Chez une femme n’ayant pourtant jamais eu de mycose vaginale, des relations sexuelles avec un nouveau partenaire peut déclencher une mycose vaginale . Pourtant, ces mycoses vaginales, aussi appelées candidoses vulvo-vaginales ne sont pas des infections sexuellement transmissibles ( IST anciennement MST). Alors, pourquoi cette réaction vaginale ?

La mycose génitale est due à un déséquilibre de la flore vaginale.
Les lactobacilles constituant la flore de Döderlein protègent la paroi vaginale contre la prolifération des candida albicans, agents de la mycose génitale naturellement présents dans la zone génitale. Or les relations sexuelles peuvent déséquilibrer cette flore vaginale.
Et quand ces lactobacilles sont en déséquilibre, de mauvaise qualité, fragilisés, moins nombreux ou moins efficaces, les candida albicans en profitent pour proliférer et peuvent déclencher une mycose.

La flore du partenaire peut déséquilibrer la flore féminine.
Chaque homme possède lui aussi une flore génitale. Pas vaginale évidemment. Sa peau, son prépuce, toute sa zone génitale héberge elle aussi des bactéries. Une relation de couple peau contre peau et plus encore une relation sexuelle, c’est la rencontre de deux écologies microbiennes. Certaines bactéries de la flore masculine colonisent la flore féminine, et peuvent la rendre plus fragile.
En effet, tous les lactobacilles de la flore n’ont pas la même qualité. Certaines défendent mieux que d’autres contre les infections comme les mycoses. Si les nouvelles bactéries apportées par le partenaire sont de moins bonne qualité que les bactéries habituelles de la jeune femme, sa flore peut devenir moins protectrice contre les mycoses.

La mycose vaginale des jeunes mariées…
On parle parfois du syndrome des jeunes mariées : une jeune femme vierge se marie et souffre immédiatement de mycoses. Ce n’est pas une transmission de germes, c’est une adaptation des deux flores microbiennes l’une à l’autre. Cela peut demander un peu de temps pour qu’un équilibre harmonieux se retrouve et que les mycoses cessent. Ce phénomène se produit aussi bien chez une femme n’étant pas vierge, lorsqu’elle rencontre un nouveau partenaire.

Les premiers rapports sexuels peuvent irriter…
Lorsque la jeune femme est vierge, sa première fois peut la brûler, la faire saigner. Or, les petits traumatismes peuvent participer au déclenchement de la prolifération des candida albicans, agents des mycoses. Cela fait un facteur supplémentaire de risque de mycose vaginale. De la même manière une femme ayant déjà eu une vie sexuelle peut avoir une lubrification moins bonne la première fois, simplement à cause du stress… Et moins lubrifié, le vagin peut subir de petites agressions lors des mouvements de va-et-vient, ce qui favorise la mycose.


Vous avez déjà eu une mycose vaginale après une nouvelle rencontre ?
Pensez à laisser un message ci-dessous en bas de la page dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

(c) infosanteonline 2013

D'autres articles vous intéressent :