Traitements naturels par les plantes contre l’adénome de prostate ?

Quels médicaments contre l’adénome de prostate (1) à suivre…

Un médicament à base de plantes contre l’hypertrophie bénigne de prostate, ça existe et c’est souvent remboursé. En effet, plusieurs familles de médicaments peuvent agir sur une prostate trop grosse.  Et la première famille, très prescrite par les médecins consiste à utiliser des traitements naturels formulés à base de plantes. Lesquelles ?

Dr C. Solano

Plusieurs plantes sont utilisées contre l’hyperplasie bénigne de prostate ou adénome de prostate. Certains sont pris en charge par l’Assurance Maladie (ou remboursés par la Sécurité Sociale si vous préférez), et votre complémentaire santé complète ce remboursement. D’autres ne sont absolument pas pris en charge.

Le prunier africain ou Pygeum africanum

C’est un extrait d’écorce de prunier africain commercialisé sous le nom de Tadenan® ou « Prunier d’Afrique » en générique.

Ses principes actifs ralentissent la croissance de certaines cellules de la prostate et produisent un effet anti-inflammatoire. En cas d’adénome de prostate, ce traitement améliore le débit urinaire et les envies d’uriner nocturnes diminuent de 32 %. Ce médicament est pris en charge par l’Assurance Maladie. Il est très copié par des entreprises qui le vendent sur internet à  prix d’or en faisant croire qu’il s’agit d’une découverte de phytothérapie récente et extraordinaire ! Ne vous faites pas avoir, parlez-en à votre médecin.

Le prix d’une boîte de Tadenan®, honoraire du pharmacien compris est de 9,08 € pour 30 capsules pris en charge à 30 % par l’Assurance Maladie et le complément est remboursé par votre mutuelle. (17,07 € pour 60 capsules et 48,79 € pour 180 capsules)

Ce médicament peut également s’acheter sans ordonnance.

Le palmier de Floride ou Serenoa repens

Il s’agit d’un extrait de baies de palmier américain ou palmier de Floride parfois aussi nommée Sabal serrulate ou Dwarf palm et commercialisé sous le nom de Permixon® ou Prodinan®. Avec cette plante prise régulièrement, en cas d’hypertrophie bénigne de prostate, les besoins d’uriner nocturnes diminuent de 25% et la moyenne de débit urinaire augmente de 28 %.

Il peut exister des effets indésirables comme une augmentation du volume des glandes mammaires. Ce médicament à base de plante est également pris en charge par l’Assurance Maladie au taux de 30 %.

Le prix du Permixon est pour 60 gélules (un mois de traitement), honoraires du pharmacien compris est de 16,27 €, 46,43 € pour 180 gélules.

Bizarrement, pour le  Prodinan®, lui aussi remboursé, c’est un peu moins cher : 36,84 € pour 180  gélules (ou alors, les données officielles ne sont pas à jour dans la base de données !).

Ce médicament peut s’acheter sans ordonnance, mais il semble alors vendu plus cher.

Attention, comme pour le Tadenan®, certains sites internet le vendent cher en vous promettant monts et merveilles. Par exemple, ils prétendent que « votre médecin n’a rien à vous proposer » que de la chimie. Et bien c’est entièrement faux, c’est une méthode pour vous faire payer cher des médicaments pour lesquels vous cotisez depuis toujours !

L’huile de graines de courges ou Cucurbita repo

L’huile de graines de courges huile contribuerait à empêcher la prostate de grossir et d’être inflammatoire. On peut prendre ce traitement sous forme de diverses préparations : graines de courge du laboratoire Elusane, huile de pépins de courge des laboratoire Arkogélules ou Ilafarm, Peponen, ProstaFink Forte®, Granu fink forte.

Les essais cliniques réalisés montrent des améliorations du débit urinaire, de la dysurie (le fait de devoir pousser pour uriner), des envies d’uriner fréquentes al nuit et le jour, nocturnes, ce qui améliore la qualité de vie.

Les avantage de cette plante sont  une tolérance excellente, et pas d’effets négatifs notés sur la sexualité.

L’Ortie Dioïque ou Urtica Dioica

Il s’agit l’ortie classique, banale, dites aussi ortie piquante, ortie commune ou ortie vivace. Bien que l’état des connaissances soit encore parcellaire, les extraits aqueux d’ortie semblent présenter un une capacité d’inhiber la croissance de la prostate.

De cultures de cellules de prostate de rat ou de prostate humaine sont ralenties de 50 % lorsqu’elles sont exposées à un extrait de racines d’ortie.

Les effets indésirables semblent faible, soit 2% des hommes traités se plaignant principalement de troubles de l’’érection, de diminution de libido ou de troubles gastro-intestinaux.

Des essais cliniques observent une efficacité des extraits d’orties sur les symptômes urinaires gênants de l’hypertrophie bénigne de prostate. Mais on traite surtout des cas non compliqués au stade précoce ou modéré d’adénome de prostate. Néanmoins, l’efficacité sur la croissance cellulaire et le volume prostatique permet d’espérer de pouvoir utiliser l’ortie à des stades plus évolués ou en prévention.

Attention : La partie aérienne de l’ortie contenant de la vitamine K (pas de donnée pour la racine), on conseille une surveillance régulière de l’INR chez les hommes sous traitement par antivitamine K.

Quels produits contiennent des extraits d’orties ?

Les doses conseillées sont de 4 à 6 g de racine en infusion ou équivalent sous forme d’extraits. Par exemple : les racines d’ortie du laboratoire Elusanes ou Arkogélules en France. En Allemagne, des préparations d’extraits secs :  Bazoton®-uno, Prostaforton®, Utk Uno®) renferment une quantité équivalente d’extraits secs correspondant à une teneur en drogue située entre 1 et 4,8 grammes, d’où les posologies variables.

Ces produits ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie.

L’étoile d’Afrique du Sud ou Hypoxis Rooperi

C’est une plante d’Afrique du Sud en forme d’étoile. Les études montrent une amélioration des indices de satisfaction des hommes traités pour adénome de prostate avec une amélioration du débit urinaire. Des extraits de cette plante sont commercialisés sous les noms de Harzol®, Azuprostat® ou Moducare®.

Harzol® est une spécialités très prescrites en Allemagne pour l’hypertrophie bénigne de prostate du fait de son pouvoir anti-inflammatoire et de sa capacité à diminuer le volume prostatique.

Secale cereale, pollen de seigle

Le pollen de seigle améliore les symptômes urinaires liés à une hypertrophie bénigne de prostate. La préparation est vendue sous le nom de Cernilton®. Et elle est très utilisée dans plusieurs pays : USA, Japon, Corée, Argentine, Europe de l’ouest pour traiter les signes liés à un adénome prostate. Cette préparation diminue en particulier la nycturie (levers la nuit pour uriner) et améliore le débit urinaire.

Au total, en phytothérapie pour traiter l’HBP ou hypertrophie bénigne de prostate, plusieurs plantes ont fait l’objet d’études qui vaudraient probablement la peine d’être approfondies. Ces traitements sont souvent utilisés pour des hypertrophies de prostate débutantes car il n’existe pas d’études sur un temps suffisamment long pour  évaluer leur activité à long terme… Quoi qu’il en soit, elles valent la peine d’être testée, car elles semblent globalement présenter moins d’effets indésirables que les médicaments de synthèse.

©Doctical 2021

A lire aussi :
Tous les médicaments pour la prostate pour cancer ou adénome
Les médicaments alpha-bloquants contre l’adénome de prostate (un autre traitement de l’hypertrophie bénigne de prostate)
Hypertrophie de la prostate, quels symptômes ?

Sources :
– Ella Darchy. Place de la phytothérapie dans le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate. Sciences pharmaceutiques. 2017.

– Timothy J Wilt, Areef Ishani, Indulis Rutks et Roderick MacDonald. Phytotherapy for benign prostatic hyperplasia. The nutrition Society.Volume 3, Numéro 4a Décembre 2000 pp. 459-472

– A. Sarembaud, A. de la Taille. Mise au point sur l’hyperplasie bénigne de la prostate et propositions homéopathiques. La Revue d’Homéopathie 2014;5:117–119

Allkanjari O., Vitalone A., What do we know about phytotherapy of benign prostatic hyperplasia ?  Life Sciences 126, 2015, 42-56.

Laissez un commentaire ! Votre partage (anonyme) sera utile à notre communauté

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: