À quoi sert la prostate ?

  
doctical shop banner - À quoi sert la prostate ?

La prostate est un organe dont les rôles sont importants. Elle est même très utile, même si l’on en parle le plus souvent quand elle a un problème ou une maladie et pour trouver le meilleur traitement possible. Alors, quelle est son utilité, et à quoi sert vraiment la prostate ?

  
cles seduction doctical banner - À quoi sert la prostate ?

Dr C. Solano

1 – La prostate est utile pour la sexualité


Question sexualité masculine, la prostate est indispensable pour l’éjaculation, la fertilité et le plaisir. Voyons de plus près comment elle joue son rôle…

– La prostate est impliquée dans l’éjaculation

Elle est impliquée dans l’éjaculation à de multiples niveaux

– La prostate fabrique le liquide prostatique

Ce liquide qui correspond à 20 % à 30 % environ du volume du sperme. Quand un homme éjacule, près d’1/3 environ du volume de l’éjaculat est formé par du liquide prostatique. Sans elle, le sperme serait bien moins abondant.

– La prostate est le laboratoire du sperme


La prostate est l’endroit où se produit le mélange des 3 fluides principaux entrant dans la composition du sperme :
– Le liquide prostatique provenant de la prostate elle-même,
– Le liquide séminal provenant des vésicules séminales. Ces vésicules séminales sont situées derrière la prostate. Un canal évacuateur traverse une partie de la prostate pour amener le liquide qu’elles fabriquent dans l’urètre prostatique.
– Les spermatozoïdes qui eux, remontent vers la prostate depuis les testicules.

– La prostate joue un autre rôle sexuel dans l’éjaculation 

Elle est impliquée dans la sensation prémonitoire d’éjaculation. Juste avant l’éjaculation, un homme sent que « ça va venir ». Cette sensation annonciatrice de l’éjaculation (et généralement de l’orgasme) est due, au moins en partie, à la pression exercée par le volume de sperme qui s’accumule dans l’urètre à l’intérieur de la prostate.

– La prostate participe à l’éjaculation elle-même

Car la glande prostatique participe à la mécanique de l’éjaculation : au moment où le sperme est expulsé par saccades, la prostate se contracte, jouant un rôle important dans la propulsion du sperme et donc l’éjaculation. Si cela se produit ainsi, c’est que cette prostate, cette glande sexuelle contient des fibres musculaires lisses se contractant à ce moment de manière rythmique et involontaire.
Le vieillissement de la prostate entraîne d’ailleurs une diminution de la force de l’éjaculation, ainsi qu’une diminution du volume du sperme.

– La prostate protège le sperme de l’urine


Pendant l’éjaculation, la prostate ferme la portion de l’urètre entre la vessie et la prostate, ce qui évite pendant l’éjaculation :
– à l’urine de descendre,
– au sperme de monter vers la vessie.
Ainsi, grâce à la zone de la prostate, l’urine est empêchée de se mélanger au sperme.
Les spermatozoïdes ne se trouvent donc jamais au contact de l’urine et de son acidité et peuvent donc rester fertiles.

– La prostate participe peut-être au bon état vaginal


Il semblerait que la prostate fabrique des estrogènes en petite quantité. Une fois dans le sperme, ils pourraient agir sur ce que l’on appelle la trophicité vaginale, c’est-à-dire son côté moelleux, doux et humide. Cependant, j’ai du mal à trouver des sources fiables, je tombe sur un article intitulé « estrogens in prostatic secretion » et cet article est introuvable sur Internet et rédigé en tchèque. Si jamais vous le trouvez, ça m’intéresse !

– La prostate est impliquée dans plaisir


Il existe un orgasme déclenché par un massage de la prostate. Ce massage est provoqué par une pénétration anale digitale ou sexuelle (relation homosexuelle masculine). L’orgasme prostatique a peu été étudié. Je cite une thèse de psychologie : « Selon Perry (1988), cet orgasme prostatique serait un réflexe occasionnellement accompagné de suintement de sperme et pourrait être répété à plusieurs reprises. Hite (1981) suggère que cet orgasme prostatique est plus profond, plus diffus et plus intense et qu’il dure plus longtemps que les orgasmes issus de la stimulation pénienne ».

2 – La prostate joue un rôle pour la fertilité


Le sperme contient environ un tiers de liquide prostatique. Ce liquide prostatique aide les spermatozoïdes à être mobiles et en forme. En effet, la prostate fabrique un fluide qui apporte des éléments biochimiques augmentant la qualité de fécondité du sperme, notamment du zinc qui se trouve à forte concentration à ce niveau. Ce fluide prostatique contient aussi de l’acide citrique, de la spermine, de la choline des enzymes comme de la phosphatase acide, etc.

La prostate fabrique donc ce liquide prostatique qui possède certainement plusieurs rôles.

Leurs rôles avec plus de précisions

– Le PSA ou antigène spécifique à la prostate contenu dans le liquide prostatique contribue à la réaction de fluidification du sperme après éjaculation. Au moment de l’éjaculation, le sperme est une substance coagulée au départ, puis il devient plus fluide en quelques minutes. Cette réaction est en partie due à cette protéine contenue dans le liquide prostatique et elle permet aux spermatozoïdes de mieux profiter de leur mobilité pour aller féconder l’ovule.

– Il participe au blocage des réactions immunitaires de la femme contre le sperme. En effet, le corps de la femme reçoit le sperme et les spermatozoïdes, cellules vivantes, sont étrangères pour elle. Normalement, son corps devrait donc chercher à les éliminer. Or, ces spermatozoïdes sont protégés. On pense que l’alpha1-acide glycoprotéine et la La Zn-alpha2-glycoprotéine fabriquée par la prostate pourrait participer à cette action capitale pour faire des enfants. Elle est aidée par d’autres molécules qui semblent cacher certaines zones de surface des spermatozoïdes pour qu’ils ne soient pas des cibles de réactions immunitaires de la part d’une femme.

– La phosphatase acide prostatique elle aussi fabriquée par la prostate participe à la maturation des spermatozoïdes car lorsqu’ils sortent des testicules, ils n’ont pas encore atteint leur capacité maximale de fécondabilité.

– Et beaucoup d’autres substances, notamment pour réguler la consommation d’énergie des spermatozoïdes, éliminer les spermatozoïdes dysfonctionnels, dissoudre (hydrolyser) le mucus du col de l’utérus pour dégager le chemin vers l’ovule, former une réserve de spermatozoïdes dans le col de l’utérus (les spermatozoïdes pouvant attendre l’ovulation plusieurs jours dans l’organisme féminin), améliorer la liaison entre le spermatozoïde et l’ovule, etc. On sait même que chez certains animaux, le fluide prostatique contient une molécule susceptible déclencher l’ovulation, et l’on ne sait pas exactement s’il existe un mécanisme ressemblant chez les humains…

3 – La prostate, utile sur le plan urinaire


La prostate joue un rôle dans la miction (le fait d’uriner). Il ne s’agit cependant pas un organe principal pour uriner, puisqu’un homme opéré de la prostate peut bien sûr continuer à uriner. La prostate sert au dans le bon fonctionnement de l’appareil urinaire car elle est liée aux avec les deux sphincters assurant la continence urinaire. D’où le fait que les opérations de la prostate peuvent entraîner des incontinences, heureusement souvent passagères.

– Quand un homme urine, la prostate se relâche


Les fibres musculaires et élastiques de la prostate se détendent, ce qui permet à l’urine de passer facilement, rapidement et sans effort. En effet, l’urine passe par le milieu de la prostate, puisqu’elle est traversée verticalement par l’urètre.

– La prostate évite que l’urine ne remonte


Pendant la miction (acte d’uriner), la prostate ferme un clapet, ce qui fait que l’urine ne peut pas remonter vers les vésicules séminales Elle permet aussi que quand un homme urine, les urines ne remontent pas dans les vésicules séminales ou vers les testicules. Cela vous semble étrange comme remarque ? Pourtant, les spermatozoïdes arrivent bien dans l’urètre et sortent par le même endroit que l’urine. D’où l’importance d’éviter le reflux d’urine !

4 – La prostate joue un rôle hormonal


La prostate transforme des hormones. À partir de la testostérone, elle fabrique une molécule plus puissante, la dihydrotestostérone ou DHT. La prostate transforme environ 5 % de la testostérone.

Alors, si vous pensiez que la prostate ne servait à rien, avez-vous changé d’avis ?
Si cet article vous a permis de mieux comprendre votre corps, d’observer un phénomène, surtout, laissez un commentaire, cela pourra être utile à d’autres hommes !

À lire aussi sur la prostate :
– Tous les médicaments pour la prostate
– Adénome de la prostate ou cancer de la prostate, pas les mêmes symptômes !

Sources :
Voici certains des documents consultés pour écrire cet article :
T. Seisena, M. Rouprêt, A. Faix, S. Droupy. La prostate : une glande au carrefour uro- génital. The prostate gland: a crossroad between the urinary and the seminal tracts. Progrès en urologie (2012) 22, S2-S6
– A Fleisch, C Krähenbühl Physiologie de la prostate. – Urologia internationalis. 3, 261- 272 1956

– J. Hermabessière. Physiologie de la prostate – 01/01/93
– JY. Dubé. Les protéines majeures de la sécrétion prostatique. Andrologie Journal officiel de la Société d’andrologie de langue française. Nov 1991, Volume 1, Issue 2, pp 56–58. https://doi.org/10.1007/BF03034169
– JY Dubé, R. R. TremblayRôle des enzymes protéolytiques du sperme dans la fertilité masculine. Synthèse médecine/sciences 1988 ; 4 : 96-100
– Raboch J, Herzmann J, Rezábek K. Cesk Gynekol. Estrogens in prostatic secretion 1968 Nov;33(9):682-4.

Cet article a été écrit par un médecin. Doctical © 2018
Droit d’auteur pour la photo : luismolinero / 123RF Banque d’images

  
doctical shop banner - À quoi sert la prostate ?

Laisser un commentaire