Mycose vulvo-vaginale, le yaourt et les probiotiques, quel intérêt ?

  
doctical shop banner2 - Mycose vulvo-vaginale, le yaourt et les probiotiques, quel intérêt ?

Nous avons demandé l’avis du Dr Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue et directeur médical du centre Fournier.
Faut-il utiliser du yaourt quand on a des mycoses vaginales afin d’éviter les récidives ?
C’est une question apparemment bizarre et pourtant logique que se posent de nombreuses femmes.

Mycose vaginale : Pourquoi  appliquer du yaourt sur la vulve ou le vagin  ?

La flore vaginale est composée de lactobacilles. La flore vaginale, c’est donc un ensemble de bactéries bénéfiques  protègeant la surface du vagin contre les agressions des levures, par exemple les candida albicans, agents des mycoses vulvo-vaginales.
Or, les yaourts sont bourrés de lactobacilles. D’où l’idée d’appliquer du yaourt sur la vulve, voire dans le vagin, afin de réensemencer la flore affaiblie. L’idée est loin d’être bête, même si elle paraît étrange à première vue.

Pourquoi manger beaucoup de yaourts contre les mycoses vulvo-vaginales récidivantes ?

L’idée de manger des yaourts bien loin de la vulve et du vagin est aussi explicable. Le but serait d’apporter des lactobacilles dans le tube digestif jusqu’au rectum et à l’anus afin qu’ils gagnent le vagin en passant par la peau du périnée et agissent en réensemençant la flore vaginale affaiblie, flore qui ne réussit plus à protéger contre les mycoses vaginale (ou candidoses).

Contre les mycoses vaginales, le yaourt en applications est-il efficace ?

Malheureusement non. L’introduction de yaourt par voie vaginale ou l’application de yaourt sur la vulve n’a pas d’effet sur la flore vaginale. Pour la simple raison qu’il ne s’agit pas des mêmes souches de lactobacilles. Cela ne permet donc pas de réensemencer la flore vaginale, donc de lutter contre les mycoses vulvo-vaginales récidivantes. Les souches de lactobacilles des yaourts sont plutôt des souches retrouvées dans le tube digestif.

Contre les mycoses vaginales, le yaourt par voie orale est-il efficace ?

Non pour les mêmes raisons. Les souches de lactobacilles des yaourts ne sont pas les mêmes souches que celles des lactobacilles vaginaux. Donc manger des yaourt peut ensemencer le tube digestif en lactobacilles, mais en aucun cas le vagin en lactobacilles adaptés.

Au total, le Dr Jean-Marc Bohbot estime que les yaourts par voie orale ou par voie vaginale ne peuvent contribuer à rééquilibrer une flore vaginale déséquilibrée…
Alors pourquoi certaines femmes ont-elle l’impression que cela fait du bien ? Peut-être que l’application d’une substance non agressive et fraîche au sortir du réfrigérateur procure une sensation d’apaisement sur le moment. Mais il ne faut pas compter faire diminuer le risque de récidive de mycoses de cette manière, et encore moins guérir une mycose vaginale en cours.

Probiotiques et mycoses génitales, ils sont pourtant efficaces !

Alors, comment bénéficier de l’efficacité des probiotiques, qui est pourtant réelle ? Ils peuvent diminuer de moitié les récidives de mycose vulvo-vaginale.  Lire la suite…

Les probiotiques contenant des souches adaptées de lactobacilles par voie orale, une efficacité pour guérir les mycoses vaginales, mais pas aussi important qu’on le souhaiterait. Lire la suite…

– – –
Et vous, avez-vous utilisé des probiotiques contre une mycose vaginale ?

Si oui, dîtes-nous lesquels et comment pour quels résultats. Pensez à laisser un message ci-dessous en bas de la page dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été écrit par un médecin.

© Doctical 2013

  
doctical shop banner - Mycose vulvo-vaginale, le yaourt et les probiotiques, quel intérêt ?

2 Comments

  1. Avis de Ladécouvertedujour
    Ladécouvertedujour 4 août 2014 à 11 h 14 min - Répondre

    Bonjours pommedumonde. Je me suis fais la même réflexion en sortant du médecin qui m’a prescrit un ovule et tout le tube de crème… Et puis j’ai pensé : « Tu savais que tu avais une mycose, et tu es allée chez le gygy pour qu’il te prescrive un ovule… » Alors imaginez le fric perdu pour les médecin et l’industrie pharmaceutique si lorsque vous avez une mycose vous vous rendez dans votre pharmacie pour acheter vos probiotiques, qui se chargerons de détruire eux même les mauvaises bactérie et de recoloniser avec des bonnes. plus ou presque pas de récidives! plus de gygy, plus d’ovules…l’argent fait tourner le monde! et j’irais plus loin, conserve fermenté et lait caillé et envolé tout un tas de problème de santé ! bon courage.

  2. Avis de Pommedumonde
    Pommedumonde 19 mars 2014 à 22 h 36 min - Répondre

    Les probiotiques
    Je viens de constater la grande efficacité des probiotiques par voie orale et par voie vaginale contre les cystites récidivantes. Cela m’évite les antibiotiques. Je suis très étonnée que les médecins l’ignorent ! Je prends Bactigyn et Fémibion. Mais peut-être que d’autres probiotiques agissent aussi bien. Incroyable que les médecins ne s’en servent pas !
    Réponse de médecin pour Doctical :
    Cela me semble très étonnant. Une fois que l’infection urinaire est présente, les traitements préventifs ne sont pas adaptés pour soigner l’infection. Et il semble qu’en prévention des infections urinaires, les gestes d’hygiène et la canneberge soient plus efficaces que les probiotiques…

Laisser un commentaire