller en conséquence
6° – Pas de protèges slips tous les jours. Il vaut mieux changer de sous-vêtements une fois dans la journée en cas de pertes importantes ou en début ou fin de règles.
7° – Choisir des slips en coton ou en soie.
8° – Éviter les strings.
9° – Porter des vêtements qui ne serrent pas à l’entrejambe. En clair, pas de jeans ou shorts moulants, ni de collant sans slip.

Demander de l’aide au partenaire
10° – Après une relation sexuelle, lui demander d’aller systématiquement faire une toilette à l’eau en décalottant bien. Cela permet de limiter les récidives par échange de candida albicans entre partenaires.
11° – Demander au médecin de traiter le partenaire si les mycoses vaginales récidivent. On ne le fait pas pour un seul épisode.

Pratiquer une sexualité douce pour la vulve et le vagin !
12° – Si la pénétration fait mal, ce n’est pas normal. Faire plus de préliminaires et/ ou utiliser du gel lubrifiant.
13° – Essayer un temps les préservatifs bien lubrifiés pour voir si c’est plus adapté.
14° – Ne jamais insister pour faire l’amour ou recevoir des caresses en cas de brûlures ou de douleurs.
15° – Ne pas utiliser d’ovules ou de gels spermicides. Ils sont très agressifs pour la muqueuse pour les femmes sujettes aux mycoses fréquentes.
16° – Ne rien introduire d’agressif dans le vagin.
17° – Aller uriner après l’amour. C’est préventif pour les infections urinaires et positif contre les mycoses vaginales.

Ne pas agresser sa vulve !
18° – Ne pas s’épiler tout près des petites lèvres.
19° – Éviter les piercings ou tatouages de cette zone.
20° – Ne pas parfumer la vulve ou le vagin.

Et puis, consultez un médecin en cas de plus de 4 récidives par an. Dans ce cas, un traitement différent est peut-être nécessaire. Dans les mycoses récidivantes, le germe en cause n’est pas toujours le candida albicans. Il peut s’agir d’un autre germe, nécessitant un autre traitement, souvent plus long, mais efficace.
Notons aussi que les mycoses vulvo-vaginales récidivantes peuvent avoir une composante psychique. Dans ce cas, quelques séances d’hypnose peuvent se révéler très bénéfiques.

– – –

Vous avez vos propres trucs contre les mycoses récidivantes ?
Pensez à laisser un message ci-dessous en bas de la page dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

D'autres articles vous intéressent :

By | 2016-05-28T17:05:34+00:00 17 février 2015|Hygiène Intime, Prévenir la mycose vaginale|18 Comments

18 Comments

  1. SchtroumpOrange 6 janvier 2017 at 17 h 28 min - Reply

    Sucre et mycose vaginale récidivante
    voilà 8 mois que j’ai réussi à me débarrasser de ma mycose récidivante que je traînais depuis presque deux ans.
    J’avais essayé tout ce que j’avais pu trouver : huiles végétales, huiles essentielles, probiotiques, ail, et autres remèdes cités sur Internet.
    Tout ça sans avoir assez de courage pour arrêter totalement le sucre. J’ai dépensé une fortune, et… rien n’y a fait. Ma mycose partait deux mois, trois mois, et revenait obstinément.
    Désespérée, j’ai fini par arrêter toutes ces solutions coûteuses, et j’ai commencé à faire la guerre au sucre.
    Le résultat est absolument radical. Zéro sucre, zéro mycose. Un écart sucré, et la voilà qui revient.

    La solution est finalement tellement simple ! Sauf qu’arrêter le sucre, c’est un vrai calvaire… C’est en essayant d’arrêter qu’on se rend compte d’une part, qu’on est totalement addict à cette petite poudre blanche, et d’autre part, qu’il y en a dans TOUT ! La moutarde à l’ancienne, certains jambons, les tomates séchées, les merguez, absolument toutes les choses préparées qui se mangent (qu’elles soient sucrées ou salées !).
    Mais sucre ou mycose, il faut choisir…

  2. Bebeenroute 10 novembre 2014 at 11 h 56 min - Reply

    Solution contre la douleur des mycoses vaginales
    J’ai trouvé un moyen infaillible pour me débarrasser de ces fameuses mycoses.
    La crème ainsi que l’ovule de chez Econazole mylan et bien une première partie pour la traiter ; mais récemment j’ai appris qu’en plus de ce traitement, mettre des glaçons dans le slip permet de soulager la douleur ainsi que sa parte plus vite !
    C’est un vécu y a une semaine j’étais pliée en 2 parce que j’ai eu une mycose. Je suis enceinte donc je pouvais pas prendre plus fort à part cette crème et cette ovule. Mais ça ne faisait rien je l’avais pendant 5 jours et j’en ai eu marre j’ai appelé mon hôpital ou je vais accoucher et on ma dit de mettre des glaçons et depuis soulagement totale plus de démangeaison. A préciser crème et ovule a continuer !

    >Réponse de médecin pour Doctical :
    Attention ! Les glaçons au contact de la peau ou des muqueuses provoquent des brûlures (gel de la zone !). Il faut donc forcément mettre les glaçons dans un sachet plastique et entre ce sachet et la muqueuse, mettre un linge fin. Et ne garder les glaçons que quelques minutes, les enlever dès que ça fait un peu mal, puis les remettre et les ôter encore… Il ne faut pas sentir de malaise ou de douleur, ce qui serait signe que l’on agresse sa muqueuse. Et ça, ce ne serait pas du tout une bonne idée.

Leave A Comment