La sécheresse vaginale peut entraver la sexualité et la relation de couple. Quels sont les problèmes qu’entraîne une telle sécheresse intime ?

La sécheresse vaginale peut entraîner des problèmes sexuels. Quelles sont ces difficultés dans la sexualité déclenchées par cette sécheresse intime ?

Sécheresse vaginale, la pénétration sexuelle difficile
Pour qu’une relation sexuelle se passe bien mécaniquement, il faut que l’homme ait une érection suffisante et la femme une lubrification suffisante. Ces deux facteurs étant fonctionnels, tout se passe bien. Si la lubrification est insuffisante, la pénétration devient difficile, voire impossible. Tout simplement, le pénis en érection ne passe pas, à cause de frottements trop intenses qui l’empêchent de glisser.

Sécheresse vaginale, des douleurs de la femme à la pénétration
Si le couple cherche à forcer la pénétration, une douleur survient chez la femme. En effet, la muqueuse vaginale, comme toutes les muqueuses du corps est très sensible. Un frottement appuyé, ça fait mal.

Sécheresse vaginale, des douleurs de l’homme à la pénétration
L’homme aussi ressent une douleur s’il cherche à forcer la pénétration alors que la muqueuse vaginale n’est pas suffisamment humide. Le gland du pénis est lui aussi une muqueuse, donc très sensible. Là aussi, les frottements trop intenses sans lubrification suffisante, ça fait mal.

L’éjaculation précoce, plus fréquente en cas de sécheresse vaginale
Si la sécheresse vaginale n’est pas trop intense, la pénétration sexuelle peut être possible. Mais dans ce cas, les mouvements de va-et-vient provoquent ensuite des frottements très intenses, plus intenses que normalement. Et ces frottements font monter bien plus rapidement l’excitation de l’homme qui aura tendance à l’éjaculation précoce. C’est peu connu, mais une sécheresse vaginale peut ainsi être à l’origine d’une éjaculation prématurée !

Sécheresse vaginale et problème de libido féminine
Une douleur à la pénétration entraîne une appréhension au moment où l’on pense au rapport sexuel suivant. Le problème, c’est que quand une femme a peur d’avoir mal, elle éprouve forcément moins de désir sexuel. Du coup, moins de désir entraîne moins d’excitation et moins de lubrification vaginale. On se trouve donc parfois dans un cercle vicieux : la peur d’avoir mal bloque la lubrification vaginale, ce qui entraîne une sécheresse plus intense et plus de douleur si l’on tente une pénétration sexuelle. Le problème de sécheresse vaginale peut donc avoir tendance à s’intensifier au fil du temps si l’on ne s’en occupe pas.

Sécheresse vaginale et problème d’érection
Quand un homme a mal au moment de la pénétration, ou qu’il a peur de faire mal à la partenaire, il peut éprouver des difficultés à rester en érection. Tout simplement parce qu’au lieu de ressentir une excitation, il éprouve une peur. Et la peur n’est pas du tout propice à l’érection. À cause de la sécheresse vaginale, il peut avoir peur de faire mal, peur d’avoir mal, peur d’éjaculer trop vite, peur de perdre son érection.  Peur de perdre son érection, parce que forcer pour entrer dans le vagin en faisant mal à sa partenaire, ça n’est pas très excitant !

Sécheresse vaginale et perte de libido chez l’homme
Dans le pire des cas, ce qui n’est heureusement pas toujours le cas bien sûr, un homme peut constater une diminution de son désir sexuel. S’il a peur de faire mal, d’avoir mal, de perdre son érection, d’éjaculer trop rapidement… forcément, ça finit par ne plus donner envie de recommencer.

Sécheresse vaginale, ne la laissez pas s’installer !
Une sécheresse vaginale passagère n’est pas forcément si gênante. Mais si elle devient durable, elle peut entraîner des difficultés sexuelles importantes. Plus embêtant, elle peut entraîner des difficultés de couple. Quand un homme ou une femme n’éprouve plus ou plus beaucoup de désir pour l’autre, et ce pendant un temps qui devient long, le couple est fragilisé. C’est la raison pour laquelle, il faut la prendre en charge si elle devient répétée. Afin de conserver une sexualité agréable et positive pour les deux partenaires.

Quelque chose vous fait réagir dans cet article ?
Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2014

D'autres articles vous intéressent :