Finastéride, médicament contre l’hypertrophie bénigne de prostate

Dr N. Szapiro

finasteride

Pour quoi le Finastéride est-il utilisé ?

Ce médicament est prescrit dans l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ou adénome de prostate.

Quelle est l’action du  finastéride ?

Il a pour action de réduire la taille de la prostate.
Comme  ce médicament diminue la taille de la prostate, il améliore le débit urinaire et les symptômes causés par l’hypertrophie bénigne de prostate.
Le Finastéride réduit ainsi le risque d’une rétention urinaire aiguë et le besoin d’une intervention chirurgicale.

Quelle est la substance active du Finastéride ?

La substance active contenue dans Finasteride appartient à un groupe de médicaments appelés inhibiteurs de la 5-alpha-testostérone réductase.

Comment fonctionne le Finastéride ?

Chez les hommes, l’hormone testostérone se transsforme en dihydrotestostérone (ou DHT) sous l’influence d’une enzyme appelée 5 alpha-réductase. Or cette DHT fait augmenter la taille de la prostate. Pour empêcher qu’une hypertrophie bénigne de la prostate devienne gênante, on cherche à empêcher cette transformation de la testostérone en DHT. En bloquant l’enzyme 5 alpha-réductase, indispensable à cette transformation, le Finastéride limite donc le développement de la prostate.

Quelle dose pour le Finastéride ?

La posologie recommandée est d’un comprimé de 5 mg une fois par jour pendant ou entre les repas. En cas d’oubli, il est inutile d’en prendre deux le lendemain en croyant bien faire : mieux vaut continuer comme si de rien n’était.
Le comprimé de Finastéride doit être avalé entier, ne pas être divisé, ni écrasé.

Quels résultats attendre avec le traitement par Finastéride  ?

Le traitement agissant progressivement sur la taille de la prostate, il faut un traitement d’au moins six mois pour de déterminer si la prostate réagit de manière satisfaisante au Finastéride, c’est-à-dire pour observer une diminution du volume de la prostate et une amélioration des symptômes urinaires. Cela dit, une amélioration plus rapide peut être constatée.

Quelques chiffres plus précis ? 

La concentration de DHT dans le sang baisse de 70 % environ sous l’effet de ce médicament avec une diminution du volume de la prostate de 20 % au bout de  trois mois, jusqu’à 27 % au bout de trois ans. L’obstruction pour l’écoulement de l’urine diminue.
Après quelques semaines de traitement, le débit urinaire augmente et les symptômes gênants diminuent. Ces changements sont très significatifs après 4 à 7 mois de traitement.

Des améliorations significatives du débit maximal urinaire et des symptômes ont été obtenues après quelques semaines de traitement par le finastéride en comparaison avec les données en début de traitement. Des différences significatives de l’activité du finastéride comparées au placebo ont été observées respectivement après 4 et 7 mois de traitement.
Après 4 ans de traitement, le risque de rétention aigüe d’urine est divisé par deux.
De même la nécessité d’une prostatectomie est divisée par deux.

 

Attention à votre partenaire !

De petites quantités de Finastéride ont été retrouvées dans le sperme de sujets recevant du finastéride. En cas de rapport sexuel avec une femme enceinte ou susceptible de l’être, le préservatif est hautement recommandé pour éviter que le Finastéride passe dans le sperme et nuise au développement du bébé.
En effet, une féminisation des fœtus mâles a été observée lors de l’administration du Finastéride au cours de la période de gestation… chez la rate. De même chez les singes rhésus en gestation, des anomalies au niveau des organes génitaux externes des fœtus mâles sont survenues sous l’effet du Finastéride.

Et la fertilité masculine avec le Finastéride ?

Le Finastéride est à éviter si un homme a un projet d’enfant.
Il n’existe en effet pas de données concernant l’effet à long terme sur la fertilité chez l’homme. De même, il n’existe pas d’études spécifiques concernant les hommes peu fertiles. Les hommes projetant de concevoir un enfant ont toujours été exclus des études cliniques.
Si les études réalisées chez l’animal n’ont pas montré d’effets néfastes notables sur la fertilité, chez l’homme, des cas d’infertilité et/ou de mauvaise qualité du sperme ont été signalés. Une normalisation ou une amélioration de la qualité du sperme a été signalée après l’arrêt de la prise de Finastéride.

Cancer de la prostate, le Finastéride est-il utile ?

Non ! Aucun bénéfice clinique n’a encore été démontré chez les patients atteints d’un cancer de la prostate traités par le Finastéride.
La fréquence de cancer de la prostate n’est différente chez les hommes traités par Finastéride ou par placebo.

Suivi du traitement par Finastéride

Avant de commencer un traitement par Finastéride, il est fortement conseillé de consulter auparavant un médecin urologue afin d’avoir une surveillance attentive, surtout en cas de prostate volumineuse entraînant un débit urinaire très diminué. D’autre par, toujours avant de commence le traitement, il est nécessaire d’effectuer un toucher rectal ainsi que des tests de dépistage du cancer de la prostate (dosage de PSA). Sous Finastéride, ces examens doivent être renouvelés périodiquement.

Ce traitement par Finastéride fait baisser le taux de PSA (antigène prostatique spécifique) : il le divise par deux… même s’il existe un cancer de la prostate ! Il faut donc en tenir compte dans l’analyse du résultat pour ne pas être faussement rassuré à propos du dépistage des cancers de la prostate ! Ainsi, en cas de traitement par Finastéride depuis six mois ou plus, le taux de PSA doit être multiplié par 2 pour être interprété. Cela permet au PSA de conserver sa capacité de détection d’un cancer de la prostate. Toute augmentation soutenue du taux de PSA chez un homme traité par le Ginastéride doit faire l’objet d’une évaluation précise.
Le Finastéride ne diminue pas significativement le pourcentage de PSA libre (rapport PSA libre/PSA total). Aucun ajustement n’est donc nécessaire lorsqu’on utilise le pourcentage de PSA libre pour le dépistage du cancer de la prostate.

Effets indésirables du Finastéride

– Cancer du sein chez l’homme

Des cas de cancer du sein ont été rapportés chez des hommes traités par Finastéride.

Les hommes soignés par Finastéride doivent donc signaler rapidement toute survenue d’une grosseur, d’une douleur, d’un gonflement au niveau des seins, ou d’un écoulement au niveau du mamelon.

– Changements de l’humeur et dépression

Des changements de l’humeur, y compris une humeur dépressive, une dépression et, moins fréquemment, des idées suicidaires ont été rapportés chez des patients traités par Finastéride. Si ces symptômes apparaissent, hommes il est conseillé de solliciter un avis médical.

– En cas d’atteinte préexistante du foie

Le Finastéride est éliminé à partir du foie ; alors chez les hommes présentant des anomalies de fonctionnement du foie une une augmentation des taux sanguins de Finastéride peut s’observer : cela doit être surveillé.

– Les effets indésirables les plus fréquents

– Impuissance (Dysfonction érectile), parfois se
– baisse du désir sexuel.
– Diminution du volume de l’éjaculat.
Ils apparaissent habituellement au début du traitement et disparaissent chez la majorité des patients avec la poursuite du traitement.

Les effets indésirables connus sont listés dans le tableau.

La fréquence des effets indésirables est définie selon la convention suivante :
– Très fréquent : un cas sur 10 ou plus ;
– Fréquent entre un homme sur  10 et un homme sur 100 présente cet effet indésirable ;
– Peu fréquent : entre un homme sur 100 et un homme sur 1000 est concerné ;
– Rare : entre un homme sur 1000 et eun homme sur 10 000 est concerné ;
– Très rare : moins d’un homme sur 10 000 est concerné
–  Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Classes de systèmes d’organes

Fréquence des effets indésirables

Affections du système immunitaire

Fréquence indéterminée : réaction d’hypersensibilité, angio-œdème (incluant gonflement des lèvres, de la langue, de la gorge et du visage)

Affections psychiatriques

Fréquent : baisse de la libido

Fréquence indéterminée : dépression, baisse de la libido se poursuivant après l’arrêt du traitement, anxiété

Affections cardiaques

Fréquence indéterminée : palpitations

Affections hépatobiliaires

Fréquence indéterminée : augmentation des enzymes hépatiques

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Peu fréquent : éruption cutanée

Fréquence indéterminée : prurit, urticaire

Affections des organes de reproduction et du sein

Fréquent : impuissance

Peu fréquent : trouble de l’éjaculation (8,3 % des cas), hypersensibilité mammaire, développement des seins

Fréquence indéterminée : douleur testiculaire, dysfonctionnement érectile se poursuivant après l’arrêt du traitement, infertilité masculine et/ou mauvaise qualité séminale

Investigations

Fréquent : diminution du volume de l’éjaculat

L’association de deux médicaments, le Finastéridde et la Doxazosine peut augmenter la fréquence des effets indésirables.

Par exemple la fréquence des troubles de l’éjaculation :
– Chez les hommes recevant le Finastéride : 8,3 %
– Chez les hommes redevant la Dosazosine : 5,3 %
– Chez les hommes prenant les deux médicaments : 15 %

D’autres effets indésirables liés à cette association ont été également observés (voir tableau ci-dessous, Étude MTOPS).

Classe de systèmes d’organes

Placebo

n = 737

Doxazosine

n = 756

Finastéride

n = 768

Finastéride +

Doxazosine

n = 786

%

%

%

%

Patients présentant un ou plusieurs effets indésirables

46,4

64,9

52,5

73,8

Troubles généraux

11,7

21,4

11,6

21,5

Asthénie

7,1

15,7

5,3

16,8

Affections cardiaques

10,4

23,1

12,6

22,0

Hypotension

0,7

3,4

1,2

1,5

Hypotension orthostatique

8,0

16,7

9,1

17,8

Affections du système nerveux

16,1

28,4

19,7

36,3

Etourdissements

8,1

17,7

7,4

23,2

Diminution de la libido

5,7

7,0

10,0

11,6

Somnolence

1,5

3,7

1,7

3,1

Troubles urogénitaux

18,6

22,1

29,7

36,8

Troubles de l’éjaculation

2,3

4,5

7,2

14,1

Gynécomastie

0,7

1,1

2,2

1,5

Impuissance

12,2

14,4

18,5

22,6

Autres anomalies de la fonction sexuelle

0,9

2,0

2,5

3,1

Certains effets secondaires méritent également d’être signalés car ils peuvent conduire à l’ajustement, voire à l’arrêt du traitement : outre des réactions d’hypersensibilité, c’est le cas d’une tension dans les seins ou d’une augmentation de leur volume. C’est aussi le cas en cas de changement d’humeur important. Enfin, des douleurs dans les testicules, des troubles de l’érection, de l’éjaculation, une baisse de la libido, sont parfois signalés : ils sont généralement transitoires (limités au début de traitement) ou si ce n’est pas le cas, réversibles quand le traitement est arrêté.

Finastéride que faire en cas de surdosage ?

Aucun traitement n’est spécifiquement recommandé en cas de surdosage en Finastéride.
Des hommes ont été traités par des doses de Finastéride allant jusqu’à 400 mg et par des doses répétées allant jusqu’à 80 mg/jour pendant 3 mois (n = 71) sans survenue d’effet indésirable supplémentaire.

Finastéride : et si j’observe un effet indésirable ?

En cas d’effet indésirable, il faut le déclarer, c’est important. Tout effet indésirable suspecté est déclaré par votre médecin via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance – Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.

Finastéride, sur ordonnance ?

Le Finastéride est un médicament de la liste 1 :
Cela signifie qu’il est délivré :
– Uniquement sur ordonnance,
– Par fractions de 30 jours maximum,
– Pour une durée de renouvellement de 6 mois maximum,
– L’ordonnance est renouvelable seulement si c’est spécifié par le médecin pour une durée donnée,
– L’ordonnance est valable 3 mois à partir de la date de rédaction.

©Doctical 2021

A lire aussi :
Tous les médicaments pour la prostate

Laissez un commentaire ! Votre partage (anonyme) sera utile à notre communauté

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: