Une mycose vaginale, c’est gênant, désagréable, mais ça n’empêche pas les règles de survenir. Alors, quelles protections choisir en cette période menstruelle ?

La serviette hygiénique, c’est mieux que les tampons pendant une mycose génitale.
A lire, notre article comparant serviettes et tampon pour les femmes sujettes aux mycoses.

Oui, mais quelles serviettes choisir si l’on a une mycose vaginale ?
Le choix de la serviette compte car elles peuvent augmenter la prolifération de candida albicans ou empêcher de retrouver une flore vaginale équilibrée.

– Une serviette sans parfum. Tous les parfums peuvent être allergisants, irritants. Alors, il faut surtout éviter les serviettes parfumées.
– Une protection hygiénique respirante. Les serviettes périodiques complètement imperméables entraînent une augmentation de température locale (de 1,1°), et une augmentation du niveau d’humidité. L’air ne circule plus, se réchauffe et cela stimule la prolifération des candida albicans responsable des mycoses aussi appelées candidoses. Et aussi la prolifération des bactéries nocives. C’est pourquoi ces serviettes sont à éviter. Il faut leur préférer les serviettes respirantes.
– Une serviette sans film plastifié ou synthétique en surface.
Ces films sont irritants, et augmentent aussi la température locale. Ils sont source de nombreuses irritations favorisant l’apparition des mycoses vulvo-vaginales et leur persistance. Ils ralentissent la guérison des mycoses vaginales.

La serviette idéale en cas de mycose vaginale est donc :

  • En coton au contact avec le corps,
  • Aérée, ou respirante,
  • Sans parfum.

On trouve ce type de serviettes en pharmacie, ou encore dans les boutiques bio… Attention, si vous utilisez des serviettes lavables en coton (peu de femmes en utilisent, mais de plus en plus), la lessive utilisée est essentielle. Ce serait dommage d’en utiliser une agressive, car il reste toujours des résidus. Choisissez une lessive bio la plus naturelle possible.

Et pendant les règles en l’absence de mycose vaginale ?
Même en l’absence de mycose vulvo-vaginale, il est toujours préférable de choisir ce type de serviettes pour limiter les risques et offrir un environnement sain à la vulve. Surtout chez les personnes sensibles aux mycoses, infections, irritations.

Sources : RUNEMAN B  and al The vulvar skin microenvironment: influence of different panty liners on temperature, pH and microflora Acta Derm Venereol. 2004;84(4):277-84

 

D'autres articles vous intéressent :