J’ai un problème d’érection, faut-il consulter ?

Une panne, deux pannes, plusieurs pannes d’érection, est-ce qu’il faut consulter un médecin ? La réponse est souvent oui, et peut-être pas pour les raisons que vous imaginez…

Un problème d’érection avant 50 ans

Quand un homme jeune a un souci d’érection, le plus souvent, c’est qu’il est stressé, qu’il ressent une angoisse anticipant l’échec. Donc le plus souvent, il n’y a rien de grave sur le plan médical, même si ça peut être angoissant sur le plan personnel et relationnel.
Et dans ce cas, cela vaut la peine de consulter un médecin, simplement pour se faire aider. Un médicament pour l’érection peut aider à reprendre confiance et casser le cercle vicieux du stress.

Problème d’érection avant 50 ans + facteurs de risque

Si un homme jeune (moins de 50 ans !) a un souci d’érection et qu’il présente également des facteurs de risque, il est conseillé de consulter, qu’il s’agisse d’un diabète, d’une hypertension artérielle, d’un cholestérol trop élevé, d’une maladie neurologique, d’un cancer, d’une maladie inflammatoire ou dégénérative, ou d’une maladie chronique. C’est aussi le cas s’il prend régulièrement un médicament.
En effet, le but du médecin sera de faire diminuer les facteurs de risque autant que possible, de soigner au mieux sa maladie, de lui donner un traitement le moins nocif possible pour l’érection. Et aussi bien sûr, de l’aider à ne pas entrer dans la spirale de l’angoisse anticipant l’échec.

Un  problème d’érection après 50 ans

Dans ce cas, il faut consulter pour un bilan et programmer un test d’effort à réaliser chez un cardiologue. En effet, à 50 ans, un problème d’érection peut être le signe d’une atteinte des artères sexuelles : elles sont rétrécies ou trop rigides et le sang arrive mal à la verge. Il faut s’occuper de comprendre pourquoi ça ne fonctionne pas bien pour réagir et éviter l’aggravation. Sinon, dans quelques années, on risque de se trouver sans érection du tout. Du coup, il faut chercher pourquoi les artères s’abiment et prendre des mesures en conséquences, par exemple, arrêter de fumer.
Bien sûr, un traitement pour l’érection peut aider (type Vigra®, Cialis®, Levitra® ou Spedra®), mais le plus important, c’est de penser à l’avenir des artères sexuelles. Si elles s’abiment trop, les médicaments deviendront assez vite inefficaces… Malheureusement, beaucoup d’hommes ont du mal à le comprendre. Ils disent quelques années plus tard à leur médecin « votre traitement n’est pas assez fort ». En réalité, leurs artères sexuelles sont devenues trop rétrécies, trop rigides et trop peu réactives pour laisser passer le sang nécessaire pour déclencher une érection.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:
Dr Solano sexualité et cancer prostate

Recevez ce guide exclusif GRATUITEMENT

Lire la vidéo

Sexualité et cancer de la prostate