Soigner une mycose vaginale avec des produits naturels peut être intéressants. Le bicarbonate de sodium ou de soude, connu aussi sous le nom de natron est utilisé depuis des millénaires. Quelle place pour ce bicarbonate de soude dans le traitement des mycoses vulvo-vaginales ?

Bicarbonate de soude : un milieu vulvo-vaginal moins acide.
La cause des mycoses vaginales est un champignon ou levures de type candida albicans (le plus souvent, parfois une autre levure), et cette levure se développe en milieu acide. D’où l’idée de rendre le milieu vulvo-vaginal moins acide, plus hostile aux candida, afin d’empêcher l’agent des mycoses vaginales de se développer. Or, le bicarbonate a cet effet de faire diminuer l’acidité.

Le bicarbonate de sodium, c’est quoi ?
Le bicarbonate de sodium est un sel se présentant sous forme de cristaux blancs et solubles dans l’eau. Il a un pouvoir que l’on appelle un pouvoir tampon. Dans un milieu acide, il fait baisser l’acidité. C’est ce qui nous intéresse ici ! Le bicarbonate est aussi une molécule dont la formule est NaHCO3. Cela vous fait une belle jambe !

A quoi sert le bicarbonate de sodium pour l’hygiène intime ?
Le bicarbonate de soude n’est pas un traitement suffisant des mycoses vulvo-vaginales, mais un traitement d’appoint, et c’est déjà bien. En clair, le bicarbonate de sodium peut vous soulager si vous avez une mycose vulvo-vaginale, mais il ne suffira pas pour obtenir une guérison de cette mycose vaginale.

Où trouver du bicarbonate de sodium ?
Vous pouvez tout simplement en acheter en pharmacie, ou même en grande surface au rayon pâtisserie. En effet, le bicarbonate de soude est aussi utilisé pour la cuisine !

Mycose vaginale, comment utiliser le bicarbonate de soude ?
Prenez une cuillérée à soupe de bicarbonate pour la diluer dans un demi-litre d’eau tiède. Vous pouvez aussi utiliser de l’Hydralin classic, poudre prévue pour un usage gynécologique, car il contient aussi du bicarbonate de sodium. Mais attention, ce médicament contient des parfums, et certaines personnes peuvent être allergiques. Vous pouvez faire une toilette externe avec cette solution, dans un bidet (on sait, c’est démodé, mais utile !), dans une bassine… Évitez d’utiliser cette solution pour une toilette intravaginale, car elle serait source d’irritation et de déséquilibre de votre flore vaginale.

Quand ne pas utiliser le bicarbonate de soude ?
L’idéal serait de n’utiliser de bicarbonate que si vous avez une mycose vaginale et pour une durée maximale de 3 à 5 jours. En effet, la zone vulvo-vaginale est naturellement acide pour se défendre contre les agressions des microbes, en particulier les bactéries. Parce que bien sûr, les mycoses vaginales ne sont pas les seules à menacer votre zone intime. Donc si, avec le bicarbonate, vous faites une toilette intime tous les jours, vous allez empêcher l’acidité de vous protéger. Vous aurez peut-être moins de mycoses, mais vous risquez de contracter d’autres infections vaginales et plutôt des infections vaginales bactériennes. Ce n’est pas tellement mieux ! Donc n’utilisez pas de bicarbonate quand votre zone vulvo-vaginale est en bonne santé.

Les traitements naturels des mycoses vous intéressent ?
La phytothérapie contre les mycoses vaginales. Il y a des solutions. Lire la suite.
Les oligo-éléments contre les mycoses génitales récidivantes : le zinc, un oligo-élément intéressant… Lire la suite.
Et l’homéopathie ? Elle peut sans doute présenter un intérêt dans le cadre des mycoses récidivantes. Lire la suite.
Que peut-on attendre des probiotiques quand on souffre de mycose vaginale ? Lire la suite.

Vous avez déjà utilisé du Bicarbonate ?
Partagez votre expérience. Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! Pour mieux l’utiliser et éviter les erreurs. On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

D'autres articles vous intéressent :