Mycoses vaginales et bicarbonate de sodium

Soigner une mycose vaginale avec des produits naturels peut être intéressant. Le bicarbonate de sodium ou de soude, connu aussi sous le nom de natron est utilisé depuis des millénaires. Quelle place pour ce bicarbonate de soude dans le traitement des mycoses vulvo-vaginales ?

Bicarbonate de soude : un milieu vulvo-vaginal moins acide.
La cause des mycoses vaginales est un champignon ou levure de type candida albicans (le plus souvent, parfois une autre levure), et cette levure se développe en milieu acide. D’où l’idée de rendre le milieu vulvo-vaginal moins acide, plus hostile aux candida, afin d’empêcher l’agent des mycoses vaginales de se développer. Or, le bicarbonate a cet effet de faire diminuer l’acidité.

Le bicarbonate de sodium, c’est quoi ?
Le bicarbonate de sodium est un sel se présentant sous forme de cristaux blancs et solubles dans l’eau. Il a un pouvoir que l’on appelle un pouvoir tampon. Dans un milieu acide, il fait baisser l’acidité. C’est ce qui nous intéresse ici ! Le bicarbonate est aussi une molécule dont la formule est NaHCO3. Cela vous fait une belle jambe !

A quoi sert le bicarbonate de sodium pour l’hygiène intime ?
Le bicarbonate de soude n’est pas un traitement suffisant des mycoses vulvo-vaginales, mais un traitement d’appoint, et c’est déjà bien. En clair, le bicarbonate de sodium peut vous soulager si vous avez une mycose vulvo-vaginale, mais il ne suffira pas pour obtenir une guérison de cette mycose vaginale.

Où trouver du bicarbonate de sodium ?
Vous pouvez tout simplement en acheter en pharmacie, ou même en grande surface au rayon pâtisserie. En effet, le bicarbonate de soude est aussi utilisé pour la cuisine !

Mycose vaginale, comment utiliser le bicarbonate de soude ?
Prenez une cuillerée à soupe de bicarbonate pour la diluer dans un demi-litre d’eau tiède. Vous pouvez aussi utiliser de l’Hydralin classic, poudre prévue pour un usage gynécologique, car il contient aussi du bicarbonate de sodium. Mais attention, ce médicament contient des parfums, et certaines personnes peuvent être allergiques. Vous pouvez faire une toilette externe avec cette solution, dans un bidet (on sait, c’est démodé, mais utile !), dans une bassine… Évitez d’utiliser cette solution pour une toilette intravaginale, car elle serait source d’irritation et de déséquilibre de votre flore vaginale.

Quand ne pas utiliser le bicarbonate de soude ?
L’idéal serait de n’utiliser de bicarbonate que si vous avez une mycose vaginale et pour une durée maximale de 3 à 5 jours. En effet, la zone vulvo-vaginale est naturellement acide pour se défendre contre les agressions des microbes, en particulier les bactéries. Parce que bien sûr, les mycoses vaginales ne sont pas les seules à menacer votre zone intime. Donc si, avec le bicarbonate, vous faites une toilette intime tous les jours, vous allez empêcher l’acidité de vous protéger. Vous aurez peut-être moins de mycoses, mais vous risquez de contracter d’autres infections vaginales et plutôt des infections vaginales bactériennes. Ce n’est pas tellement mieux ! Donc n’utilisez pas de bicarbonate quand votre zone vulvo-vaginale est en bonne santé.

Les traitements naturels des mycoses vous intéressent ?
La phytothérapie contre les mycoses vaginales. Il y a des solutions. Lire la suite.
Les oligo-éléments contre les mycoses génitales récidivantes : le zinc, un oligo-élément intéressant… Lire la suite.
Et l’homéopathie ? Elle peut sans doute présenter un intérêt dans le cadre des mycoses récidivantes. Lire la suite.
Que peut-on attendre des probiotiques quand on souffre de mycose vaginale ? Lire la suite.

Vous avez déjà utilisé du Bicarbonate ?
Partagez votre expérience. Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! Pour mieux l’utiliser et éviter les erreurs. On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

D'autres articles vous intéressent :


7 Comments

  1. Darlie 27 février 2017 at 16 h 18 min - Reply

    Je vois.

  2. Gi 24 août 2016 at 21 h 47 min - Reply

    Toilette quotidienne intime au bicarbonate
    Je n’avais pas de problème, mais on m’a conseillé que pour l’hygiène intime c’est bon de faire la toilette avec le bicarbonate de sodium. je l’ai alors fait pendant 2 jours et j’ai commencé par avoir des pertes marron. que faire?

    Réponse de médecin pour Gi qui a utilisé du bicarbonate pour sa toilette intime
    Je vous conseille vivement d’arrêter le bicarbonate de sodium pour votre toilette intime. Il n’est utile qu’en cas de mycose vaginale, car la zone intime est alors trop acide et le bicarbonate permet de corriger cela. Si vous n’avez aucun problème, pourquoi utiliser un tel produit. Cela ne sert à rien, sinon à perturber l’acidité de votre écologie vaginale ! Donc faites votre toilette à l’eau, tout simplement.

  3. Victoire1111 22 mai 2016 at 14 h 36 min - Reply

    Démangeaisons au niveau de la vulve après la ménopause
    J’ai vu ma dermatologue il y a 2 jours pour des problèmes à la vulve dus au stress. J’ai 67 ans et depuis ce jour mon vagin me démange. Quand j’ai vu la dermatologue je n’avais pas de mycose. Ce jour dimanche mon vagin me démange énormément et je ne sais pas quoi faire ! Aidez-moi svp.

    Réponse de médecin pour Victoire 1111 à propos de démangeaisons vulvaires après la ménopause.
    Je vous conseille vivement de demander à votre médecin de vous prescrire des estrogènes en local (en crème ou ovule) afin de faire diminuer ces démangeaisons. Si vous n’avez pas de contre indications à un tel médicament bien sûr.
    Sinon, il existe deux autres solutions si vous n’avez pas de maladie dermatologique de la vulve ni d’infection : le laser fractionné ou la radiofréquence à température contrôlée.
    En effet, très souvent, la vulve souffre d’un manque d’hormones après la ménopause, ce qui entraîne un affinement des tissus et souvent des démangeaisons, voire parfois des petits troubles urinaires. Soit il faut lui en apporter, soit il faut régénérer les tissus. Le laser et la radiofréquence ont cet effet.
    Cela dit, vous avez eu raison de consulter un dermatologue car de nombreuses maladies de peau peuvent survenir au niveau de la vulve (lichen plan, psoriasis, etc) et entraîner des démangeaisons. C’était donc important d’avoir l’avis d’un médecin dermatologue.

  4. Mangin 4 janvier 2015 at 21 h 47 min - Reply

    Mycose vaginale récidivante après grossesse
    En août 2013 j ai accouché. Après cet accouchement, j’ai eu des saignements nauséabonds et malodorants. Depuis j’enchaîne les mycoses vaginales. C’est horrible là, en un mois j’en suis à deux mycoses.

  5. BOUZIBOUZA 1 décembre 2014 at 19 h 48 min - Reply

    [b]Quel bicarbonate ?
    [/b]
    Bicarbonate de soude ou de sodium ? Faudrait savoir !

    [b]
    Réponse de médecin pour Doctical :[/b]
    Il s’agit de deux noms différents pour une même substance.
    C’est vrai que c’est une précision qui manque…

  6. Petiteneige 2 avril 2014 at 22 h 22 min - Reply

    Le bicarbonate est parfait pour un soulagement rapide et ponctuel, mais en complément d’un traitement aux huiles essentielles pour vraiment guérir.
    Le yaourt aussi apporte un vrai soulagement mais franchement ce n’est pas très simple d’utilisation!
    Un traitement homéopathique de fond m’avait permis de me débarrasser de mycoses récurrentes, répit efficace pendant presque une dizaine d’années! Monilia albicans en 15ch une fois par semaine (pendant 3 ou 6 mois, je ne sais plus)

  7. Pharonie 18 janvier 2014 at 9 h 59 min - Reply

    http://www.doctical.com/mycose-vulvo-vaginale-quel-traitement-medical/
    Je souffre très régulièrement de démangeaison vaginale et le mois passé, j’étais chez mon gynéco. Elle m a dit que j’avais des mycoses vaginales. Elle m’a prescrit des ovules et une crème. Apres le traitement, ça allait vraiment mieux. Mais ce mois, j’ai de nouveau des démangeaisons. Et j ai lu votre astuce, la toilette intime avec du bicarbonate de sodium. J’ai essayé hier, mais en faisant ma toilette intime avec du bicarbonate, j’ai eu des picotements, un peu une sensation de brûlure. Mais après avoir nettoyé avec une serviette 1 minute après, c’est passé.
    Je voulais juste demander : est-ce que ce picotement et cette sensation de brûlure au niveau du vagin sont normaux ?
    Dois-je continuer ou arrêter ?


    Réponse de médecin pour Doctical
    :
    Si votre vulve est irritée, c’est normal que le bicarbonate puisse vous picoter. Notez qu’il ne suffit pas spécialement pour soigner une mycose vaginale vraiment déclarée. Mais si c’est juste un début d’irritation de la vulve, facteur de risque de mycose vulvo-vaginale, cela peut sans doute aider à éviter une mycose. Donc en cas de mycose vraiment déclarée, il vaut mieux se traiter avec un ovule en intravaginal. Je vous engage aussi à lire la partie de notre site dédiée à l’hygiène intime. Car des erreurs peuvent considérablement augmenter le risque de mycose vaginale. Il suffit parfois de mieux adapter cette toilette et les précautions pour ne plus souffrir de mycoses. http://www.doctical.com/les-conseils-hygiene-intime-contre-les-mycoses-vaginales//>A lire aussi, les 20 gestes contre les rechutes de mycose vaginale : http://www.doctical.com/mycose-vulvo-vaginale-20-gestes-anti-recidive/

Leave A Comment