Manipulation en couple : la honte d’avoir été manipulée

Quand on est pris dans une manipulation, on peut ressentir beaucoup de honte. L’histoire de Laeticia le démontre parfaitement bien comme le raconte son psy, le Dr Frédéric Fanget, psychiatre, psychothérapeute et auteurs de plusieurs best sellers (1). Il nous raconte une séance de thérapie de groupe.

  
cles seduction doctical banner - Manipulation en couple : la honte d'avoir été manipulée

C’est facile de trop faire confiance à un mari manipulateur

Laeticia mariée depuis 20 ans, heureuse en couple avec un mari pompier qu’elle juge admirable, réalise un jour que les sorties nocturnes professionnelles de son mari n’existaient pas. Il lui mentait depuis des années…. (Vous pouvez lire le début de cette histoire de manipulation) C’était un manipulateur et elle s’est faite manipuler sans le détecter, sans le repérer depuis des années.

Entrons ensemble, avec le Dr Fanget dans une de ses séance de thérapie

La sensation de honte du manipulé

Pendant une séance de thérapie de groupe, je demande à Laeticia :
– « Est-ce pénible pour vous de raconter cette histoire dans le groupe ? J’ai l’impression que vous avez honte ? »
– Laeticia :«  Oui je suis morte de honte je suis vraiment une conne »
– Thérapeute : Pensez-vous que le groupe vous juge mal ? Pensez vous que le groupe estime que vous avez raison d’avoir honte d’avoir subi cette situation de mensonge ? «
– Laeticia : « Oui je suis nulle. »
– Thérapeute : Vous sentez-vous, au moins en petite partie, responsable de cette situation ?
– Laeticia « Oui je suis un peu responsable ? J’aurai dû m’en rendre compte avant. »

Le comble est que c’est Laetitia qui ressent de la honte et non Dominique ! Manipulée, elle se sent nulle, conne, honteuse et responsable. Cela fait beaucoup.

La « musturbation » des personnes manipulées ou comment la manipulation fait croire que l’on est coupable.

Chez Laetitia cette culpabilité est très forte. Elle raconte son histoire au groupe, et il ressent avec cette honte qu’elle se sent au moins en partie responsable du problème : « J’aurais dû m’en rendre compte avant j’aurais dû partir avant », dit-elle. Ce sont des phrases que l’on entend souvent chez les personnes qui ont été manipulées.

Le « J’aurai dû » est appelé la « musturbation ». Il s’agit d’une expression inventée par le Professeur Albert Ellis, pionnier de la thérapie cognitive. Chez les Anglo-Saxons, « I must » signifie « je dois ». Cette pensée « le j’aurais dû » aggrave la culpabilité et le malaise lorsque vous essayez de sortir d’une relation manipulatrice.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –
Le Dr Fanget est l’auteur d’un guide pratique présentant les 12 techniques validées pour déjouer la manipulation. Dans ce guide sont décrites en détail les méthodes pour ne jamais plus vous laisser manipuler, pour savoir réagir face à la manipulation, et pour détecter les conduites manipulatrices. Si vous ressentez le besoin de vous protéger des manipulation, et pour en savoir plus sur ce guide, cliquez ICI
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

La psychothérapie de groupe ou quand les participants viennent au secours de Laetitia

Lorsque Laetitia avoue au groupe qu’elle se sent en partie responsable de ce qui lui est arrivé, je demande à chaque personne du groupe :
« Est ce que vous trouvez que Laetitia est en petite partie responsable, même à seulement 1 % de la tromperie et de la duperie de son conjoint ? Et par ailleurs trouvez-vous que Laetitia a raison d’avoir honte de nous présenter cette situation ?  Ou estimez-vous qu’elle a tort d’avoir honte de nous présenté cette situation ? »
Tous les membres du groupe répondent à Laetitia qu’ils pensent qu’elle n’a pas à avoir honte de nous présenter cette situation, bien au contraire, et qu’elle n’a aucune responsabilité dans ce qui lui est arrivé.

Manipulation, de l’importance d’avoir des avis extérieurs

Ces moments de thérapie de groupe sont toujours émouvants. Chacun exprime authentiquement ce qu’il ressent, émue par le récit de Laetitia.
J’observe que Laetitia, pourtant contente d’entendre ces avis, continue à penser qu’elle est au moins en partie responsable.
Alors, je lui pose une question pour dévoiler ce qu’elle a en tête : « Laetitia êtes-vous convaincue que vous n’avez aucune responsabilité en ayant entendu les personnes du groupe, ou continuez-vous à penser que vous avez quand même encore une petite part de responsabilité ? »

Laetitia me répond gênée : « Je me sens moins responsable grâce aux réactions du groupe mais je  pense encore l’être en partie ».

Subir la manipulation… Puis se faire aider droit dans les yeux !

J’incite alors à Laetitia de demander à chaque personne du groupe, en la regardant droit dans les yeux, de répondre avec authenticité à une question : « Je vous demande de me répondre franchement ce que vous pensez vraiment. Est-ce que vous trouvez que j’ai une petite part de responsabilité dans cette histoire et est-ce que vous trouvez que j’ai raison d’avoir honte ? ».

Chaque personne répond franchement à Laetitia qu’elle a eu raison de présenter cette scène. Tous sont émus par ce qu’elle dit, certains lui indiquent qu’ils connaissent des gens autour d’eux ayant vécu des situations équivalentes. Certains sous-entendront qu’ils sont eux-mêmes passés par des expériences similaires. Lorsque ces émotions sont exprimées en face-à-face, droit dans les yeux et deux par deux, cela donne une force profonde à la réaction des membres du groupe. Du coup, ils amènent Laetitia a accepter de plus en plus l’idée qu’elle n’a pas de responsabilité dans cette histoire, mais que c’est son mari qui l’a dupé pendant plusieurs années par l’utilisation du mensonge et de la dissimulation !

À lire aussi :

Les débuts de l’histoire de Laéticia et de son mari manipulateur.
Un exemple de manipulation très discrète, la manipulation cachée

Et vous, qu’en pensez-vous ? Que Laeticia, une femme droite et honnête ne pouvait imaginer une telle duplicité ? Ou qu’elle aurait dû se méfier davantage ? Laissez un commentaire…
Avant de lire la suite de l’histoire de Laeticia.

(1) Voici par exemple deux livres de Frédéric Fanget :
– Oser la vie à deux, éditions Odile Jacob, 2010, poche, 2013.
– Affirmez-vous ! éditions Odile Jacob, 2011.
Droit d’auteur: stockbroker / 123RF Banque d’images

© Doctical 2018

2018-12-09T22:29:47+00:00Manipulation|

Laisser un commentaire