Mycose vulvo-vaginale ? Et si c’était autre chose…

La mycose vulvo-vaginale ou vaginale est très fréquente. Elle peut néanmoins être confondue avec un autre problème vaginal.

Attention, car le traitement n’est pas le même. Et comme certains traitements des mycoses sont en vente libre en pharmacie, vous pouvez vous en procurer sans ordonnance. Cela peut se révéler utile, sauf si… ce n’était pas une mycose !
Quel autre problème peut être pris pour une mycose vulvo-vaginale ?

Les pertes blanches abondantes naturelles
Elles peuvent faire penser à une femme qu’elle a un problème. Les pertes blanches transparentes, fluides et abondantes sont normales les jours précédant l’ovulation. Les pertes blanches sont aussi souvent plus abondantes chez les femmes enceintes ou chez les femmes portant un stérilet (le fil semble stimuler la fabrication de glaire cervicale). Ces pertes ne sont pas malodorantes et n’entraînent ni brûlures, ni picotements, ni douleurs, ni rougeurs.

La vaginose bactérienne
C’est une infection vaginale ou vulvo-vaginale qui n’est pas due à une levure (mycose ou candidose), mais à une bactérie. Les pertes sont plutôt de couleur grisâtre (et non blanchâtre), fluide (et non comme du lait caillé), à plus forte odeur que les pertes des mycoses. On parle souvent d’odeur de poisson ! C’est le problème vulvo-vaginal entraînant les pertes les plus malodorantes. Il s’agit aussi d’une infection déclenchée par un déséquilibre de la flore vaginale et non d’une Infection Sexuellement Transmissible (IST)

L’eczéma de la vulve
Il ne s’agit pas d’un problème dû à une levure, mais d’une réaction de contact. La vulve est rouge brûle, pique, mais il n’y a pas particulièrement de pertes importantes. L’eczéma a toujours une cause, pas toujours facile à identifier. Une allergie, ou une réaction aux serviettes hygiéniques, au latex du préservatif, à une lessive, à un tissu synthétique, au colorant d’un tissu, ou à un produit d’hygiène non adapté. Le traitement d’une mycose vulvo-vaginale ne ferait qu’irriter davantage la vulve.

L’infection vaginale à trichomonas vaginalis
Il s’agit d’une Infection Sexuellement Transmissible (IST) donc plus fréquente en cas de partenaires multiples. L’utilisation de préservatif est préventive. Cette infection est due à un parasite. Elle entraîne souvent des pertes abondantes mousseuses de couleur beige, jaune ou verdâtre, des démangeaisons, une rougeur de la vulve, des brûlures urinaires. Mais souvent aussi, il n’existe aucun signe.

L’allergie au latex
C’est une réaction qui se manifeste lors d’utilisation de préservatifs en latex. Elle concerne 1,37 % de la population générale, 4,32 % des personnels de santé (à cause de l’exposition aux gants en latex) et 5 à 12 % des personnes à professions exposées. Le rapport sexuel avec préservatif déclenche des picotements, brûlures, rougeurs irritations, voire des signes plus graves… Il faut consulter un allergologue.

Le lichen scléro-atrophique ou maladie de Paget
Sur la vulve existe une zone rouge ou blanchâtre et brillante, indurée et bien délimitée, souvent un peu suintante. Des démangeaisons importantes y sont souvent associées. Cette plaque peut s’étendre à la zone de peau où elle est plutôt sèche. Le lichen ou maladie de Paget de la vulve peut être associée à un cancer dans un cas sur 5 environ. Elle nécessite un traitement spécifique qui n’a rien à voir avec celui d’une mycose vulvo-vaginale.

L’herpès génital
Maladie due à un virus, le virus de l’herpès est sexuellement transmissible (IST). Une crise d’herpès commence par des picotements, des démangeaisons sur la vulve et dans le vagin, puis des brûlures intenses. Des vésicules, petites bulles emplies de liquide apparaissent qui se percent, formant des ulcérations douloureuses où la muqueuse est à vif. La peau aussi peut se trouver atteinte, pas seulement les muqueuses. Il faut plus d’une semaine pour que des croutes apparaissent puis pour que la crise guérisse. Les premières fois, de la fièvre et des douleurs musculaires ou articulaires peuvent coexister avec les signes gynécologiques. Cette maladie évolue par crise et son traitement est très différent de celui des mycoses.

Les chlamidioses ou infection à chlamidiae
Cette infection est due à Chlamidiae trachomatis, une bactérie à transmission sexuelle. Il s’agit donc d’une infection sexuellement transmissible ou IST. Les femmes ont souvent peu de signes lors d’une infection par chlamidiae. Les symptômes peuvent néanmoins exister et il s’agit alors de pertes de couleur trouble. Le risque, celui de la stérilité lorsque cette infection gagne l’utérus et les trompes. Cette maladie se traite par des antibiotiques spécifiques.

Le psoriasis vulvaire
Il entraîne souvent des rougeurs, des irritations, des douleurs, des démangeaisons de la vulve. Et il est assez souvent confondu avec une mycose vulvo vaginale. Son traitement est totalement différent, évidemment. Un médecin dermatologue connaît bien cette maladie et son traitement.

Au total, si vos mycoses récidivent, il faut se poser la question : est-ce autre chose ? Ou bien, est-ce une mycose récidivante ? Seul un médecin pourra répondre à cette question… Alors, n’hésitez pas à consulter.

– – –

Vous avez eu une problème vulvovaginal, on a cru à une mycose vaginale…
Et c’était autre chose ? Pensez à laisser un message ci-dessous en bas de la page dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© infosanteonline 2013

Sources :
– Agence de la santé publique du Canada : Trichomonas vaginalis.
http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/trichomonas-fra.php

– Allergie au latex , R. Dubost, service Pr Piriou.
– Herpès génital : aspects gynécologiques. Directive cliniques de la SOGC (Conseil de la – Société des obstétriciens et gynécologues du Canada), N° 207, avril 2008. www.sogc.org/guidelines/…/gui207CPG0804f_000.pdf


Par | 2016-12-18T23:39:22+00:00 2 décembre 2014|Comprendre la mycose vaginale|

75 Commentaires

  1. Lilianne 28 février 2017 à 21 h 20 min - Répondre

    Pertes vertes et démangeaisons
    Je suis une jeune fille de 20 ans, et depuis environ 3 semaines, j’ai des démangeaisons insupportables au niveau de la vulve. Ces démangeaisons sont accompagnées de pertes assez bizarres de couleur Verte. Mes lèvres sont toutes rouges, j’ai également la petite lèvre gauche un peu enflée, et la muqueuse entre les grandes lèvres de couleur rouge foncé.
    J’ai consulté il y a deux semaines un Gynécologue qui m’a fait faire un prélèvement qui n’a révélé aucune mycose ni vaginose ni aucun autre champignon. Il m’a prescrit une crème à base de Beclamétasone Dipropionate pour faire partir l’irritation mais aucune amélioration, et les pertes vertes sont toujours là.

    Dois-je consulter dans ce cas un dermatologue ?

    Réponse de médecin à Liliane pour ses pertes vertes et ses démangeaisons

    C’est très difficile de vous répondre. Néanmoins, les pertes vertes, surtout si elles sentent mauvais (classiquement odeur de poisson) sont le plus souvent dues à des bactéries. Dans ce cas, il s’agit d’une vaginose qui se traite par antibiotiques. L’examen à faire serait surtout de voir le pH de votre zone intime (si c’est acide, c’est une mycose, si c’est alcalin, c’est une vaginose, ce qui est plus fréquent). Les corticoïdes que vous a prescrit le médecin ne sont pas habituellement un bon traitement. Cela a tendance à étendre une infection et à amincir la muqueuse. C’est un traitement anti-inflammatoire qui n’agit pas sur la cause de votre problème. Je vous engage plutôt à voir un autre médecin, peut-être tout simplement un généraliste.
    A lire également, un article “Pertes blanches, quelle couleur pour quelle maladie ?

  2. Jessica 6 février 2017 à 1 h 47 min - Répondre

    Gonflement anormal d’une grande lèvre
    Il y as quelque jours, une de mes grandes lèvres du vagin a gonflé dans une proportions pas normale. Elle est très rouges et dure à l’intérieur, et cela fait comme des plaques blanches et à l’extérieur pareils cela grattait et me brûlait. J’ai été à la pharmacie je lui ai expliqué mon cas. Elle m’a donné du savon Hydralin pour une période de 7 jours, de la crème pour mycose et des ovules.
    Avec le savon cela me calme mais la grande lèvre ne dégonfle pas. Je n’ai pas de perte anormale
    je voulais juste savoir si vous pouvez me conseiller sur la démarche à suivre car c’est la première fois que cela m’arrive.

    Réponse de médecin pour Doctical à Jessica pour sa grande lèvre gonflée

    Sans examen, il est impossible de faire un diagnostic. Néanmoins, cela ne ressemble absolument pas à une mycose vulvaire et l’on peut dire que le pharmacien a plutôt tenté de vous vendre des produits qui n’ont pas grand chose à voir avec ce que vous décrivez. Ce que vous décrivez ressemble plutôt par exemple à une bartholinite, gonflement dans une lèvre due à une glande de Bartholin qui se bouche. Mais je peux me tromper. Il faut absolument voir un médecin pour qu’il vous examine quand on a un souci. Voir un pharmacien ne sert à rien ! (sauf si l’on a un problème que l’on connaît bien et que l’on a déjà eu bien sûr). Surtout que vous avez acheté des produits visiblement inutiles et qu’une consultation de médecin remboursée vous aurait coûté moins cher et aurait eu des chances de vous soigner !

  3. Chloé 8 mai 2016 à 0 h 40 min - Répondre

    Petites lèvres gonflées après un rapport sexuel
    Suite à un rapport sexuel mes lèvres ont gonflé et donc augmenté de volume. et depuis c’est toujours la même chose.
    J’ai essayé beaucoup de traitements antimycosiques. J’ai vu des médecins généralistes, des dermatologues, allergologues, gynécologues.. et tous ont le même discours “nous n’avons jamais vu ça”. Pensez vous qu’un traitement mycosique plus intense pourrait me guérir ?

    Réponse de médecin pour Chloé pour des petites lèvres qui gonflent après un rapport sexuel.

    Après un rapport sexuel, chez toutes les femmes, les petites lèvres sont gonflées. En effet l’excitation sexuelle fait gonfler les petites lèvres (comme elle fait gonfler le pénis chez l’homme). Il faut souvent un certain temps pour qu’elles dégonflent. Ce dégonflement est plus rapide s’il y a eu un orgasme et plus lent dans le cas contraire. Il peut prendre plus d’une heure par exemple.
    Donc un gonflement des petites lèvres après un rapport sexuel, c’est normal chez toutes les femmes.
    Donc je ne comprends pas bien votre question. Peut-être avez-vous l’impression que vos petites lèvres sont plus gonflées depuis que vous avez eu un rapport sexuel et qu’elles sont restées gonflées depuis ?
    Dans ce cas, les aviez-vous déjà examinées auparavant ? Cette question peut paraître bizarre, mais les petites lèvres grandissent au moment de la puberté sous l’effet des hormones. Si vous ne les aviez jamais examinées, il se peut que vous ayez été étonnée par leur aspect.
    Quoi qu’il en soit, il n’y a aucune raison de prendre un traitement pour une mycose vuvlovaginale quand on n’en a pas ! Or, un gonflement des petites lèvres seul n’est pas un symptôme de mycose. Et il n’existe pas de traitement “plus fort”, mais simplement un traitement efficace ou non. Donc ce n’et pas la peine d’agresser votre corps avec un traitement qui a priori sera inutile.
    Je vous engage plutôt à lire notre article sur : mycose vaginale ? Et si c’était autre chose ?

  4. Charles 27 avril 2016 à 17 h 08 min - Répondre

    Mycose récidivante, que faire ?
    Ma mycose récidive. Comment faire pour en finir lorsque on a tout essayé et que les rougeurs reviens grattent de l’anus jusqu’au vagin .

    Réponse de médecin pour Charles qui a une mycose récidivante
    La première question c’est : est-ce vraiment une mycose vaginale ? En effet, beaucoup d’autres problèmes intimes peuvent exister et ressembler parfois à une mycose. Je vous engage à lire nos informations sur le sujet.
    Sinon, je vous engage à lire nos articles sur le traitement des mycoses récidivantes :
    Mycose récidivante, guérir avec le traitement médical ?
    Mycose vaginale récidivante, comment guérit le traitement de 6 mois ?
    Quelle efficacité pour le traitement longue durée des mycoses vaginales récidivantes ?
    Et puis nous avons beaucoup d’articles sur la prévention des mycoses vaginales.

  5. Marie 16 février 2016 à 20 h 03 min - Répondre

    Contre une mycose, crème et / ou ovule ?
    Je voulais savoir,si mes démangeaisons cessent avec la crème myco hydralin,est ce que je dois quand même mettre l’ovule ? Merci.

    Réponse de médecin pour Marie qui ne sait pas si elle doit utiliser un ovule

    En fait, il faut plutôt utiliser un ovule et pas de crème. Normalement, un ovule seul suffit à traiter une mycose. Mais vous pouvez, si vous le souhaitez, ajouter une crème. En revanche, la crème sans ovule a des chances de ne pas être suffisamment efficace car elle ne traitera pas la zone vaginale.

  6. Elodir 11 février 2016 à 7 h 44 min - Répondre

    Picotements et brûlures intimes
    Après maints et maints traitements contre les mycoses ( ovule, crème antimycose, par voie orale, médicament pour remettre ma flore en état), le résultat est toujours le même : j’ai mal, cela me pique à la fin quand je termine d’uriner, cela me pique et brûle les parois. Ma gynécologue me dit que oui j’ai une mycose, mais je ne pense pas… Cela fait maintenant 2 ans que cela dure et je ne m’en sors pas… Je prends la pilule et des compléments de vitamine B, j’essaie les probiotiques, et rien …
    Aidez moi je n’en peux plus !
    De plus je n’ai plus de vie intime ..
    HELP

    • Médecin rédacteur 11 février 2016 à 22 h 28 min - Répondre

      Réponse de médecin à Elodir pour ses picotements et brûlures intimes
      Tout d’abord, il faut savoir que la pilule modifie la flore vaginale et peut entraîner des problèmes à répétition. Avez-vous pensé à changer de contraception ? En particulier pour un stérilet au cuivre ?
      Vous pouvez lire des infos sur la pilule et les mycoses.
      Sinon, vous pourriez consulter un médecin dermatologue pour un avis. En effet, certains problèmes intimes ne sont pas vraiment d’origine gynécologiques, mais dermatologiques. On peut avoir de l’eczéma au niveau intime, du psoriasis, du lichen, etc, toutes sortes de problèmes pour lesquels les dermatologues sont mieux formés que les gynécologues. Cela peut donc valoir la peine d’en consulter un.
      Et puis encore un conseil : sur le plan de l’hygiène, faites-vous ce qu’il faut ? Ne pas utiliser un produit agressif, surtout pas un antiseptique, des sous-vêtements en matières naturelles (soie, coton, lin), du papier toilette sans colorant (plutôt bio), surtout pas de protège-slip ou de string tous les jours, etc.
      Vous pouvez lire toutes nos infos sur l’hygiène.
      Bon courage à vous !

  7. Poupi 27 février 2015 à 23 h 43 min - Répondre

    Pertes blanches après mycose vaginale
    Voici mon problème je pensais avoir une mycose vaginale que j’ai soignée. Quand j’ai vue ma gynécologue elle m’a répondu qu’elle devait être partie. Pourtant depuis plusieurs jours j’aperçois un dépôt blanc au niveau de la vulve pourtant cela n’a pas d’odeur et ne m’irrite pas. J’aimerais savoir ce que cela peut être et comment le soigner.

    • Doctical 28 février 2015 à 11 h 39 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Poupi
      Si vos pertes blanches ne sont pas irritantes et que vous n’observez ni odeur, ni démangeaison, c’est qu’elles sont normales. Vous savez après un souci, on a tendance à s’observer bien davantage. Laissez faire votre corps, faites-lui confiance et tout va rentrer dans l’ordre a priori. Si vraiment vous percevez quelque chose d’anormal dans quelque temps, retournez voir votre médecin.

  8. Mama 27 février 2015 à 1 h 18 min - Répondre

    Bouton entre petite lèvre et cuisse
    Cela fait plus d’un ans que j’ai un espèce de bouton ou de bout de peau en forme de bouton rose avec a moitié du sang je pense a l’intérieur et sa me gratte me fait mal et il est placé dans le creux entre la lèvre droite et ma cuisses pouvez vous m’aidez ?

    • Doctical 27 février 2015 à 18 h 15 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Doctical :
      Il est impossible de vous aider sans examen. Il faut le montrer à un médecin.

  9. Oh oh oh 2 février 2015 à 21 h 20 min - Répondre

    Boutons blanches sur les petites lèvres
    Cela fait quelque mois que j’ai des boutons blancs au début des lèvres près de l’anus des gros boutons blancs qui se propagent petit à petit dans le vagin qui démange de temps en temps et saigne quand je m’essuie aux toilettes. Mais mon copain n’a rien. Par manque de temps, pour aller consulter, j’ai laissé traîner, et je suis allée à la pharmacie prendre un traitement pour une mycose mais rien n’a changé. Je vais aller voir un gynéco dans 1 mois. Mais j’ai peur qu’il me dise que c’est grave avez vous une idée de ce que cela peu être ?

    • Doctical 3 février 2015 à 17 h 19 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Doctical :
      C’est difficile de vous répondre sans vous examiner. En effet, il est impossible de faire un diagnostic sans examen clinique, c’est-à-dire sans voir ce dont il s’agit. Les boutons ne sont pas un signe de mycose vaginale habituellement, donc il est normal que les antimycosiques ne fassent pas d’effet…

  10. Jiji 22 décembre 2014 à 18 h 04 min - Répondre

    Rougeurs et démangeaisons des petites lèvres

    J’ai des rougeur et une sensation de démangeaisons ou de picotement sur les lèvres. J’ai eu des pertes blanches assez épaisses. Mon copain et moi avons des rapports sans préservatif (allergie au latex) mais sous pilule. Les symptômes sont apparus après mes règles et à partir du moment où j’ai pris des antibiotiques. Qu’est ce que cela pourrais être ? Je ne peux pas en parler à mon médecin ni ma mère, je voudrais bien une solution pour me soulager et faire partir ça.

    Réponse de médecin pour Doctical
    Il y a toutes les chances pour qu’il s’agisse d’une mycose intime. En effet, les antibiotiques entraînent très souvent des mycoses et même chez une jeune femme vierge. Cela n’est pas lié aux relations sexuelles. Sachant que la pilule aussi augmente le risque de mycoses vaginale, et bien vous avez la totale !
    Vous pouvez donc demander en pharmacie un traitement pour une mycose vaginale. Certains traitements efficaces sont en vente libre. Si cela ne vous guérissait pas, et bien pas d’autre solution que de consulter un médecin.
    Plus d’informations sur les antibiotiques et les mycoses vaginales : http://www.doctical.com/antibiotiques-pourquoi-ils-declenchent-des-mycoses-vaginales/ />Et sur la pilule et les mycoses vaginales :http://www.doctical.com/la-pilule-provoque-des-mycoses-gynecologiques/

  11. Hope 18 décembre 2014 à 10 h 59 min - Répondre

    Vaginose bactérienne et probiotiques
    J’ai commencé à utiliser l’anneau vaginal. J’ai ensuite eu une vaginose bactérienne que je traite actuellement avec des probiotiques. Les symptômes se sont résorbé excepté des démangeaisons importantes aux petites lèvres et clitoris. J’ai essayé une crème externe antifongique sans succès. Je n’en peux plus. Il se crée des microlésions lorsque je me gratte. J’utilise un nettoyant sans savon pour hygiène féminine. Je n’ai absolument rien changé dans mes habitudes (alimentation, savon, sous vêtements, etc.) J’ai eu 2 relations sexuelles non protégées avec le même homme à la fin novembre. Les démangeaisons sont apparues 2 semaines après. J’ai besoin d’aide !
    Réponse de médecin pour Doctical :
    Les probiotiques ne sont pas un traitement d’une vaginose bactérienne. Ce sont des traitements préventifs, mais qui suffisent rarement à soigner.
    D’autre part, êtes-vous certaine qu’il s’agissait bien d’une vaginose bactérienne ? Une vaginose bactérienne entraîne des pertes verdâtres et très malodorantes, souvent à odeur de poisson. Elles se traitent pas des antibiotiques.
    Ce que vous décrivez ressemble plus à une mycose vaginale qui ne se traite pas par une crème externe, mais pas un traitement interne antimycosique, sous forme d’ovule. Rien ne vous empêche, bien sûr d’utiliser ensuite des probiotiques pour fortifier votre flore vaginale.
    Donc au total, l’important, pour bien vous soigner, c’est d’avoir un diagnostic correct, sinon, impossible d’appliquer le bon traitement.
    A lire, des infos sur les symptômes de mycose vaginale :http://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes/ Et d’autres infos, mycose vaginale, et si c’était autre chose ? http://www.doctical.com/mycose-vaginale-et-si-cetait-un-autre-probleme/

  12. Fassi 12 décembre 2014 à 0 h 32 min - Répondre

    Gonflement et démangeaison après un rapport sexuel
    Il y a 2 jours, j’ai eu des relations sexuelles avec mon ami (nous nous sommes protégés avec pillule +preservatif. Et depuis hier soir, mes lèvres et mon clitoris me font mal et sont très gonflés. Cela me gêne énormément dans la journée, et la nuit ça gratte, en plus de ça je suis toute rouge ! Est ce que ce serai simplement une inflammation du au relation sexuelle? Ou une mycose vulvaire ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Si cela dure depuis 2 jours, il y a plus de chances pour qu’il s’agisse d’une mycose vulvaire que d’une simple irritation qui elle, irait en diminuant. Vous pouvez demander en pharmacie une crème antimycosique et voir un médecin si cela ne passe pas. Ou bien aller directement voir votre médecin. A lire, des informations sur les symptômes de mycose vulvaire et vaginale :http://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes/

  13. Jessie1 26 novembre 2014 à 19 h 58 min - Répondre

    Fissure au niveau de la vulve
    J’ai des fissures qui m’empêchent d’avoir des rapports sexuel depuis 1an. Mon infirmière a pensé qu’il s’agissait d’un champignon mal soigné, en effectuant un frottis elle vue que je saignais et que j’étais très réactive. J’ai essayé des comprimés oraux pour infection à champignons, crème antifongique et comprimé d’acide borique intra-vaginal sur 3 sem. Les pertes anormales que j’avais parfois (blanchâtres, épaisses, abondantes, parfois jaunâtres mais jamais mal odorante ont disparu, et les fissures se sont refermées, mais la peau est toujours resté mince et lors de nouveaux rapports avec lubrifiant elles se réouvraient. Quand j’ai mes règles, les fissures réapparaissent de plus belle. Je continue les traitements mais plus rien ne semble fonctionner. Les fissures sont présentes dans mes règles ou non. Est-ce un débalancement de la flore, une mycose, l’herpès, une prolifération du candida-albican, un système immunitaire déficient? les crèmes cicatrisante ne viennent à bout de rien.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il faut absolument que vous alliez voir un médecin dermatologue. En effet il existe des maladies dermatologiques au niveau de la vulve pouvant entraîner des fissures, comme par exemple le psoriasis, le lichen… Donc il ne faut pas imaginer qu’il existe seulement une ou deux maladies. Il faut trouver un médecin qui connaît la question et pourra vous examiner pour trouver ce que c’est et ensuite, le meilleur traitement.

  14. Lu 20 novembre 2014 à 15 h 28 min - Répondre

    Mycose vaginale suite à un antibiotique
    Suite à un traitement antibiotique, on m’a diagnostiqué une mycose vaginale avec le traitement habituel (antifongique, ovule). Après des jours assez compliqués, cela est parti (suite aux règles) mais pour revenir : sensations surtout de brûlures. On m’a redit que c’était une mycose avec brûlures… et donc ovule, antifongique oral, crème antifongique. Cela n’y change rien, c’est chaud et je suis clairement complètement à vif et irritée au niveau de la fourchette vulvaire. J’ai le bas du ventre également assez gonflé (je ne sais pas s’il y a un lien). Je crois qu’il ne me reste plus qu a faire des analyses ou a trouver un vrai gynéco… Merci de vos conseils, Lucie.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il serait peut-être bon, déjà de voir si vous faites une erreur d’hygiène. Cela peut avoir un impact à un moment où votre flore vaginale n’est pas aussi vaillante à cause des antibiotiques, de la mycose vaginale, et des antimycosiques.
    Donc vérifiez bien tout cela :http://www.doctical.com/les-conseils-hygiene-intime-contre-les-mycoses-vaginales/>Ensuite, ce serait bien si vous devez reprendre des ovules, apporter des probiotiques au niveau vaginal afin de réensemenser votre flore. A lire, des infos sur ce sujet :http://www.doctical.com/prevenir-les-recidives-de-mycoses-vulvovaginales-les-probiotiques-lactobacilles-par-voie-vaginale11/

  15. Fiona 15 novembre 2014 à 18 h 35 min - Répondre

    Pertes blanches jaunes verdâtres
    J’ai régulièrement des pertes jaunes verdâtres sans odeur ni démangeaison. Sans prélèvement, on m a donné un ovule antimycosique qui n a pas fait effet. Que cela peut-il être ?

    Réponse de médecin pour Doctical:
    Les pertes blanches des mycoses vaginales sont habituellement de couleur plutôt blanches un peu comme du lait caillé. Donc ça ne ressemble pas à ce que vous décrivez, surtout que ces pertes blanches des mycoses vaginales sont associées à des démangeaisons et brûlures.
    Les pertes blanches verdâtres sont souvent associées à une infection bactérienne dont le traitement n’est pas le même. Mais le plus souvent, elles ont une odeur désagréable. Donc ce serait bien de revoir (ou de voir) votre gynéco pour obtenir un avis vraiment spécialisé sur ces pertes. Il ne faut pas rester avec une infection génitale potentielle, c’est important pour votre fertilité.

  16. Juliette 1 novembre 2014 à 21 h 52 min - Répondre

    Mycose récidivante sous pilule contraceptive.
    Depuis le mois d’août, j’ai eu 3 mycoses traitées chacune par des ovules / voie oral. De plus, probiotique pendant 1 mois. Cependant, aucune amélioration, et il m’est toujours impossible d’avoir des rapports sexuelles non douloureux.
    J’ai vu dans les effets indésirables” très fréquents” de ma pilule Leelo (prise depuis 2 ans) le risque de vaginite, de plus j’ai remarqué une baisse de libido quelques mois avant ma première crise de mycose. En changer ou l’arrêter peut il être efficace ?
    Enfin, j’ai en ce moment des brûlures/démangeaisons. Je pense donc à une 4eme mycose en 2 mois. J’ai une petite lèvre TRES TRES gonflée et très très douloureuse (je ne peux marcher normalement). Est-ce liée à une mycose ? Une solution pour me soulager en attendant mon rdv chez ma gynécologue ? Tout cela pèse énormément sur mon quotidien et est dur à gérer sachant en plus que je n’ai que 17 ans.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Votre pilule peut être en cause, à la fois pour les mycoses et pour la baisse de désir. Il faut en parler à votre gynécologue et la meilleure solution, c’est souvent dans ce cas, le stérilet au cuivre. Ou essayer une autre pilule, mais avec le risque d’avoir les mêmes effets.
    Sinon, en attendant, vous pourriez essayer le bicarbonate qui peut vraiment soulager.
    A lire, des infos sur la pilule et la mycose vaginale :
    http://www.doctical.com/la-pilule-provoque-des-mycoses-gynecologiques aussi des infos sur le bicarbonate de sodium : http://www.doctical.com/mycoses-vaginales-et-bicarbonate-de-sodium/

  17. Maguy 30 octobre 2014 à 22 h 36 min - Répondre

    Est-ce que j’ai des verrues génitales ?
    (Papillomavirus)
    Cela fait 1 mois que j’ai eu des démangeaisons, puis l apparition d’une petite boule de chair à l’entrée de mon vagin. J’ai négligé en croyant que c’était rien de grave. Des semaines après, un tas de plaques blanches ce sont posées sur ma muqueuse vulvaire. J’ai paniqué et je suis allée à un labo. On a trouve en moi gardnerella vaginalis. J’ai pris le traitement, mais sans effet. J’ai utilisé un autre traitement antimycosique sans résultat. J’ai toujours ces trucs là qui s’accompagnent de peau sur ma muqueuse. Je les ressens quand je me lave. Cela picote et cela démange parfois.. Je ne sais pas ce que c’est. Aurais-je des verrues génitales ? Je panique… Je n’ai jamais eu cela avant.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Vous avez peut-être des verrues génitales effectivement. Mais pourquoi paniquer ? Il suffit d’aller voir un médecin pour faire un diagnostic, car c’est peut-être tout autre chose aussi. Et ensuite, cela se soigne bien sûr. Ce n’est pas agréable d’avoir ce type de problème, mais ce n’est pas si grave !

  18. Mimisse57 29 octobre 2014 à 9 h 24 min - Répondre

    Préservez votre flore vaginale
    J’ai fait une mycose il y a 1 mois et demi et j’avais traité cela avec comprimés vaginaux + crème vulvaire acheté en pharmacie (Myco Hydralin) et savon Septivon. C’était parti mais c’est vite revenu car ayant fait une pneumonie, j’avais un traitement antiobiotique fort qui donnait dans certains cas des mycoses vaginales. Je suis donc allée chez le docteur, qui m’a donné 2 ovules Econazole + crème Monazol à mettre pendant 2 semaines, plus un savon similaire au Septivon une fois par jour + gel intime Hydralin une fois par jour également. Tout allait mieux mais ce matin ça a recommencé à me gratter horriblement, le plus à l’intérieur… Je n’ai pas de pertes blanches, mais à force de me gratter ça me brûle je ne sais plus quoi faire! est-ce normal ? Dois-je retourner chez le médecin ? Je suis aussi actuellement en période de règles est ce que cela joue ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il y a une grosse, énorme erreur dans votre traitement. C’est le Septivon. Il ne faut JAMAIS utiliser de désinfectant pour cette zone. Cela détruit la flore vaginale et l’empêche de se reconstituer après une mycose vaginale. Il est probable que ce soit à cause de ce produit que cela ne s’arrange pas. Ne l’utilisez plus DU TOUT, JAMAIS pour votre zone intime.
    Je vous engage à utiliser des probiotiques pour ré-ensemencer votre flore. Ou bien ne rien faire du tout et attendre, mais sans ce Septivon ! A lire, des infos sur la toilette intime en cas de mycose vaginale :http://www.doctical.com/quelle-toilette-intime-en-cas-de-mycose-vaginale/Et des infos sur les probiotiques :http://www.doctical.com/prevenir-les-recidives-de-mycoses-vulvovaginales-les-probiotiques-lactobacilles-par-voie-vaginale11/

  19. Jolicoeur 26 octobre 2014 à 23 h 53 min - Répondre

    Problème après rapport non protégé
    J’ai eu un rapport non protégé avec mon partenaire. Suite à cela, j’ai des douleurs d’irritation et quand j’urine cela me brûle. Une semaine plus tard apparition de bouton avec une tête blanche.

    Réponse de médecin pour doctical :
    Je vous engage à aller voir votre médecin. Il peut s’agir d’une infection urinaire, d’une infection sexuellement transmissible ou bien d’une mycose vaginale. Mais par écrit sans vous connaître ni vous examiner, impossible de vous en dire davantage.

  20. Marie 26 octobre 2014 à 14 h 11 min - Répondre

    Points blancs sur les petites lèvres
    Je me suis jamais posé la question parce que ça fait un ou deux ans que j’ai ça, mais je me demande ce que ça peut être. J’ai des petits points blancs partout sur mes grandes lèvres vaginales (un peu comme de l’acné) sorte dur petits boutons. Ça ne me démange pas sauf que ça s’irrite quand je porte des serviettes hygiéniques. En plus de cela j’ai souvent des sécrétions importante et parfois une odeur qui ne sont pas très bon….

    Réponse de médecin pour Doctical :
    C’est tout à fait normal. Toutes les femmes ont des petits points blancs qui ne sont absolument pas de boutons, mais de petites glandes dont le rôle est d’hydrater cette zone. Donc ne confondez pas ! Ensuite, si cette zone intime s’irrite, c’est que peut-être les serviettes que vous utilisez ne conviennent pas à votre vulve…
    A lire, des infos sur les serviettes hygiéniques : http://www.doctical.com/mycoses-vaginales-et-regles-quelles-serviettes-choisir/

  21. Inconito 25 octobre 2014 à 18 h 54 min - Répondre

    Boutons à l’entrée du vagin
    Hier j’ai remarqué 3 petits boutons couleur chair, situé à peu près à l’entré du vagin. Ils ne font pas mal, je ne les sens pas. Je suis vierge et je n’ai Jamais eu de rapport avec quelqu’un (préliminaires, toucher etc.). Je pensais à de l’irritation, j’avais eu mes règles la semaine dernière et comme je fais de l’équitation j’aurai pensé au frottement de la serviette. Je ne veux pas en parler à mes parents…

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Sans vous examiner, impossible de vous dire s’il s’agit de quelque chose de normal ou non. Si vous ne ressentez aucun trouble, aucun symptôme comme une démangeaison, brûlure, irritation, rougeur, douleur, ou autre, attendez un peu et voyez si cette sorte de bouton disparaît.
    Sinon, c’est peut-être quelque chose de normal, mais nous ne pouvons rien vous dire sans vous examiner. En tout cas, cela ne peut pas être une Infection Sexuellement Transmissible, puisque vous n’avez pas eu de relation sexuelle.

  22. Maguy 24 octobre 2014 à 19 h 29 min - Répondre

    Fissures à la vulve avec picotements
    Je ressens des couches sur ma vulve quand je fais ma toilette. Depuis un temps elles ont tendance a me démanger, parfois et à me picoter aussi. J ai des fissures sur ma vulve, mais pas de pertes blanches particulières ni de douleur dans le bas ventre ou autre symptôme. Je ne sais pas s’il s’agit d’une mycose ou du HPV ?

    Réponse de médecin pour Doctical:
    Je vous engage vivement à voir un gynécologue ou un dermatologue. En effet, un problème au niveau de la vulve n’est pas forcément infectieux. Il existe aussi des maladies dermatologiques et une fissure peut correspondre à ce type de problèmes par exemple (mais pas forcément non plus). Donc pour info consultez notre article sur “mycose, et si c’était autre chose ?” : http://www.doctical.com/mycose-vaginale-et-si-cetait-un-autre-probleme/

  23. Laurina 22 octobre 2014 à 11 h 44 min - Répondre

    Au Secours !
    Je suis à l’étranger, et ne pourrai voir un médecin que dans 2 semaines. Est-ce que vous pouvez me dire ce que j’ai ? Depuis 1 mois j’ai d’énormes démangeaisons sur mes parties intimes, mais pas les petites lèvres, ni à l’interieur du vagin. C’est plutôt sur les grandes lèvres, près du vagin… Cela me gratte tellement, que ça ne cicatrise pas, peau ultra sèche qui pèle. Je pensais a une mycose, Par contre je n ai pas de brûlures ni de douleurs quand je fais pipi, ou lors des rapports. Pertes blanches normales… Cela me gratte énormement. J ai achete une crême anti-mycose a utiliser, mais pour le moment cela m’aide pas trop.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il me semble que vous devriez consulter un médecin dermatologue pour lui montrer ce qui vous gêne. En effet, cela ressemble plus, d’après votre description à une dermatose (maladie de peau) qu’à une mycose vaginale ou vulvaire.
    A lire, des infos sur “Mycose, si c’était autre chose ?” :http://www.doctical.com/mycose-vaginale-et-si-cetait-un-autre-probleme/

  24. Clara 18 octobre 2014 à 8 h 01 min - Répondre

    Furoncles sur la vulve
    Depuis plus d’une semaine, j’ai des boutons sur la vulve, des furoncles en fait très douloureux. Ils se sont manifestés après des démangeaisons de la vulve. J’avais déjà eu ce problème il y a deux mois, pendant tous ces deux mois javais des furoncles à ce niveau. je suis inquiète je sais pas ce que c’est.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il faut aller consulter un médecin. Je ne peux rien vous dire d’autre sans vous examiner. Alors, ne restez pas comme ça, soignez-vous !

  25. Stéphanie 17 octobre 2014 à 17 h 39 min - Répondre

    je suis inquiète
    Je me permets de vous laisser un message car je suis un peu inquiète et dans l’impossibilité de consulter un médecin avant mardi.
    Depuis mercredi j’ai des pertes assez importantes verdâtres ou parfois jaunâtres, cela me procure une sensation de gêne énorme. Coté démangeaisons, j’en ai peu mais c’est assez sensible et je pense un peu irrité. Je me lave avec du gel acheté en pharmacie. J’ai même l’impression de légers tiraillements dans le bas ventre, encore une fois ce n’est pas tant douloureux que gênant.
    Mon dernier rapport date de lundi, mon mari est mon seul partenaire depuis 9 ans.
    Auriez-vous des conseils au vue de tout cela ? Merci d’avance.

    Réponse de médecin pour Doctical : Avec des pertes verdâtres ou jaunâtres, il se peut qu’il s’agisse d’une infection qui ne soit pas une mycose, mais une vaginose (odeur désagréable). C’est relativement fréquent. Mais notez que sans vous connaître, nous ne pouvons bien sûr pas faire de diagnostic.
    Ce serait bien de voir votre médecin rapidement pour vous soulager par un traitement.

  26. Ana 16 octobre 2014 à 22 h 36 min - Répondre

    Démangeaison et brûlure en urinant
    Mon vagin me gratte et j’ai une brûlure quand je fais pipi. J’ai pris des traitement à la pharmacie mais cela ne s’arrête pas. Comment faire ?

    Réponse de médecin pour Doctical : Mais c’est évident. Il faut aller voir votre médecin. Prendre un traitement sans vraiment savoir de quoi il s’agit n’est pas la bonne solution. Et il est impossible de faire des consultations à distance sans vous examiner.

  27. Annalucya 11 octobre 2014 à 12 h 18 min - Répondre

    Démangeaisons et brûlures
    Depuis hier, j’ai des démangeaisons par période de temps sur la paroi externe, brûlure quand je vais aux W.C., perte blanche (qui peut être due à mes règles prochaines), très douloureux quand on touche entre les grandes et petites lèvres.
    Je n’ai jamais eu de rapport, je ne prends guère la pilule.

    Réponse de médecin pour Doctical : Ce serait bien de voir votre médecin. Il peut s’agir d’une mycose vulvaire car cela peut survenir même quand on est vierge. A lire, des infos sur les mycoses vulvaires et vaginale avant les premiers rapports sexuels : http://www.doctical.com/mycose-et-virginite-ca-existe/

  28. Stephouxo 8 octobre 2014 à 23 h 44 min - Répondre

    petits points blancs
    J’ai remarqué depuis 1 mois des petits points blancs sur une petite lèvre. Ils sont regroupés et forment comme un long triangle. Et il y en a quelques uns qui sont éparpillés. Je n’ai aucune douleur, mais je ressens un peu d’irritation. Avez-vous une idée de ce que cela pourrait être ? J’ai deja consulté un médecin qui m’a dit que c’est seulement de l’irritation mais j’en suis pas concaincue puisque c’est toujours là après 1 mois. Je n’ai pris aucun médicament.

    Réponse de médecin pour Doctical:
    Impossible de vous répondre sans voir. Sachez cependant qu’à l’intérieur des petites lèvres, il existe naturellement de petits points blancs qui sont tout simplement des glandes hydratantes. Difficile de vous dire si c’est de cela dont il s’agit sans vous examiner. Donc si cela vous inquiète, retournez voir un gynécologue.

  29. Melissa 7 octobre 2014 à 21 h 09 min - Répondre

    Et quoi faire ?
    Une semaine après un rapport sans pénétration ( mon 1er ), j’ai la vulve rouge, qui brûle, pique beaucoup avec gonflement et douleur.
    Pas de pertes anormales mais brûlure quand j’urine
    A noter que je suis immunosuprimée.
    De quoi sagit-il ? Et quoi faire ?

    Réponse de médecin pour Doctical : Si vous aêtes immunodéprimée, il serait bon d’aller voir votre médecin. Il existe en effet des infections vulvaires et/ou vaginales qu’il ne faut pas laisser trainer. C’est difficile de vous donner un conseil sans vous examiner.

  30. Vanouch 6 octobre 2014 à 16 h 02 min - Répondre

    vulve rouge
    Je me suis séparée avec mon ex. Avant je prenais la pilule mais plus maintenant un jour, on était chez des amis quand soudain en rentrant que j ai constater que mon short en jeans était complètement trempé par un liquide blanc avec une odeurs bizarre. Je suis allée voir le médecin, j’ai fait des analyses et tout rien de grave et quelques antibiotiques à prendre.
    Cependant il y a deux semaine avant mes règles, j’avais la vulve rouge qui brûlait et ça après utilisation du gel intime Hydralin. C’est la première fois que je l’utilisais et la première fois que je voyais autant de pertes un peu verdâtres sous la douche. Et donc ça a duré 3jours et ensuite mes règles sont arrivées. Et là, mes règles finies depuis hier c’est reparti : la vulve en feu quand je quitte la douche a un point que je m essuie doucement ou me lave a l eau froide et toujours ces pertes verdâtres et une odeur assez forte que faire ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Tout d’abord, ce que vous décrivez ressemble à une vaginose, c’est-à-dire à une infection bactérienne. Il faut donc que vous retourniez voir votre médecin pour traitement.
    Ensuite, le gel que vous utilisez doit avoir un pH acide. En effet, quand l’intimité est trop alcaline ou basique, le risque de vaginose est augmenté. Or je pense que le gel que vous utilisez est justement trop basique pour cette zone acide…
    A lire, des infos sur les vaginoses : http://www.doctical.com/mycose-vaginale-et-si-cetait-un-autre-probleme/ infos sur la couleur des pertes qui peut vous orienter : http://www.doctical.com/aspect-des-pertes-blanches-quelle-couleur-et-aspect-pour-quelle-maladie/>Des infos sur l’odeur des pertes blanches : http://www.doctical.com/pertes-blanches-odorantes-et-genantes-que-faire/

  31. Elza 17 septembre 2014 à 19 h 08 min - Répondre

    Sexuellement transmissible ?
    Mon copain a eu sur le pubis une mycose qui lui a laissé un bouton “style bouton de chair” il y a 6 mois environ. Depuis deux semaine j’ai remarqué que j’avais sur la grande lèvre un bouton couleur chair (sans douleur) et aujourd’hui je m’aperçois que j’en ai deux autres toujours sur les lèvres mais plus bas vers le vagin (toujours sans douleur). J’ai les lèvres sèches et autour du clitoris, j’ai un dépot blanc (lait caillé) qui a une odeur. Je vis dans un pays au climat tropical chaud et humide (endroit idéal pour les mycose). J’aimerais savoir si une mycose peut avoir ses symptômes, ou si cela peu être une maladie sexuellement transmissible.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Je pense qu’il faut consulter pour savoir s’il pourrait s’agir d’une infection sexuellement transmissible (IST). Je ne peux guère vous en dire plus.

  32. Lalie23 17 septembre 2014 à 12 h 26 min - Répondre

    moment de l’ovulation
    Chaque mois, depuis 6 mois, j’ai au moment de l’ovulation (au milieu du cycle) les petites lèves légèrement enflées et une sensation d’inconfort au niveau des petites lèvres et de la vulve.
    J’ai pris à chaque fois un traitement antimycosique mais je me demande finalement si c’est bien une mycose…
    Est ce possible d’avoir cette gêne au milieu du cycle ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    En tout cas, ce n’est pas une bonne idée de prendre un médicament pour une simple sensation d’inconfort et un léger gonflement. Donc cela vaut peut-être la peine de ne rien faire pour voir. Le milieu de cycle est le moment où il y a une forte charge hormonale juste avant l’ovulation. La réactivité sexuelle peut être augmentée et le gonflement est peut-être simplement une réaction de votre corps aux hormones. Difficile de vous en dire plus (un examen pourrait être utile pour juger de l’importance du gonflement et de sa normalité ou non !)

  33. M59 14 septembre 2014 à 16 h 29 min - Répondre

    Boutons sur la vulve
    J’ai récemment remarqué que j’avais attrapé 3 boutons rouges sur la vulve dont un qui se voit plus que les deux autres. Juste avant cela je ressentais des douleurs au bas ventre, je pensais que c’était dû à mes règles qui doivent arriver très prochainement (j’ai un retard d’une semaine). Cela m’inquiète beaucoup. Savez-vous ce que c’est ? Est-ce que je peux consulter un gynécologue à la place du docteur ?

    Réponse de médecin pour Doctical : A priori, si vous avez des boutons sur la vulve, cela n’a absolument rien à voir avec des douleurs dans le ventre ou l’arrivée de vos règles. Il faudrait les montrer à un médecin ou peut-être un gynécologue. Mais cela dépend où sont vos boutons. Sont-ils liés à une épilation donc sur la peau ? Sont-ils vraiment situés sur la vulve, donc entre vos petites lèvres ? Ce n’est pas du tout la même chose, et cela correspond à des problèmes très différents. Si c’est sur la peau, un médecin généraliste ou un dermatologue sera bien indiqué. Si c’est entre les petites lèvres, un médecin généraliste ou un gynécologue seraient indiquée. En fait cela dépend des généralistes, certains pratiquent énormément de gynécologie et d’autres peu !

  34. Lise 5 août 2014 à 17 h 28 min - Répondre

    Hygiène intime
    Je me suis baignée en vacances et suite à cela : picotements, démangeaisons. J’ai pris un traitement en pharmacie mais ne voyant pas les choses s’arranger je suis allée chez mon médecin. Lui m’a prescrit un autre traitement, mais je ne supporte pas les crèmes ni les laits. Dès la pose j’ai des brûlures insupportables et je suis obligée de tout laver. Que faire ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Attention, certains produits anti-mycose intime peuvent être irritants pour certaines personnes. Il faudrait demander à votre médecin (ou à votre pharmacien s’il a un produit à vous prescrire qui contienne une autre substance active. Et surtout, pensez à pratiquer une hygiène anti-mycose vaginale :http://www.doctical.com/mycose-vulvo-vaginale-20-gestes-anti-recidive/

  35. Bernard 4 juillet 2014 à 18 h 23 min - Répondre

    Des probiotiques
    Cela fait plusieurs fois que cela m’arrive : quelques jours avant les règles, pendant et bien 2 semaines après, j’ai de grosses irritations, avec démangeaisons provoquant des coupures. Après cela passe,et cela revient chaque mois.
    Je ne sais plus quoi faire. Je me retrouve du coup à faire beaucoup moins l’amour avec mon mari a cause de tout cela. Mon gynéco m’a dit que c’était hormonal et qu’il fallait que je me lave avec du Roger Cavaillès,mais cela continu de plus belle.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    C’est certainement hormonal, car en deuxième partie de cycle, la progestérone augmente et elle a tendance à diminuer l’immunité vaginale, donc à augmenter le risque de mycoses. Nous vous encourageons à utiliser, juste avant ce moment de votre cycle, des probiotiques. A lire, des infos sur ces probiotiques :http://www.doctical.com/prevenir-les-recidives-de-mycoses-vulvovaginales-les-probiotiques-lactobacilles-par-voie-vaginale11/

  36. Adeline 12 juin 2014 à 19 h 53 min - Répondre

    Les signes d’une mycose vaginale
    Cela fait une semaine que cela me gratte, mais pas tout le temps. J’ai des pertes blanches épaisses. Et après avoir fait l’amour, cela me fais mal. Mon copain a maintenant son pénis rouge, ça le gratte et cela lui fait mal aussi après avoir fait l’amour. Et il gonfle savez vous ce que nous avons ?

    Réponse de médecin pour Doctical : :
    Ce que vous décrivez ressemble à une mycose vaginale. Je vous engage à aller voir votre médecin pour vous soigner. A lire : les signes d’une mycose vaginale :http://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes/>Et des infos sur la sexualité et ses liens avec une mycose vulvaire et vaginale :http://www.doctical.com/sexualite-et-risques-de-mycoses-vaginales/

  37. Lilou06 24 mai 2014 à 20 h 27 min - Répondre

    Stimuler son imunite avec le Zinc
    (…suite !) Le dermato que j avais vu au tout début pensait que ces démangeaisons pouvaient provenir d’un eczéma, mais les bains de siège rose (au permanganate je crois…) n avaient rien amélioré..
    Je ne sais plus quoi faire… Si c’est réellement une mycose, comment la soigner en douceur pour ne pas irriter une zone déjà trop sensible ? Et comme le médecin m’a dit qu’à l’arrêt des 6 mois d’antiviraux une nouvelle crise d’herpès se déclencherait. Dois-je me faire a l’idée de voir ces démangeaisons encore s’aggraver par la suite ? Avoir déclenché cet herpès est une chose… J ai plus ou moins digéré la nouvelle depuis ! Mais vivre depuis plus de 6 mois avec ces démangeaisons…
    Merci pour vos conseils (et navrée pour la longueur de mon message !!)


    Réponse de médecin pour Doctical
    : le Triflucan dont vous parliez est un traitement des mycoses par voie générale. Donc il n’est pas nécessaire d’utiliser un ovule en même temps. C’est très difficile de vous dire à quoi est lié ce problème de démangeaisons. Si cela dure, n’hésitez pas à voir plusieurs spécialistes (gynéco, dermato).
    Sinon, à l’arrêt du traitement antiviral, vous n’aurez pas forcément une poussée quand même. Sachez aussi que les poussées d’herpès ont toujours tendance à être plus fortes au début, puis à aller en s’espaçant et en devenant moins fortes au fil du temps.
    Peut-être que cela vaudrait la peine de doser votre fer (pour en prendre si vous en manquez) et de faire une cure de zinc. En effet, cela peut contribuer à stimuler votre immunité pour mieux résister au virus.

  38. Lilou06 24 mai 2014 à 20 h 23 min - Répondre

    J’ai déclenché une crise d’herpes vaginal il y a plus de 6 mois et depuis, trois autres crises. Après le premier épisode et le premier traitement, rien à signaler au niveau vulvaire. Et puis… la seconde crise est arrivée. Toujours soignée par les antiviraux. Depuis, j’ai une sensation de picotement au niveau de la vulve, vers l’entrée du vagin… J ai consulté évidemment, gynéco et dermato spécialisé dans les IST et la dernière gynécologue que j’ai vue m’a dit que la peau cette endroit semblait tres délicate et sensible à cause des épisodes d’herpès. Elle a trouvé une mycose, mais m’a dit qu’il ne fallait plus mettre d’ovule ou de crème antifongique pour laisser ma peau se reposer. Elle m’a juste prescrit du Triflucan 1 fois par sem et conseille une crème apaisante reflorante Jailys… J’en suis à ma troisième semaine, mais je ne ressens pas d’amélioration… Je suis toujours sous Velitrex pour tenter d enrayer l’herpès comme j’ai accumulé les crises depuis la première.

  39. Marinette 14 mai 2014 à 0 h 01 min - Répondre

    Hygiène et mycoses
    J’ai des démangeaisons au niveau du vagin mais pas constantes.
    Cela me gratte puis s’arrête et ça recommence. Ma colocatataire m’a dit quelle avais les mêmes symptômes, mais on sait pas ce que c’est.
    On peut m aider ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Difficile de vous répondre avec peu d’information. Une démangeaison est un signe très spécifique des mycoses vaginales. Mais s’il n’est pas constant, ni associé à des brûlures, des pertes blanches anormales, il n’est pas certain qu’il s’agisse d’une mycose génitale. Cela peut être une simple irritation due à un papier de toilette allergisant, aux protèges slips asséchants, à un savon agressif, à des sous-vêtements en matière synthétique…
    A lire, un articule qui peut vous aider sur les symptômes de mycose vaginale :http://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes/

  40. Didi 23 décembre 2013 à 19 h 46 min - Répondre

    Bonjour.
    J’ai fait au mois de juin une stimulation ovarienne par injection. Pour la 1ère fois mycose vaginale. Le traitement s’est transformé en hyperstimulation ovarienne avec 2 mois d’hospitalisation (ascite, hémorragie, épanchement, img…). Depuis, c’est l’enfer. Brûlure et irritation de la vulve, pertes blanches, fissures sur le perinée, rapports douloureux. On a fait des prélèvements, mais pas de mycose génitale. J’ai remarqué que c’était souvent avant l’ovulation. Pendant l’ovulation, j’ai juste les fissures et les rapports douloureux. Cela fini par se calmer et là, ça reprend. Depuis aujourd’hui j’ai des irritations au niveau du clitoris et sur les petites lèvres voire des petits boutons rouges. C’est gonflé et très rouge mais pas de pertes blanches. Je fait très rarement l’amour avec mon conjoint depuis 6 mois depuis cet épisode et c’est gênant car nous souhaitons un bébé tout de même. Aidez-nous car les spécialistes ne trouvent rien. J’ai essayé une crème à base d’oestrogènes, mais j’ai pris des kilos et j’ai gonflé de partout.

  41. Juliette 21 novembre 2013 à 13 h 13 min - Répondre

    inflammation , infection, mycose ?
    Bonjour, J’ai comme un petit bouton sur la petite lèvre du pubis. Il me démange beaucoup. Quand j’allais à la toilette et que je m’essuyais, et ça me faisait très mal. Récemment, mon bouton s’est est mis à saigner après être allée aux toilettes. Savez-vous c’est quoi?

    Merci beaucoup

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Non, je ne sais pas de quoi il s’agit. Mais il n’est pas normal d’avoir un bouton qui fait mal sur une petite lèvre, ni qu’il saigne. Je vous engage donc à aller consulter un gynécologue. Il existe un problème qui s’appelle une bartholinite, inflammation ou infection d’une glande de Bartholin, située dans les petites lèvres (une pour chaque petite lèvre). Peut-être est-ce de cela dont il s’agit, mais cela ne me paraît pas évident.

  42. Choupsy 1 octobre 2013 à 20 h 45 min - Répondre

    Cela fait 2 ans que je n’ai pas pu faire l’amour avec mon copain parce que j’ai horriblement mal ! Cela me brûle, même si il me touche a peine ; et ça gonfle ! J’ai les lèvres sèches . Et j’ai une grande quantité de perte blanches tout les jours !

  43. Marie-L 29 septembre 2013 à 17 h 47 min - Répondre

    Je suis enceinte de 7 mois, et j’ai des démangeaisons de la vulve. J’ai vu mon médecin qui m’a prescrit des ovules et une crème, mais rien n’y fait. Cela recommence à gratter. Mon partenaire m’a été infidèle.

  44. claire 19 décembre 2014 à 12 h 10 min - Répondre

    Je souffre depuis presque qu’un an de brulure vulvaire intense qui m’ handicape au quotidien ainsi que d’une petite lesion et gonflement d’une grande lèvre.
    Mon gyneco m’ traité à l’aveugle pour une bartholinite (anti inflammatoire) puis mycose (ovule et creme pendant un an) puis pour un herpes (tiens bizarre je n’ai aucun bouton…)
    J’ai changé de médecin qui, devant mon cas à supposé une réaction aux nettoyants. J’ai donc sur ses recommandations arreté de me laver et n’ai fait qu’une toilette à l’eau.
    Malheureusement, je souffrais toujours le martyr.

    J’ai fini par voir mon généraliste qui m’a prescrit une analyse en labo (ouf, enfin !!!!)
    Résultat : candida Krusei
    Depuis j’ai revu 2 autres gyneco. Traitement oral Fluconazone. Résultat : mycose de plus en plus importante
    Puis nouveau traitement par ovule et creme pendant un mois.
    Résultat nul !
    Je commence à désespérer. Rien ne me soigne ni soulage.

  45. Ines 17 décembre 2014 à 18 h 23 min - Répondre

    Depuis quelques jours , j’ai eu une petite démangeaison au niveau de l’entrée du vagin. Hier, j’ai remarqué une petite fissure circulaire ( à force de tripoter ) qui au contact de l’urine picote un peu ( sinon, je ne ressens presque aucune gêne). Je n’ai eu aucun rapport sexuel au cours des deux derniers mois.
    J’ai eu le même problème il y a deux mois, ma gynéco m’a envoyé faire un frottis de dépistage de l’herpès qui s’est avéré négatif après 3 semaines d’incubation ( il me semble).
    Auriez-vous une idée de ce que cela peut être ?
    Merci !

  46. Deb 15 décembre 2014 à 1 h 17 min - Répondre

    J’ai un bouton plat rouge à l’intérieur de la petite lèvre. Ca gratte comme un bouton de moustique. Après 3 rdv chez le gynécologue et 2 prélèvements, les résultats pour une mycose sont négatifs. Au 3ème rdv la semaine dernière mon gynécologue m’a fait une biopsie. Depuis cette biopsie j’ai des brulures à l’entrée de vagin mais aucun autre symptome. J’ai peur des résultats de la biopsie. Peut-on avoir un cancer à 30 ans?

  47. Nono 2 décembre 2014 à 13 h 58 min - Répondre

    Depuis plus de deux mois, j’enchaîne examens sur examens sans qu’il n’y est de mot posés sur les symptômes que j’ai : pertes abondantes ( malodorantes) , douleurs lors de rapports avec mon ami , fatigue , douleurs au bas ventre …J’ai essayé de changer de marques pour les serviettes hygiénique, sous vêtements produit douche , savon … Mais rien n’y fait ! Je n’arrive plus à vivre avec tout ca , et mon ami non plus puisqu’il n’y a plus de moment “câlin” … Je ne sais plus quoi faire Aidez moi s’il vous plait je suis à bout je n’arrive plus a sortir sans être gênée …

  48. Violonette 1 décembre 2014 à 20 h 58 min - Répondre

    Il y a un an, j’ai eu un cancer le la marge anale. J’ai eu de la radiothérapie, d’abord 22 séances qui ont dû être stoppé car mon état s’est fort dégradé, puis 10 séances. J’ai développé un lichen plan qui s’est peu à peu résorbé avec le traitement de ma dermatologue. Mais il me reste des plaques fort rouges sur l’intérieur des petites , qui ne se soignent pas malgré les différents traitements. Pas de démangeaison, mais une douleurs au contact. Avez-vous une piste à me proposer ? Merci d’avance.

  49. lovely 1 décembre 2014 à 20 h 10 min - Répondre

    J’ai des pertes blanches depuis plusieurs mois, et qui aux fil des mois est devenue beige et avec une forte odeur…. j’ai vue mon gynécologue 4fois déjà il ma donné une ovule et crème mais sa reviens tout cette infection. …. et récemment mon partenaire a eu des brûlures et démangeaison sur son sex après un de nos rapports sexuel….
    es ce que une mycose peut ce transmettre par relation sexuel??

  50. Jennifer 27 novembre 2014 à 8 h 13 min - Répondre

    Bonjour,

    ‘ai un petit souci… Il y a un mois, je suis partie en voyage et me suis lavée les parties intimes avec un savon qui m’a irritée. Deux jours de très fortes démangeaisons dans le vagin et la vulve sont apparues. J’ai acheté une crème anti démangeaisons sur place et j’ai pris rdv chez une gynéco quand je suis rentrée de voyage il y a 3 semaines. Celle-ci n’a rien détecté sur le coup et m’a proposé de mettre Saforelle… Ne pensant pas avoir une mycose ou quelque chose qui se transmet, j’ai eu des rapports avec mon copain qui s’est mis lui aussi a avoir des plaques rouges / démangeaisons / irritations. J’ai appelé la gynéco que je venais de voir qui m’a aussitot prescrit un ovule et une creme anti fongique (Monazol), à mettre également sur les parties de mon copain. Problème : cela ne nous fait aucun effet… qu’est ce que cela peut être ? Un autre champignon que les candida albican, un parasite… ? Compliqué d’obtenir un rdv ou d’avoir la gynéco au tel…

  51. Nidjie 26 novembre 2014 à 9 h 43 min - Répondre

    Depuis 1 mois, j’ai des démangeaisons et des micro coupures ce qui est douloureux bien sûr. J’ai tout d abord traité pour une mycose même s’il n y avait pas d’odeur particulière. Puis comme il n’y a eu aucun effet, j’ai été voir le gynéco qui m a dit qu il ne voyait rien et m’a donner de la diprosone pour une allergie. Et 15 jours plus tard toujours aucun effet. Je viens de le rappeler, il m’a dit d aller voir un dermato parce que pour lui il n’y a rien. Je ne sais plus quoi faire et ce que ça peut être ? Je commence vraiment à m’inquiéter.

  52. DALOUR 25 novembre 2014 à 13 h 26 min - Répondre

    Bonjour,
    Depuis plus d’un mois je suis traiter pour des mycose a répétition ! Mais cela passe et revient sans cesse je n’en peut plus.. je me pose la question es vraiment une mycose. Je n’est pas de démangeaison au vagin mais sur la vulve avec un petite boursouflure qui me démange beaucoup et de forte rougeur. J’ai utiliser deux sorte de créme et mon compagnon la mais aussi. Plusieurs ovule et traitement par voie oral. Mais lorsque que l’on a des rapport avec ou même sans pénétration ( qui ne sont pas douloureux) dans la nuit qui suis cette boursouflure vient à me démange. Que dois-je faire et qui consulter ? Merci d’avance !!!

  53. aurel 18 novembre 2014 à 15 h 10 min - Répondre

    Bonjour, j’ai le stérilet mirena depuis le 20/10 et depuis 4/5 jours j’ai des pertes marron très foncées et ça me brule au niveaux de la vulve, c’est une mycose ou non?
    Merci pour l’aide.

  54. Kimiko 16 novembre 2014 à 22 h 51 min - Répondre

    Bonjour, voila 3semaine j’ai eu d’abord des démangeaisons qui me gênait fortement, après quelques jour j’ai regardé avec un miroir et constaté que je ‘pelé’ fortement au niveau des levres comme si je perdais une couche blanche denoeau par petit paquet et en gratant ceux ci s’enlevait mais ça m’a provoqué une rougeur et ça brûlait. J’ai nettoyé 3jour avec un savon anti bacterien pour hugoene intime mais ça ne passait pas, j’ai eu mes règles 5jours donc je n’ai pas trop regardé ni senti durant cette période et après c’est passé puis j’ai eu un rapport avec mon homme et ca a recommencé… Je n’ai pas d’autre symptômes que les démangeaisons et le fait que ça ´pele’ une idée de ce que ça pourrait être ? Et de quoi utiliser pour traiter? Je prend la pilule depuis 6ans j’ai le même partenaire depuis 4ans nous avons des rapport protégés ( sauf oraux)

  55. Johny 16 novembre 2014 à 2 h 16 min - Répondre

    Il y a quelques mois j’avais deux espèces de verrues à l’entrée du vagin. J’ai pris rendez vous chez le gynécologue mais la consultation était seulement deux mois plus tard. Et surprise a lors de la consultation après examen je n’ai plus rien, ni a l’extérieur ni à l’intérieur. Mais depuis une semaine, j’ai une petite lèvre vaginale gonflée mais vraiment énorme ! C’est pas mal douloureux ! Avec ça s’accompagne des pertes blanches épaisses semblables aux épisodes de mycoses vulvo-vaginales de que j’ai pu avoir. Vous pensez que c’est inquiétant ? Je commence à psychoter d’avoir une MST ou IST. Pourtant cette année je n’ai eu qu’un partenaire et les relations étaient toujours protégées.
    Qu’en pensez vous ?
    Merci

  56. Audreykimmpp 12 novembre 2014 à 1 h 20 min - Répondre

    En aout, j’ai fait une infection à levures qui a guéri avec un comprimé de fluconazole. Après un mois, une autre crise se présente. Je suis traité avec le même traitement, mais il ne semble pas faire effet et on me fait des prélèvements qui disent que tout est normal. Après 2 semaines, les douleurs disparaissent. 2 semaines plus tard, une autre crise. le médecin fait des prélèvements, en me donnant aussi le même traitement au fluconazole avec crème pendant 7 jours. La douleur est de plus en plus pire. Les résultats disent finalement que je n’ai absolument rien. Aucune mycose, ni infection, mais la douleur est toujours là. On me donne donc de la crème corticoïde. La douleur passe, mais revient une semaine plus tard. Même symptômes, je présume qu’il ne s’agit donc pas d’une mycose. Pouvez vous m’éclairer? J’essaye présentement un gel hydratant contre les sécheresses vaginales + probiotiques bio-k.

  57. Maguy 6 novembre 2014 à 19 h 21 min - Répondre

    VAujourdhui j ai ete chez mon gynéco qui m’a dit que j’avais des condylomes. Elle a été très dure avec moi au point de me dire que les condylomes ne disparaissent pas, que j ai sûrement le SIDA. Je suis deçue par ce qu’elle me dit. Mes condylomes poussent avec le temps et c’est gênant pour moi. Dire qu’ils ne guérissent pas, ça me rend dingue. Elle m’a prescrit RELITREX sur 3 mois. Et une bétadine gyneco. Je doute de l’efficacité de ce traitement. J’ai entendu parler d’Aldara mais je sais pas si je dois l’utiliser moi-même. En plus, j’ai ces trucs dans le vagin…AIDEZ MOI conseillez moi que faire ? Le temps passe

  58. Asuna 18 octobre 2014 à 22 h 30 min - Répondre

    Démangeaisons intimes
    J’ai de fortes démangeaisons génitales et ça me brûle ce qui est horrible quand on va aux toilettes ! J’ai vu les symptômes et je ne sais pas si c’est une mycose vu que ce n’est pas la première fois que j’ai ça (il y a quelques mois j’ai eu pareil et c’est parti au bout de quelques jours tout seul). Mais en voyant tous ça je commence à angoisser donc c’est peut être de l’eczéma (pas de pertes blanches abondante) et je suis vierge donc ça élimine beaucoup de ces propositions qu’est ce que vous en pensez ?

  59. ana 16 octobre 2014 à 22 h 34 min - Répondre

    J’ai des demengaison au vagin j’ai pris des traitement a la pharmacie mai ca continue a gratter, brulure quand je fais pipi
    comment fais

  60. Sara 14 octobre 2014 à 20 h 56 min - Répondre

    Enceinte de 5 mois j’ai depuis 2 jours des démangeaisons à l’entrée du vagin et des pertes blanches mais pas de brûlure lorsque j’urine. Et je sens que ma vulve est gonflée. Je suis allée à la pharmacie en attendant de voir mon gynécologue et ils m’ont prescrit Mycohydralin, est ce suffisant ?

  61. Ibigiogog 10 octobre 2014 à 10 h 38 min - Répondre

    Pendant les vacances, j’ai eu pendant plus d’une semaine le vagin qui me grattait beaucoup, qui brûlait, les petites lèvres gonflées, mais aucune perte blanche ou odeur bizarre. Donc j’ai laissé trainer, pensant que ce n’était pas une mycose, et pas bien grave. C’est parti tout seul, et c’est revenu deux mois après…. Que faire ? selon certains sites, si pas de pertes=pas de mycoses, et les ovules ne pourraient qu’empirer la situation !

  62. Marine 9 octobre 2014 à 21 h 10 min - Répondre

    Depuis peu, j’ai remarqué quelques grappe de boutons en haut des lèvres, couleur chair, mais les contours sont rouges. Je n’ai pas de brûlure ni de démangeaison. A quoi peux être du cette apparition ? Est-ce normal ou une mycose qui s’installe ?

  63. mellye 1 octobre 2014 à 7 h 25 min - Répondre

    J’ai des pertes blanche autour de mon clitoris…
    Et ses acompagné d’une drole d’odeur..?! Sa sent pas le
    Poisson sa sent pas fort mais je m’inquiete pareil !

  64. Laura 29 septembre 2014 à 15 h 55 min - Répondre

    J’ai récemment eu 2 mycoses vaginale.
    Et depuis hier, j’ai remarqué une coupure, au même endroit que lorsque j’ai eu mes mycoses précédente; et j’ai des pertes blanches.
    Cependant, je n’ai pas de démangeaison. Est-ce le début des symptômes d’une énième mycose?
    Merci

  65. blandine 29 septembre 2014 à 14 h 48 min - Répondre

    Bjr, il y’a de cela 06 mois j’ai ma petite lèvre vaiginale qui enfle
    et quelques jours après je suis obligé d’aller voir mon génycologue afin k’il extraire le pui qui s’y touve.

    je suis fatigué de subir le même traitement pardon aidez moi.

  66. meluzine 29 septembre 2014 à 5 h 37 min - Répondre

    Bonjour,
    Cela fait 2 mois que je suis traitée pour un candida glabrata mis à jour par des prélèvements vaginaux et anaux. Mon traitement actuel est fungizone par voie orale car les différentes crèmes et ovules n’ont eu pour effet de me soulager mais après les symptômes reviennent. Donc actuellement plus de traitement local mais j’ai toujours des démangeaisons vaginales et rougeur vulvaire avec des pertes vaginales plus abondantes (mais cela ne ressemble pas a du fromage caillé pour info) cependant depuis hier j’ai remarqué l’ajout d’un nouveau symptôme : j’ai les grandes lèvres assez sèches et comme flétries comme la peau d’une vieille pomme! Je ne sais plus quoi faire d’autant plus que ma médecin généraliste minimise mes symptômes comme si j’inventais ou si j’exagérais ! Est-ce seulement une mycose ou y-a-t-il autre chose qui est venu se greffer dessus ? En tout cas depuis deux mois que ça dure ! et vous qu’en pensez-vous? D’avance merci.

  67. simon 29 septembre 2014 à 2 h 45 min - Répondre

    Bonjour,
    Depuis une semaine j’ai d’enorme demangesons au niveau des ggrosses levres. J’ai aussi la peau tout autour qui est rouge et qui a des petits boutons blancs qui sont eclatables. Le dessus de mes grosses levres est tout sec . J’ai essaye de tout reguler avec une crème saforelle mais cela ne marche pas. Aidez moi ! Je ne dors pas de la nuit depuis une semaine et mes journees sont attroces :/

  68. Waxeen 27 septembre 2014 à 21 h 25 min - Répondre

    Bonjour à tous, j’ai eu une sorte de plaie blanche à l’entrée du vagin qui me grattait beaucoup. Je suis allée chez mon gyneco qui est persuadé qu’il s’agit d’une mycose mais je viens de remarquer qu’il s’agit maintenant de plusieurs plaies/ bouton fissurés blancs toujours à l’entrée du vagin… Je suis paniquée ! Savez vous de quoi il s’agit?

  69. chach 27 septembre 2014 à 19 h 40 min - Répondre

    Bonjour, J’ai eu mycose sur mycoses pendant quelques temps.
    Je n’ai pas eu de rapport pendant 9 mois, et plus rien. Pas de démangeaisons, pas de pertes blanches. Mais depuis plusieurs mois j’ai remarqué que j’avais des brûlures horribles à l’entrée du vagin quand je mettais mes tampons. Du coup, je suis allée chez le médecin il y a trois semaines et nous avons pensé à une mycose. Mais dernièrement j’ai eu un rapport sexuel et ça m’a vraiment brûlé. Pourtant j’ai fait parfaitement le traitement. J’ai remarqué aussi que j’étais un peu rouge, mais que j’étais aussi très sèche! Il n’y a d’ailleurs aucune odeur malodorante. Je n’ai que 18 ans je ne parle pas de tout ça à ma mère.La semaine prochaine je vais faire une prise de sang pour toutes les MST. Je vais certainement prendre rendez-vous samedi prochain chez mon médecin, est-ce que ça peut attendre jusque là? Ou alors est-ce que je peux aller à la pharmacie si vous savez ce que j’ai?
    Merci beaucoup

    • Sandy 31 mars 2015 à 20 h 52 min - Répondre

      Fissures vaginales
      Depuis un certain temps j’ai 2 fissures vaginales, qui s’ouvre à chaque rapport sexuel. J’ai des pertes blanches qui ne sont pas malodorantes, et qui ne me laisse pas une sensation de brûlure, même pendant ou après les rapports. Je ne trouve aucun remède pour soigner ces fissures. Deux gynécologues m’ont prescrit des traitements crèmes, ovules sans succès. Avez-vous une solution pour arriver à cicatriser ces fissures, dois-je aller voir un autre gynécologue ou un dermatologue ?

      • Doctical 31 mars 2015 à 21 h 46 min - Répondre

        Réponse de médecin pour Sandy à propos de ses fissures vaginales
        Votre idée de consulter un dermatologue est excellente. En effet, certains soucis au niveau de la vulve peuvent être une maladie de peau et non un problème gynécologique. Les dermatologues ont donc un oeil un peu différent et sont parfois capables de trouver ce dont il s’agit. Sinon, un petit truc qui fonctionne parfois, la crème Castor Equi (utilisée pour les fissures des seins pendant l’allaitement)…

Laisser un commentaire