Cancer de la prostate, l'opérer, et après ? (2)

Dr C. Solano sexologue et andrologue

Après une prostatectomie radicale, que se passe-t-il ? L’opération consiste à enlever la prostate, à cause d’un cancer. Quelles sont les conséquences de l’opération à moyen et long terme ?

Prostatectomie radicale, quelques semaines, quelques mois après l’opération…

Sur le plan urinaire

Après l’opération, il existe toujours et systématiquement des fuites urinaires. Heureusement, elles ont tendance durer seulement quelques semaines à quelques mois. Pour certains, tout va bien en 15 jours et pour d’autres il faut 6 à 9 mois, parfois même 2 ans. Mais il est possible et fortement conseillé d’aider le corps à mieux fonctionner plus rapidement grâce à de la rééducation.
Et dans les cas où ces fuites urinaires restent très gênantes, une opération pour mettre en place un implant est réalisable (sphincter artificiel).

Sur le plan de l’érection

Quand c’est possible, le chirurgien préserve les nerfs érectiles qui sont collés à la prostate. Cependant, ils sont forcément étirés et atteints par l’opération. Aussi un dysfonctionnement de l’érection est-il constant après l’opération. Petit à petit, les nerfs cicatrisent et les érections réapparaissent. Bien sûr, si l’érection était bonne avant l’opération, la récupération est meilleure que si les érections étaient déjà mauvaise qualité avant la prostatectomie.
Il existe des traitements pour aider à récupérer les érections.
Attention parfois le chirurgien ne peut pas préserver les nerfs érectiles, car le cancer passe à ce niveau et il est important d’ôter toutes les cellules cancéreuses. L’érection ne peut alors revenir spontanément. Mais, même dans ce cas, des traitements sont possibles pour retrouver une sexualité avec des érections.

Sur le plan de l’éjaculation

Quand on a subi une prostatectomie radicale, il n’y a plus d’éjaculation. C’est peut-être ce qui est le plus difficile à accepter pour un homme. Cependant, l’orgasme continue à se produire et la sensation de plaisir également.

Sur le plan de la fertilité

Après une prostatectomie radicale n’est donc plus possible d’avoir d’enfant après cette opération, puisque l’éjaculation n’est plus possible.
Mais avant l’opération, un homme peut demander à conserver du sperme au CECOS (banque du sperme). Cela se fait assez peu, car le cancer de la prostate atteint le plus souvent des hommes âgés qui ne souhaitent plus avoir d’enfants.

La taille du pénis

La taille du péniis peut sembler avoir diminué. Bien sûr, le chirurgien n’y a pourtant pas touché. Mais comme il ôte la prostate et l’urètre qui lui correspond, l’urètre devenu plus court tire de l’intérieur sur le pénis.  Ainsi, les corps érectiles conservent exactement la même taille, mais ils ont tendance à être siège d’une traction vers l’intérieur. Mais la bonne nouvelle, c’est que d’après des études, c’est réversible : en un an à peu près, la verge retrouve sa taille… Ouf !

Pour les conséquences immédiates, juste après opération pour cancer de la prostate, lisez l’article précédent.

A lire aussi :
– A quoi peut bien servir la prostate ?
– Trois méthode pour détecter un cancer de la prostate
– Tous les médicaments pour la prostate
– Adénome de la prostate ou cancer de la prostate, pas les mêmes symptômes !

© Doctical 2020
Image : 123rf : rido

error: