Mycose vulvo-vaginale et traitement naturel, quelle plante choisir ?

  
doctical shop banner2 - Mycose vulvo-vaginale et traitement naturel, quelle plante choisir ?

En cas de mycose vulvo-vaginale, les plantes médicinales utilisées en phytothérapie ou aromathérapie sont une alternative ou un complément pouvant se révéler très intéressant. Mais quelles plantes choisir parmi la liste des plantes ayant potentiellement un effet ?

Mycose vaginale et phytothérapie : quelles huiles essentielles de plantes choisir ?

Ce n’est pas parce qu’une huile essentielle a démontré son efficacité contre les candida albicans qu’elle est forcément utilisable en cas de mycose vaginale ! Il faut encore, idéalement :
– Qu’elle soit non toxique pour l’organisme à la dose efficace,
– Qu’elle soit non irritantes pour être utilisable pour les muqueuses,
– Et qu’elle soit respectueuse de la flore de lactobacilles de Doderlein, les défenseurs du vagin, c’est-à-dire qu’elle détruise les candida albicans sans détruire la flore vaginale.

Phytothérapie, deux plantes pour lutter contre les mycoses vaginales

Nous avons sélectionné deux plantes dont les huiles essentielles correspondant le mieux à ces critères pour lutter efficacement contre les mycoses vulvo-vaginales. Ces deux plantes ont été étudiées chez des êtres vivants (in vivo), pas seulement en laboratoire sur des boîtes remplies de gel. Du coup, on a une idée plus précise de leur effet réel.

Les études scientifiques sont des garanties pour ne pas essayer n’importe quoi d’après le seul bouche à oreille. Et même si d’autres plantes pourraient peut-être convenir, nous n’avons pas connaissance d’études le démontrant. Si vous connaissez ce type d’études, n’hésitez pas à nous les indiquer !
Attention, nous sommes d’accord pour dire que l’expérience et les usages traditionnels ont leur importance à côté des études ! L’idéal, à notre sens, c’est de prendre en compte les connaissances traditionnelles et de les étudier scientifiquement pour les confirmer (ou non).
Voici par exemple une image (par microscope) avant traitement et après traitement par huile essentielle d’une plante sélectionnée. Les petites boules rouges sont des candida albicans.

candida sans thym - Mycose vulvo-vaginale et traitement naturel, quelle plante choisir ?candida avec thym - Mycose vulvo-vaginale et traitement naturel, quelle plante choisir ?
Cellule vaginale humaine avec des candida albicans (en rouge)
(image P.C. Braga 2005)
Cellule vaginale humaine
après incubation avec extrait de plante.
Les candida albicans ont presque disparu.

Des plantes pour guérir les mycoses vulvo-vaginales ?

Des chercheurs ayant travaillé sur une des plantes sélectionnées estiment qu’elle semble prometteuse pour le traitement des candidoses vaginales, en particulier les formes résistantes aux azolés ». Les azolés sont des médicaments contre les mycoses vaginales prescrits par les médecins contre les mycoses. Leur nom de vente finit en général par « azol ou azole ».
L’étude a été réalisée chez des rates dont ils ont ensemencé le vagin en candida albicans. L’huile essentielle de cette plante était administrée en intravaginal 1 heure, 24 heures puis 48 heures après l’inoculation de candida albicans. Trois 3 semaines après, les rates étaient encore indemnes, alors que les rates n’ayant pas eu de traitement présentaient toujours une candidose vaginale. Précisons que les chercheurs ont eu une autorisation éthique pour travailler sur les animaux. Ils affirment que les rates n’ont pas eu l’air de souffrir dans ces expériences. Et si la flore des rates ne se défendait pas bien, c’est qu’on leur donnait des estrogènes.
Bon, OK, une rate et une femme, c’est différent. Mais c’est quand même intéressant !

Mais comment utiliser ces plantes sous forme d’huiles essentielles en cas de mycose ?

C’est bien joli de citer des plantes, mais comment les utiliser si l’on a envie de se soigner de cette manière ?
La suite à lire…

Si vous souhaitez avoir recours aux huiles essentielles pour soigner une mycose vaginale, nous avons réalisé un dossier qui explique :

– Quelles sont les 2 huiles essentielles recommandées en priorité,
– Comment les utiliser en pratique (dosage, mélanges, mode d’administration, durée du traitement, conservation…)
– Comment éviter les risques ou les effets indésirables,
– Quelles huiles essentielles utiliser en cas d’échec, de récidive. Cette partie nous tient particulièrement à cœur pour les femmes très gênée de manière répétée par des mycoses qui reviennent sans arrêt. Car les huiles essentielles sont une des solutions :
En cas de mycose récidivante et désespérante, certaines huiles essentielles particulières peuvent être préconisées car elles agissent sur d’autres levures que les candida albicans. En effet, quand une mycose vaginale résiste ou récidive, une des causes, c’est qu’il ne s’agit peut-être pas de candida albicans, mais d’un autre type de candida. Ces autres types de levure (ex : candida tropicalis ou candida krusei, etc) résistent au traitement classique… mais sont sensibles à d’autres huiles essentielles. Cela peut être une solution très efficace pour enfin traiter une mycose résistante. Nous avons décortiqué les études scientifiques sur le sujet pour vous préconiser les meilleurs huiles essentielles en ce domaine.

Nous avons donc réalisé pour vous un dossier spécial pour vous expliquer comment utiliser au mieux les huiles essentielles en cas de mycose vaginale ou/et mycose de la vulve.

Ce dossier « huiles essentielles en traitement d’une mycose vaginale » est  très complet et nous a demandé un gros travail.

Vous pouvez obtenir ce dossier ici

Cet article a été écrit par un médecin.

© Doctical 2013

  
doctical shop banner2 - Mycose vulvo-vaginale et traitement naturel, quelle plante choisir ?

Un commentaire

  1. Chrs 10 septembre 2015 à 8 h 12 min - Répondre

    Mycose après des antibiotiques et réaction au traitement.
    J’ai pris des antibiotiques pour infection urinaire à escherichia coli et je suis guérie car j’ai refait un ecbu. Mais là, j’ai vraiment les lèvres rouges et quand je mets de l’Ecanozole, ça me brûle également. Je ai eu des pertes et les rapports sont douloureux (protégés).
    J’ai été voir mon gynécologue qui m’a prescrit 3 ovules a 3 jours d’intervalle et de la crème. Mais au bout 4 jours, j ai une sensation chatouille et des fissures jusqu’au fesses. Problème, je pars en avion dans 2j. Et j ai déjà fait une mycose en juin et en juillet j en ai marre 🙁

    Réponse de médecin pour Doctical à Chrs pour sa mycose et son traitement
    Il est fréquent d’avoir une mycose vaginale ou vulvaire après un traitement antibiotique, malheureusement.
    D’autre part, quand la mycose s’aggrave avec un traitement antimycosique, c’est parfois une allergie au traitement. Il faut donc l’arrêter le plus rapidement possible et idéalement retourner voir votre gynécologue. Il existe d’autres traitements des mycoses vulvovaginales (antimycosiques en allopathie ou bien phytothérapie) et il faut sans doute changer de traitement. En attendant, vous pouvez utiliser le bicarbonate pour vous soulager…
    A lire, pourquoi les antibiotiques déclenchent des mycoses vulvo-vaginales ?
    Bicarbonate contre mycose vaginale.
    Phytothérapie contre mycose vaginale

Laisser un commentaire