Sexualité et risque de mycose vaginale

  
doctical shop banner - Sexualité et risque de mycose vaginale

Les rapports sexuels concernent la même zone que les mycoses vulvo-vaginales. Quel est le lien entre ces deux phénomènes, les relations sexuelles et les mycoses vaginales ?

Mycose vaginale, les rapports sexuels peuvent être irritants

Un rapport sexuel peut être un facteur de mycose vaginale quand la pénétration se produit sans lubrification suffisante. Le pénis frotte trop contre la paroi du vagin et cela provoque une irritation vaginale. Dans ce cas, au niveau de la muqueuse de la vulve et du vagin, des micro coupures peuvent se produire. Ces micro traumatismes sont souvent invisibles à l’œil nu, mais ils favorisent le développement des candidoses vulvo-vaginales, maladies provoquée par les candida albicans aussi appelées mycoses vulvo-vaginales. Le candida passe alors d’une forme amicale à une forme agressive, entraînant la candidose vaginale (autre nom de la mycose vaginale).

Le préservatif en cas de mycose vaginale, pas toujours évident !

L’utilisation d’un préservatif augmente les frottements entre le vagin et le pénis. Il les multiplie quasiment par 3. Du coup, les mouvements de va-et-vient peuvent déclencher davantage d’irritation vaginale. Ces irritations de la muqueuse vulvo-vaginale peuvent favoriser les mycoses vaginales. Avec un préservatif, il faut donc utiliser du lubrifiant et ne pas lésiner. Et cela, même quand le préservatif est déjà pré-lubrifié. Il ne l’est jamais suffisamment.
Et attention, une mycose vulvo vaginale systématique après rapport sexuel protégé par préservatif doit faire poser une question : suis-je allergique au latex ? Car il s’agit peut-être d’une allergie et non d’une mycose vulvo-vaginale… Dans ce cas, l’utilisation de préservatifs sans latex permet de prévenir les irritations.

Le sperme, quel effet quand on a une mycose gynécologique ?

Le sperme est alcalin (ou basique) c’est-à-dire non acide. Cela tombe bien, car les mycoses se développent plutôt en milieu acide. Il aurait donc, a priori, plutôt un effet bénéfique sur les mycoses vaginales. Cela dit, en quelques heures, le vagin « tamponne » le sperme, ce qui signifie qu’il agit pour que le vagin retrouve son acidité naturelle.
Cependant, certaines femmes se plaignent, après chaque rapport sexuel, de mycoses vulvo-vaginales, ou de brûlures. Pourquoi ? C’est que les irritations provoquées par les frottements lors des mouvements de va-et-vient peuvent faciliter l’apparition d’une mycose vaginale à cause du déséquilibre local déclenché par des micro-traumatismes.

L’homme possède aussi une flore microbienne

Le sexe masculin est porteur d’une flore microbienne personnelle. La rencontre entre deux flores peut, peut-être, dans certains cas, se trouver néfaste pour l’équilibre de la flore vaginale.
D’autre part, l’homme peut aussi être porteur de candidose sans avoir aucun signe. Ce n’est pas anormal, les candida albicans existent naturellement sans faire de mal chez de nombreux hommes et femmes. Mais s’ils arrivent dans un vagin fragile, ils peuvent se multiplier sous leur forme agressive, et c’est la mycose vaginale, même si le partenaire ne présente absolument aucun symptôme de mycose.

Les conseils pour limiter les mycoses vaginales avec la sexualité

– Utiliser facilement du gel lubrifiant à la moindre irritation. Cela contribue à diminuer le risque de mycose vaginale.
– Utiliser des préservatifs pendant le traitement de la mycose vaginale avec beaucoup de lubrifiant (ou bien éviter les relations sexuelles si cela fait mal !)
– Demandez à votre partenaire d’uriner et de se laver à l’eau en décalottant avant et après l’amour. Cela peut parfois suffire à faire disparaître ce problème de mycoses vaginales !

Votre mycose vaginale est guérie, et pourtant vous continuez à ressentir des douleurs pendant les relations sexuelles ? Lire la suite…

Vous avez un nouveau partenaire, vous commencez à souffrir de mycoses vaginales et c’est douloureux. Que se passe-t-il ? Lire la suite…

– – –

Vous avez des problèmes de mycoses vaginales après les rapports sexuels ?

Ou vous avez trouvé la solution ? Pensez à laisser un message ci-dessous, en bas de la page, dans notre zone de forum. Cela pourra servir à d’autres que vous ! On vous demande un nom, mais vous pouvez laisser un pseudo ; on vous demande un mail, mais, mais il n’apparaîtra pas… Discrétion oblige !

Cet article a été rédigé par un médecin.

© Doctical 2013

 

  
doctical shop banner - Sexualité et risque de mycose vaginale

46 Comments

  1. Avis de Marie
    Marie 13 janvier 2018 à 20 h 26 min - Répondre

    Mycose vulvaire soignée et préservatif
    Je viens de soigner une mycose vulvaire avec ovule + crème econazole. Je n’ai plus de symptômes et je voulais savoir combien de temps je dois utiliser les préservatifs pour protéger mon partenaire sachant que j’ai mis l’ovule LP il y a 3 jours. Merci

    • Avis de Médecin rédacteur
      Médecin rédacteur 14 janvier 2018 à 19 h 38 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Doctical
      La mycose vulvaire n’est pas une IST
      En cas de mycose vulvaire, il n’est pas nécessaire d’utiliser des préservatifs. La mycose vulvaire ou vaginale n’est pas une infection sexuellement transmissible, les agents des mycoses étant présents un peu partout. Le plus important, c’est de demander à votre partenaire de se laver à l’eau en décalottant après une relation sexuelle.

  2. Avis de Alysson
    Alysson 20 mai 2015 à 21 h 49 min - Répondre

    Brûlure pendant les rapports sexuel pendant un traitement pour mycose vaginale
    J’ai eu une infection urinaire il y a 1 semaine. J’ai pris des antibiotiques ce qui m’a donné une mycose vaginale avec des démangeaisons. Donc j’ai commencé un traitement avec un ovule à mettre avec de la crème, et un autre ovule a mettre 3 jours plus tard. J’ai essayé d’avoir un rapport avec mon copain avec un préservatif, mais cela m’a brûlé énormément a l’entrée du vagin. Et après avoir mis l’ovule 3 jours plus tard, j’ai essayé sans et cela me brûle toujours autant. Est-ce normal que cela me brûle toujours au bout de 6 jours de traitement et la crème ? Que dois-je faire ?

    • Avis de Doctical
      Doctical 21 mai 2015 à 17 h 32 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Alysson et ses brûlures pendant les rapports sexuels
      Quand on souffre d’une mycose vaginale, il ne faut surtout pas avoir de relation sexuelle avant que ce soit guéri. En effet, un rapport sexuel sur une muqueuse à vif, ça brûle, avec ou sans préservatif. Et cela entretient la mycose. Donc ce qu’il faut, c’est éviter les relations sexuelles un temps ! A lire, des infos sur les rapports sexuels pendant une mycose vaginale l’effet des relations sexuelles sur les mycoses vaginales.

      A lire aussi notre sondage sur ce sujet

  3. Avis de Mori
    Mori 25 février 2015 à 10 h 02 min - Répondre

    Mycoses vaginales à répétition
    je suis atteinte depuis presque un an de mycose à répétition. Je voudrais savoir comment faire pour m’en débarrasser ? En effet elles ont commencé lorsque je suis tombée enceinte et depuis cela ne fait que revenir tous les mois environ ! J’ai essayé toute sorte de traitements. J’ai fait des analyses qui, parfois s’avéraient infectieuse parfois non, j’ai essayé également de ne porter que des culottes en coton , de me sécher au sèche cheveux etc etc… J’ai pris de probiotique afin de restaurer ma flore. Il faut savoir que j’ai eu une épisiotomie et depuis j’ai une lèvre plus haute que l’autre. J’ai l’impression d’avoir l’anus extrêmement près de mes lèvres depuis. J’ai également déménagé au cours de l’année 2014 et l’eau de ma nouvelle habitation est extrêmement calcaire. Après chaque rapport mon conjoint se lave et dès que nous voyons signe de réapparition nous nous traitons tous les deux. Je suis allergique au latex et ne peux donc pas utiliser de préservatif. Et ceux sans latex se cassent souvent pendant les rapports. Pour le lubrifiant, j’ai également constaté que celui-ci m’irritait. J’aimerais savoir si l’on peut me faire des examens plus poussé afin d’identifier peu être un autre problème ? et que puis-je faire pour enfin revivre ma vie sexuelle en toute sérénité? est ce que l’épisiotomie avec les lèvres plus pareil peu être une facteur ? aidez moi svp je n’en peu plus !

    • Avis de Doctical
      Doctical 27 février 2015 à 18 h 39 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Mori
      Déjà, l’eau calcaire n’est pas en cause. En effet, les mycoses vaginales se développent sur un milieu acide et donc le contraire d’un milieu calcaire qui est plutôt basique (alcalin). Donc de ce côté, pas de souci.
      Je vous encourage à faire plusieurs choses :
      une cure de zinc
      – Vérifier que vous ne manquez pas de fer et n’êtes pas anémiée. Le manque de fer peut entraîner une diminution de l’immunité favorable aux mycoses vaginales.
      Une cure de prébiotiques . Les prébiotiques sont des éléments stimulant votre flore vaginale déjà existante (et non comme les probiotiques des bactéries pour reconstituer la flore vaginale)
      – Voyez un spécialiste pour un traitement médical des mycoses vulvo vaginales récidivantes (MVVR)

  4. Avis de Maya mycose
    Maya mycose 24 janvier 2015 à 0 h 28 min - Répondre

    Démangeaisons après rapports sexuels
    J’ai souvent des soucis sur mes parties génitales après des rapports sexuels non protégés, avec ou sans sperme… Cela se présente comme des démangeaisons plusieurs heures après, une irritation et un petit gonflement de la vulve. Et à chaque fois mes partenaires avaient des soucis dès le lendemain aussi… Je pense effectivement que c’est une mycose, mais je suis étonnée que ce soit seulement quelques heures après un rapport et que chaque homme quand j’ai eu ce problème, l’a également… Avez vous eu ce même genre d’expérience ?

    • Avis de Doctical
      Doctical 26 janvier 2015 à 22 h 20 min - Répondre

      Réponse de médecin pour Doctical :
      Il s’agit sans doute de mycose vaginale. En effet, dès le rapport sexuel, les candida albicans peuvent se développer car ils sont souvent naturellement présents. De petites irritations liées aux frottements suffisent à déclencher leur changement de forme, et ils passent de la forme non agressive à une forme agressive qui entraîne les mycoses génitales. Pour limiter le risque, il faut absolument demander à votre partenaire de faire une toilette à l’eau en décalotant bien juste après chaque rapport sexuel.
      A lire des explications sur les candida albicans et leurs différentes formes.
      Et les 5 trucs pour une sexualité sans mycose.

      • Avis de Mori
        Mori 2 mars 2015 à 9 h 12 min - Répondre

        Merci pour cette réponse qui m’aide beaucoup ! Je vais faire tout ça j’ai déjà pris rdv avec un gynéco je lui parlerais du MVVR. bonne journée!

  5. Avis de Nohemie
    Nohemie 26 novembre 2014 à 5 h 52 min - Répondre

    Démangeaisons et fissures vulvaires

    J’ai des démangeaisons et des fissures autour de l’entrée de mon vagin et de l’anus depuis plus d’une semaine. J’ai acheté une solution lavante spécifique pour les mycoses vulvaires et vaginales en pharmacie. Mais malheureusement au même moment, je suis tombée malade et on m’a prescrit des antibiotiques. Les démangeaisons ont augmenté et se sont étendues à mon clitoris qui est rouge gonflé extrêmement sensible et présente comme des petites coupures.
    Ma vulve présente des bouts de peau morte, comme quand on pèle. Je n’ai plus de rapports depuis le début car c’était douloureux. Tous les symptômes de la mycose vaginale semblent être là mis à part les pertes blanches malodorantes… Que faire pour être soulagée rapidement ? Impossible d’avoir un rendez vous chez mon gynécologue avant 3 semaines ! Puis-je utiliser une crème pour la peau irritée des fesses de bébés ?

    [b]
    Réponse de médecin pour Doctical :[/b]
    Tout d’abord, les pertes blanches malodorantes ne sont pas un signe de mycoses vaginales. Les candidoses (mycoses vaginales) entraînent des pertes blanches comme du lait caillé, mais n’ayant pas d’odeur désagréable.
    Ensuite, je vous engage vivement à demander des ovules et une crème antimycosique à votre pharmacien. Car certains de ces traitements sont disponibles sans ordonnance.
    Les crèmes lavantes utilisables quand on a une mycose vaginale ne sont pas un traitement. Ce sont simplement des produits non acides, de manière à limiter le risque de mycoses vulvo-vaginales.
    Attention, il est toujours mieux de voir un médecin, car s’il s’agit d’une mycose génitale, un traitement va vous soulager. Mais si c’est autre chose, cela ne sera pas efficace.
    A lire, les symptômes d’une mycose vaginale : https://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes/>Et mycose vaginale, si c’était autre chose : https://www.doctical.com/mycose-vaginale-et-si-cetait-un-autre-probleme/

  6. Avis de Jen
    Jen 10 novembre 2014 à 18 h 17 min - Répondre

    Première pilule
    Pilule débutée le 3ème jour des règles
    J’ai eu mes règles il y a 3 jours je pensais que tout était normal. Donc j’ai commencé ma première pilule (c’est la premières fois que je prends la pilule il s’agit Leeloo GÉ). Je me suis aperçue le soir que j’ai eu des saignement rouges clairs comme je n’avait jamais eu et « pâteux » comme avec des grumeaux.. Et un peu marron aussi. J’ai des démangeaisons ainsi qu’un sentiment de brûlure.
    Il y a eu rapport sexuel la veille de mes « règles » avec préservatif. Pensez vous que c’est une mycose ? J’ai voulu consulter mon médecin aujourd’hui mais celui-ci à annulé mon rdv du au jour fériée de demain… Pensez vous que j’ai eu tort de prendre ma première pilule il y a 3 jours ? Je pensais vraiment que c’était mes règles tout a fait normales..

    Réponse de médecin pour Doctical :
    La toute première fois, on doit débuter la pilule le premier jour des règles si l’on veut qu’elle soit immédiatement efficace en contraception. Donc comme vous ne l’avez pas commencé le premier jour de vos règles, elle ne sera efficace comme contraception qu’à partir de la 8ème pilule avalée. Les 7 premiers jours sont à risque de grossesse.
    Sinon, vous pouvez effectivement avoir une mycose vaginale dont les signes principaux sont les démangeaisons et les pertes blanches ressemblant à du lait caillé et sans trop d’odeur. A lire, les signes de mycose vaginale : https://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes/

  7. Avis de Allison
    Allison 2 novembre 2014 à 2 h 09 min - Répondre

    Après avoir eu un rapport protégé suivi d’un autre rapport non protégé avec le même partenaire, j’ai des brûlure vaginale qui me font mal quand j’urine, ou qui brûlent dans la journée : des douleurs atroces. Je ne sais pas quoi faire. Le soir en général, ça se calme donc je recommence évidemment avec mon copain. Et le lendemain rebelote, ça brûle et ça me brûle quand j’urine. Que dois je faire ? Est-ce le latex?
    Dois-je prendre des médicaments, savon ? Je bois du cranberry. A ce qu’il parait, c’est bon. C’est vrai que j’ai moins mal qu’avant, mais c’est une douleurs atroce ..


    >Réponse de médecin pour Doctical :
    Il ne faut pas rester comme ça. Il faut commencer par aller consulter votre médecin traitant. Vous avez peut-être une infection urinaire par exemple. Sinon, vous avez sans doute au moins une irritation vaginale et vulvaire ou / et une infection. Il faut arrêter d’avoir des rapports sexuels et commencer par vous soigner. Votre corps est précieux, il ne faut pas le négliger !
    Bien sûr, une allergie au latex peut entraîner des irritations, et vous pouvez commencer par tester les préservatifs sans latex, mais il faut attendre quelques jours sans rapport car si vous êtes irritée, le frottement lui-même suffit à relancer la douleur.
    Si vous n’oses pas aller consulter, allez au planning familial. C’est gratuit pour les mineurs.

  8. Avis de Marie
    Marie 31 octobre 2014 à 16 h 34 min - Répondre

    Votre avis ?
    Mon copain a pris des médicaments pour son acné pendant 4 mois prescrits par le dermato. Le dermato avait dit qu’il n’était pas conseillé pour les femmes. Enfin donc tout le temps de son traitement j’ai eu des mycoses à répétition, Impossible de s’en débarrasser. Puis quand il a fini son traitement, tout a disparu comme par magie et depuis ça ne c’est pas reproduit. Il doit recommencer son traitement, pensez-vous que ça ai un lien ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    C’est difficile de vous répondre car vous ne nous dites pas de quel traitement il s’agit. S’il s’agit d’un antibiotique, comme on en prescrit parfois contre l’acné, on pourrait imaginer que si l’antibiotique passe dans son sperme, et vous pourriez avoir un problème de mycose vaginale. Mais c’est difficile à dire sans savoir de quoi il s’agit…
    A lire : antibiotiques, pourquoi ils déclenchent des mycoses vaginales : https://www.doctical.com/antibiotiques-pourquoi-ils-declenchent-des-mycoses-vaginales/

  9. Avis de Jennifer
    Jennifer 7 octobre 2014 à 10 h 38 min - Répondre

    que dois-je faire
    Je suis une fille et j’ai eu un rapport sexuel avec ma copine et à chaque fois quand je suis allée au toilette pour m’essuyer au niveau vaginal, j’ai eu toujours mal. Je pense bien avoir une mycose. Qu’est-ce qui pourrait être ? et que dois-je faire ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Impossible de vous répondre sans vous examiner. Une douleur peut être due à toutes sortes de choses différentes. A lire pour vous éclairer, des infos sur les signes de mycose vaginale :https://www.doctical.com/mycoses-genitales-comment-ca-se-presente-quels-symptomes//>Et des infos sur ce que cela peut être d’autre :https://www.doctical.com/mycose-vaginale-et-si-cetait-un-autre-probleme/

  10. Avis de ophelie
    ophelie 29 septembre 2014 à 4 h 39 min - Répondre

    Bonjour je m appelle ophelie et j ai un gros probleme et je ne sais pplus comment faire. Voila j ai fais l amour avec mon homme il y a 1 mois de cela j ai eu tout de suite mais regles. Ils on duree 2 jours maximum et pendants les regles j ai choper une mycose vaginal comme je net pas eux de rendez vous imediatement chez le medecin j ai donc traiter avec du cyteal et de la creme mytosile. Une fois mon rendez vous je lui et dit que sa.me demanger juste un peux et que sa me bruler quand j uriner elle ma.donc donner 2 ovule a mettre matin ou soir et une autre pomade qui s appelle Lomexin j ai appliquer sa.pendant 2 jours etmon vagin ne me gratte plus sauf que maintenent je suis irriter sur les levres au point ou de la peaux se retire s achant qu on n a toujours pas fais l amour que faire ????

  11. Avis de Sophie21
    Sophie21 18 septembre 2014 à 20 h 29 min - Répondre

    Après un an d’abstinence,
    j’ai couché avec mon copain il y a 3 jours, avec et sans préservatif (moins d’une minute). J’ai depuis des démangeaisons, j’ai donc fait le nécessaire pour le dépistage. Peut-il néanmoins s’agir d’une mycose, d’une irritation, puisque j’ai eu très mal, suite à cette longue période d’abstinence ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Oui, on peut avoir une mycose génitale après un rapport sexuel avec un nouveau partenaire. A lire, des infos sur le sujet : https://www.doctical.com/nouveau-partenaire-jai-une-mycose-vaginale-pourquoi/

  12. Avis de Mélanie
    Mélanie 14 septembre 2014 à 18 h 25 min - Répondre

    Irritation à l’entrée et dans le vagin, et douleurs pendant l’amour.
    Durant les premiers mois avec mon copain nous avions plusieurs rapports sexuels par jour sans jamais connaître de gêne. Cependant, cela fait maintenant 6 mois que je suis très souvent irritée (8 fois/10) (à l’entrée et a l’intérieur du vagin). Nos rapports sexuels deviennent donc beaucoup moins réguliers. En effet, nous devons parfois attendre 5 jours entre deux relations sexuelles. La peur d’avoir mal me bloque et me donne de moins en moins envie. Je lubrifie donc beaucoup moins. Je n’ai aucune démangeaison et mes pertes blanches ont toujours été assez importantes et parfois « cailleuses »

    S’agit-il d’une mycose? Que dois-je faire? Pourquoi cette sensation d’être constamment irritée ?

    Réponse de médecin pour Doctical: La première chose à faire, c’est d’utiliser beaucoup de lubrifiant quand vous avez un rapport sexuel. De façon à ne pas avoir mal et ne pas mettre en place un cercle vicieux.
    Si vous avez des pertes qui ressemblent à du lait caillé, c’est peut-être une mycose vulvo-vaginale et dans ce cas, il faut la traiter. Mais surtout apprendre les gestes pour éviter qu’elle ne revienne !
    A lire pour info : Les 5 conseils pour une sexualité sans mycose vulvaire ou vaginale.
    Et puis, pourquoi une douleur pendant les rapports sexuels peut persister, même si la mycose vaginale est guérie.

  13. Avis de Remo
    Remo 4 septembre 2014 à 20 h 18 min - Répondre

    hygiène intime
    bonjour quand on a une mycose vaginale est ce que cela peut venir de la toilette qui n’est pas faite ? une personne qui se laverait pas après rapport sexuelle peut attraper une mycose merci

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Une mycose vulvaire ou une mycose vaginale vient plutôt d’une hyper hygiène. Il n’est pas indispensable de se laver après un rapport sexuel. Le plus important, c’est plutôt d’aller uriner (pour éviter les infections urinaires). Je vous engage à lire notre section « mycose et hygiène » afin d’y trouver tous les conseils d’une bonne hygiène… https://www.doctical.com/hygiene-intime/

  14. Avis de Sabrina
    Sabrina 8 juillet 2014 à 10 h 47 min - Répondre

    Rapports douloureux
    Mon copain a un très gros pénis de 22 cm et de 8 de diamètre et à chaque rapport il me fait mal. Donc j’ai des mycoses à répétition, et donc de moins en moins de rapports car ils sont douloureux. Ce qui met la zizanie dans mon couple car mon copain est un chaud lapin. Quel conseils auriez vous à me donner ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Un rapport sexuel ne doit pas faire mal. Il faut inciter votre ami à faire de longs préliminaires et ne pas accepter de pénétration sans bonne lubrification. Ensuite, les premiers mouvements de va-et-vient doivent être doux pour laisser à votre vagin le temps de se laisser distendre. Si votre ami est trop brutal, il faut protester. Ce qui met la zizanie dans votre couple, c’est que vous souffrez et votre ami doit faire ce qu’il faut pour que tout se passe bien pour vous. Vous n’êtes pas une prestataire de service, mais une partenaire !

  15. Avis de Coline
    Coline 27 juin 2014 à 13 h 34 min - Répondre

    Sexualité et risques de mycose
    Pendant des années, j’ai eu des mycoses à répétition (d’abord internes, puis uniquement sur les lèvres), suite aux rapports avec mon copain de l’époque. J’en ai ensuite été débarrassée durant mes relations suivantes. Mais, depuis quelques semaines, cela recommence suite aux rapports avec ma copine (lorsqu’il y a contact direct des 2 zones sexuelles)… Est-ce que c’est moi qui produit ça, est-ce que c’est le « mélange » des sécrétions qui crée un déséquilibre et donc une mycose chez moi ? Que puis-je faire pour éviter ça ?

    7
    Réponse de médecin pour Doctical : ::
    Difficile à dire. S’il s’agit d’une mycose unique, il faut simplement la soigner et voir si elle revient… ou pas. Sinon, nous vous engageons à lire nos informations sur l’hygiène anti-mycose :https://www.doctical.com/mycose-vulvo-vaginale-20-gestes-anti-recidive/

  16. Avis de Moi
    Moi 29 mai 2014 à 22 h 19 min - Répondre

    Sécheresse vaginale ! qui est responsable ?
    J’ai un problème c’est que je ne mouille pas, même si j’ai envie et du coup je suis obligée de mettre du lubrifiant. C’est pénible) et cela me brûle a chaque rapport aussi. Comment je peux faire pour que sa brûle plus et que je mouille normalement ?

    Réponse de médecin pour Doctical : La question, c’est de savoir quelle est la cause de votre sécheresse vaginale. Cela peut être un médicament (ex : la pilule, Roaccutane…), un manque de désir sexuel, ou bienun manque de préliminaires… Donc pour agir, il faut connaître d’où vient ce souci.
    A lire :
    – Les causes de la sécheresse vaginale : https://www.doctical.com/les-causes-de-la-secheresse-vaginale/>- La pilule et la sécheresse vaginale :https://www.doctical.com/secheresse-vaginale-la-pilule-contraceptive-en-question/

  17. Avis de Marie
    Marie 29 mai 2014 à 9 h 23 min - Répondre

    La question de Marie
    Je souffre de candidose à répétition, réactivée notamment par les relations sexuelles avec mon copain. J’ai bien fait le tour de vos articles sur le sujet et vais tenter les diverses pistes suggérées. Par ailleurs, je prends la pillule ( lovavulo-gé : levonorgestrel et ethinylestradiol) et la soupçonne de bloquer ma libido. Ces deux éléments compliquent sérieusement ma relation de couple… Je me questionne donc sur le fait de changer de mode de contraception, un stérilet au cuivre par exemple. J’ai cru comprendre que la profession gynéco était divisée sur le fait de proposer des DIU aux jeunes femmes n’ayant pas encore eu d’enfants. Ma gynéco fait partie des professionnels qui sont contre.
    Je voudrais, avant d’éventuellement me diriger vers une autre gynéco, savoir si la candidose récidivante constitue une contre-indication à la pose d’un DIU au cuivre.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    La profession de gynécologue n’est absolument pas divisée sur le fait de poser des stérilets aux jeunes femmes qui n’ont pas encore eu d’enfants ! On sait aujourd’hui que les infections gynécologiques sont liées au nombre de partenaire et non au mode de contraception. Autrement dit, les infections génitales transmissibles pouvant entraîner une stérilité (pas les mycoses vaginales !) sont aussi nombreuses sous pilule que sous stérilet si l’on a des partenaires multiples et aussi rares si ce n’est pas le cas. Donc un gynécologue qui refuse de poser des stérilets agit comme il y a 40 ans parce qu’il ne se tient pas au courant ! Donc je vous engage à aller voir un autre gynécologue.

  18. Avis de Yosra
    Yosra 22 mai 2014 à 12 h 42 min - Répondre

    La question d Yosra
    Je suis mariée depuis 2 mois et vraiment j’ai eu des difficultés sexuelles parce que j’avais beaucoup de douleurs au niveau interne du vagin et même externe. Mais maintenant, je souffre vraiment du grand mal quand je change de position en relation sexuelle. C’est-a-dire si je me mets au dessus de mon mari, j’ai un très grand mal au niveau intérieur des ovaires et je me sens qu’ils se gonflent.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Si vous avez des douleurs, toujours au même endroit dans une posture précise, il faut voir un gynécologue et faire des examens pour savoir d’où vient cette douleur. Je ne peux rien vous dire de plus par écrit sans vous connaître ni vous examiner…

  19. Avis de Julie
    Julie 18 mai 2014 à 18 h 16 min - Répondre

    Le traitement médical
    Depuis 3 jours, j’ai une sensation de brûlure au niveau de l’entrée du vagin avec des démangeaisons et des micro coupures. J’avais déjà eu ça il y a an et c’est passé tout seul. Sauf que la c’est accompagné de perte abondante et opaque. Est-ce une mycose ? Et si oui quel traitement dois-je faire sachant que je ne pourrais pas avoir de rdv chez le gynécologue avant 2 mois…

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Vous pouvez demander un traitement d’une mycose vaginale à votre pharmacien. Il existe en effet des traitements en vente sans ordonnance, équivalents à ceux prescrits par les médecins. A lire, un article sur le traitement médical d’une mycose vaginale :https://www.doctical.com/mycose-vulvo-vaginale-quel-traitement-medical/

  20. Avis de Siheme
    Siheme 9 mai 2014 à 21 h 19 min - Répondre

    La flore vaginale! sont déséquilibre entraine des mycoses
    Je suis avec mon compagnon depuis 10 ans et on a jamais eu aucun problème avec nos rapports sexuels. Mais aujourd’hui pour la 1ere fois j’ai des démangeaisons au niveau des lèvres qui sont bien rouges et des pertes blanches pâteuses comme du lait caillé. Après avoir lu plusieurs articles, je pense avoir une mycose vaginale. Ne pouvant voir mon gynéco avant un petit moment j’ai décidé de prendre le traitement mycohydralin en espérant qu’il s’agisse bien de cela et que cela soit efficace. Mon partenaire n’a aucun symptôme mais doit il quand même faire un traitement ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Non, votre partenaire n’a pas besoin de prendre de traitement. En effet, les mycoses vaginales sont dus à un déséquilibre de la flore vaginale et ne sont pas des infections sexuellement transmissibles. A lire, notre article : les mycoses génitales sont-elles des maladies sexuellement transmissibles ? https://www.doctical.com/les-mycoses-gynecologiques-sont-elles-des-maladies-sexuellement-transmisibles-mst/

  21. Avis de Alia
    Alia 19 mars 2014 à 13 h 31 min - Répondre

    Les antibiotiques
    J’ai eu une mycose vaginale, et au même moment mon compagnon a eu une bactérie dans la gorge. On s’est soigné tous les deux, mais après avoir repris les rapports (avec préservatifs), c’est apparu de nouveau. Est ce qu’il est possible que je lui ai transmis quelque chose ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Si votre mycose vaginale est revenue, c’est peut-être dû aux antibiotiques que prenait votre partenaire ! En effet, ils peuvent pour certains passer dans le sperme. Or, des antibiotiques, cela détruit la flore vaginale, et peut relancer une mycose vaginale. Donc c’est plutôt lui qui a pu vous mettre sous antibiotiques malgré vous ! Dans ce cas, la meilleure solution, c’est d’utiliser des préservatifs le temps du traitement antibiotique, et ensuite, de prendre des probiotiques par voie vaginale.
    A lire : Les probiotiques par voie vaginale : https://www.doctical.com/prevenir-les-recidives-de-mycoses-vulvovaginales-les-probiotiques-lactobacilles-par-voie-vaginale11/ />Les antibiotiques et les mycoses vaginales :https://www.doctical.com/antibiotiques-pourquoi-ils-declenchent-des-mycoses-vaginales/

  22. Avis de Latifa
    Latifa 9 février 2014 à 9 h 04 min - Répondre

    Cela fait 5 mois que je suis avec mon copain. On s’aime très bien, mais après les rapports j’ai très mal au vagin. Cela démange et pique aussi. On dirait du piment et lui aussi déclare que le bout de son sexe fait pareil. Ce qui es curieux, c’est qu’après la douleur, lorsqu’on reprend quelques instants après, je ne ressens plus ce mal. Aidez-moi svp. Je l’aime et je ne veux pas que cela soit la raison de notre séparation car cela me gêne vraiment.

  23. Avis de Fantôme
    Fantôme 21 janvier 2014 à 7 h 43 min - Répondre

    Sexualité et risque de mycose
    Ayant de très vives irritations pendant mes rapports, j’ai été voir une gynécologue. Elle n a rien vu d’anormal, pas même une mycose. Je lui ai demandé d effectuer des tests plus poussés car impossible pour moi d’avoir un rapport sans douleur et que non ce n’était pas que dans la tête: bingo, chlamydiae. Après un traitement suivi à la lettre avec mon compagnon (seulement un rapport avec préservatif, très douloureux), j’avais hâte de retrouver une vie sexuelle digne de ce nom, mais rebelotte . Je sens en effet comme des petites coupures, à l’entrée de mon vagin, et son sperme me brûle.

    Cela pourrait-il être plus grave qu’une mycose ? Quels traitements puis-je prendre dans l’immédiat sachant que je dois changer de gynéco et que je n’aurai pas de rdv et d ordonnance avant 6 mois ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il est important d’attendre suffisamment longtemps que la muqueuse soit cicatrisée pour avoir des relations sexuelles. Sinon, si elle est encore irritée, cela peut vous faire très mal. Ensuite, il est important d’utiliser du gel lubrifiant au début lorsque vous reprenez les rapports. En effet, la peur de la douleur a tendance à diminuer la lubrification et à entraîner un resserrement réflexe du vagin… et ça continue à faire mal.
    Donc il faut voir aussi bien sûr si vous avez toujours une infection, mais même sans infection, ce type de réaction est possible.

  24. Avis de Lili..25
    Lili..25 1 décembre 2013 à 22 h 50 min - Répondre

    J’expose mon problème..

    Je suis en couple depuis 5mois.. Moi et mon compagnon sommes sains…
    Et cela fais 3 fois (mardi passé, hier et aujd) qu’après nos rapports, mon compagnon est irrité au gland, (rougeur et petit bouton) et moi a l’entrée du vagin (petite gène)…
    Nous n’avons ni l’un ni l’autre « une mouille forte »…
    Ce qui m’amène a vous demander.. A QUOI CELA EST DÛ ? Serait il possible que ce soit parce que nous n’utilisons plus de lubrifiant depuis quelques jours ? Et que mon compagnon est plutôt très bien formé 😆
    Il s’inquiete de plus en plus et finit par regretter nos rapports.. Ce qui me frustre légèrement… (légèrement=sarcastique!) lol
    Serai ce une mycose?! Est ce dangereux pour lui ?
    Merci de me répondre.. 😉

  25. Avis de Malou
    Malou 9 octobre 2013 à 11 h 49 min - Répondre

    Bonjour,
    Je viens tout juste de démarrer ma vie sexuelle. Après seulement quelques rapports sexuels réguliers non protégés (avec éjaculation) je sens un changement.. Irritations, démangeaisons (localisées sur la vulve) et pertes vaginales anormales (épaisses, très troubles) qui me brûlent au contact de la zone d’entrée du vagin. Rdv chez le gynéco, le verdict tombe : mycose ! Je m’inquiète car par le passé, je n’ai jamais souffert de cette partie de mon anatomie, je n’ai jamais été sujette à quelque infection que ce soit, maladie ou autre… J’ai cette sensation que mon partenaire aurait pu me transmettre quelque chose, mais en me renseignant, il apparaît que cette affection ne fasse pas partie des IST/MST
    Ce concours de circonstances me laisse tout de même perplexe!
    Cela aurait-il un lien avec cette sexualité nouvelle? (mon vagin ne serait pas habitué?) mon copain a-t-il pu me transmettre quoi que ce soit? Comment ma flore aurait-elle pu se dérégler sans lien?

  26. Avis de mariam
    mariam 14 août 2013 à 1 h 13 min - Répondre

    Sexualité et pertes blanches
    J’ai des pertes blanches et à chaque fois que j’ai des rapports sexuels avec mon mari, il apparait des petites pâtes blanches sur son sexe. Je suis gênée et je me sens très sale. J’ai très peur. Aidez moi à faire disparaitre cette gêne.

    Réponse de médecin pour Doctical .
    Il est normal d’avoir des pertes blanches. Toutes les femmes en ont, et c’est même indispensable à une bonne santé sexuelle ! Sinon, après les rapports sexuels, il est normal d’avoir des pertes, de la part de la femme et de l’homme. En effet, le mélange du sperme, de liquide pré-éjaculatoire qui sort du pénis avant l’éjaculation et de la lubrification vaginale liée au désir et à l’excitation sexuelle se mêlent et forment des pertes qui peuvent couler, se trouver sur le pénis.
    Si vous n’avez pas de démangeaisons, pas de brûlures, pas de rougeurs, pas de douleur et qu’il n’y a pas de mauvaises odeurs, tout cela me paraît normal. Si en revanche, vous avez un signe anormal, consulter un médecin, idéalement un gynécologue pour qu’il vous donne son avis, au cas où vous auriez une infection génitale.

  27. Avis de Laura
    Laura 10 août 2013 à 19 h 45 min - Répondre

    En finir avec les mycoses vaginales
    Bonjour, Cela fait 4 ans que j’ai des mycoses (1 fois par mois). Cela a commencé à se produire souvent quand j’ai commencé à avoir des rapports avec mon copain. Avant je n’en avais eu que 2 fois, mais en 2 ans seulement. J’ai stoppé ma pilule depuis plus d’un an, je ne prends plus d’antibiotique, on n’utilise pas de préservatif, on a du lubrifiant; mais les mycoses vaginales sont toujours là ! Je ne suis pas diabétique, je n’ai pas non plus le VIH et mon médecin ne sais plus quoi me donner à part les ovules (comme Éconazol) avec la pommade (Monazol) qui suit. Je peux être soignée en 2 jours voir plus d’une semaine. Ça commence à être embêtant… Pourriez vous m’aider ?

    Réponse de médecin pour Doctical :

    Je vous conseille de lire plusieurs articles de notre site qui répondront à votre désir d’en finir avec les mycoses à répétition.
    Le zinc contre les mycoses vaginales…
    – Nos articles sur les traitements des mycoses récidivantes (plus de 4 par an)
    https://www.doctical.com/traitement-antimycosique-contre-les-mycoses-vulvo-vaginale-recidivantes/
    – Nos articles sur les probiotiques.
    https://www.doctical.com/prebiotiques-pour-soigner-les-mycoses-vaginales
    – Et bien sûr nos célèbres articles sur l’hygiène intime.
    https://www.doctical.com/quelle-toilette-intime-en-cas-de-mycose-vaginale/
    Car souvent, des erreurs d’hygiène intimes sont à l’origine des mycoses récidivantes…
    En espérant vous avoir aidée, cordialement,
    L’équipe de Doctical

  28. Avis de Célia
    Célia 31 juillet 2013 à 6 h 58 min - Répondre

    Des saignement après un rapport sexuel
    Bonjour,j’ai eu un rapport avec mon copain jeudi dernier (presque une semaine) et au bout d’un certain temps je me suis mise à saigner de l’intérieur du vagin et ça me faisait mal. Je pense que j’étais irritée. Aujourd’hui (mercredi), cela me dérange très fortement, une sensation de brûlure.. est-ce une mycose? (vu que c’est venu 1 semaine après) et si oui dois-je aller chez ma gynécologue?
    merci pour votre réponse

    Réponse de médecin pour Doctical:
    Les démangeaisons sont un signes assez spécifique des mycoses vaginales. L’irritation peut être un facteur de mycose. Il serait donc bien d’aller voir votre gynécologue pour un examen gynécologique qui permettra de déterminer ce dont vous souffrez.

  29. Avis de Dr Adelard
    Dr Adelard 26 juin 2013 à 14 h 35 min - Répondre

    Secrétion vaginale
    Bonjour,
    Juste vous demander pour les hypersécrétion vaginale pendant les rapport (les femmes fontaines) vraiment je veux avoir une idée sur la prise en charge.

    Réponse de médecin pour Doctical
    Les femmes fontaines produisent un fluide au moment de l’orgasme, fluide qui sort en jet de l’urètre, exactement comme l’urine ou le sperme. Il ne s’agit donc pas d’une hyper sécrétion vaginale… On qualifie aussi ce phénomène d’éjaculation féminine. Il n’existe pas de traitement particulier, parce qu’il ne s’agit pas d’une anomalie. On estime que 10 % des femmes environ connaissent par périodes au moins, ce phénomène. Il est lié à un plaisir orgasmique puissant.

  30. Avis de Alix
    Alix 16 juin 2013 à 15 h 48 min - Répondre

    Mycoses et ménopause
    J’ai facilement des mycoses vaginales : chaque fois que je prends des antibiotiques, souvent aussi après une rapport non protégé. Je me traite avec de la crème gyno-daktarin pendant 5 ou 6 jours puis le problème disparaît mais revient au rapport suivant . Je ne vis pas avec mon compagnon et nous nous voyons peu, je suis ménopausée mais je prends un traitement hormonal de substitution qui me donne une lubrification correcte.

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Après la ménopause, les mycoses vaginales sont rares, quasi inexistantes. Cependant, avec un traitement hormonal, votre vulve continue à recevoir des estrogènes et donc peut être sujette à des mycoses… Lorsque vous arrêterez ce traitement hormonal substitutif, il est probable que vous n’aurez plus de mycoses vaginales.
    Lisez notre article sur les gestes antimycose concernant la sexualité : https://www.doctical.com/5-trucs-pour-une-sexualite-sans-mycose-vaginale/

  31. Avis de Martine
    Martine 23 avril 2013 à 20 h 04 min - Répondre

    Mycoses et antibiotiques
    Bonjour,
    Mon compagnon prend des antibiotiques depuis quatre mois contre l’acné et j’ai souvent des mycoses vaginales. Est-ce-que les antibiotiques passent par le sperme? Merci de votre réponse. Martine

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Alors là, je ne sais pas, mais ce n’est pas impossible. Il faudrait que vous vous traitiez par probiotiques pendant le temps que votre compagnon prend des antibiotiques. A lire, nos articles sur « Mycose vaginale et probiotiques » : https://www.doctical.com/prebiotiques-pour-soigner-les-mycoses-vaginales/

  32. Avis de Sandrine
    Sandrine 19 avril 2013 à 21 h 10 min - Répondre

    Une mycose ça se transmet?
    Est-ce qu’un homme peut transmettre la mycose d’une femme à une autre ?
    Réponse de médecin pour Doctical :
    Les mycoses vaginales ne sont pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et ne se transmettent donc pas. En fait, les candida albicans, agents des mycoses sont présents partout sur la peau et même dans le vagin. Leur développement anormal est plutôt dû à un déséquilibre de la flore vaginale. A lire, notre article sur le sujet : « Mycose vaginale, est-ce transmissible sexuellement ? » :https://www.doctical.com/les-mycoses-gynecologiques-sont-elles-des-maladies-sexuellement-transmisibles-mst/

  33. Avis de F.
    F. 18 avril 2013 à 9 h 19 min - Répondre

    Mycose et sexualité
    Bonjour,J’attrape des mycoses après chaque rapport protégé, je me suis demandée si c’était un problème de préservatif en latex et j’ai donc changé pour du sans latex seulement toujours mycose. Peut être devrais je utiliser du lubrifiant avec le préservatif?
    Je trouve ça assez bizarre….

    Réponse de médecin pour Doctical:
    Je vous engage à lire notre article : « Les 5 trucs pour une sexualité sans mycose » : https://www.doctical.com/5-trucs-pour-une-sexualite-sans-mycose-vaginale/

  34. Avis de Rougié
    Rougié 18 mars 2013 à 13 h 34 min - Répondre

    Une sexualité sans mycoses
    Bonjour,
    Je voulais savoir pourquoi au moins une fois par an, j’attrape une mycose vaginale !!! Alors qu’on utilise du gel etc…
    (pas de capote… ça fait 5 ans qu’on est ensemble)
    C’est toujours la fille qui attrape ça et pas le mec !
    J’en ai marre de devoir aller chez le médecin chaque fois ou à la pharmacie ! Est ce qu’il existe un moyen de ne plus en avoir ? depuis que j’ai des relations non protégées j’en ai tous les ans ça va faire plus de 10 ans que j’ai ça une fois par an …!! que faire pour s’en débarrasser une fois pour toutes ?

    Réponse de médecin pour Doctical :
    Il est impossible de faire quelque chose qui vous empêche à tout jamais d’avoir un jour une mycose vaginale. Il n’existe pas de vaccin contre ce type de maladie. Cependant, je vous encourage à lire nos articles, afin d’adapter votre hygiène et de faire les bons gestes par rapport à la sexualité. Sachez aussi que certains traitements antimycosiques que l’on achète en pharmacie sont disponibles sans ordonnance. Vous n’avez donc pas forcément besoin de voir un médecin. Sinon, si vos mycoses sont fréquentes, vous pourriez faire des cures de zinc (voir article) ou bien de probiotiques (voir articles). Ce sont des cures qui peuvent diminuer le risque de mycoses vaginales…

  35. Avis de Louloute
    Louloute 23 octobre 2014 à 8 h 51 min - Répondre

    J’ai un nouveau partenaire depuis 8 mois, et à chaque rapport, protégé du début à la fin ou partiellement, il fait une petite mycose. Moi je n’ai pas de symptôme. Qu’est-ce que ça peut être ? Est ce qu’une allergie au latex peut se manifester au cours d’une vie ? Je suis perdue et j’espère qu’il n’y a rien de grave

  36. Avis de Lilianne
    Lilianne 6 décembre 2014 à 19 h 23 min - Répondre

    J’ai un copain depuis 9mois, nous avons eu des rapports sexuels avec et sans préservatifs, mais après ces rapports et parfois même pendant des brûlure ce faisait sentir chez moi… Ensuite, j’ai eu des pertes blanches et même verdâtre malodorante.. Il y a un mois j’ai eu une infection urinaire qui n’a pas été soigner correctement et maintenant celle-ci c’est amplifier et je pense même avoir une mycose.. Car des pertes blanches encore, démangeaisons…
    Pensez vous que mon copain dois aussi ce soigner pour que lors de nos prochains rapport sexuel je rattrape la mycose? Et pensez vous que c’est une mycose ou mst..?

  37. Avis de Bonjour
    Bonjour 1 décembre 2014 à 8 h 35 min - Répondre

    Depuis quelque temps, au moins plusieurs mois, nous avons des soucis parce qu’avec mon homme nous avons des relations sexuelles. Tout se passait bien, et depuis quelque temps, après le rapport, il me dit que ça le brûle comme des micro coupures sur le gland du pénis. Avent il n’avait pas tout ça. Donc on aimerait bien une solution à ce problème parce que se n’est pas super du tout pour lui. On peut le faire 1 fois dans la semaine parce que après il ne peut plus. C’est un peu gonflé, et il a mal comme des micro coupures.

  38. Avis de Jérôme
    Jérôme 24 novembre 2014 à 16 h 10 min - Répondre

    Bonjour, j’ai une nouvelle copine depuis près d’un mois. Lors de nos premiers rapports j’ai constaté l’apparition de petites tâches rouges sur le gland. J’ai donc consulté et le médecin m’a prescrit du ketoconazole 2% que j’ai utilisé sur la zone pendant une semaine. Les symptômes (qui avaient déjà disparus d’eux même) ne sont par revenus. Mais ma copine fait des infections urinaires et il m’arrive d’avoir quelques retours de tâches rouges après les rapports. Y’a t’il une corrélation entre les problèmes? Dois je réutiliser le gel qu’on m’avait prescrit? Je précise que nos rapports se font sans préservatif (ma copine utilise la pilule).

    Merci d’avance pour votre aide,

    Jérôme

  39. Avis de Catherine
    Catherine 12 novembre 2014 à 10 h 14 min - Répondre

    Bonjour,
    Lors de rapports avec mon copain son sperme me brule! Ca n’arrive qu’avec l’ejaculation a l’interieur! sinon les rapports proteges ou non ou je ne suis pas en contact avec son sperme ne me derangent pas mais quand il ejacule a l’interieur ca brule bcp! ce n’est pas une mycose et je ne sais pas quoi faire. On m’a conseiller du bicarbonate de soude pour diminuer l’acidite de mon vagin. Pensez vous que ce soit une bonne solution?

  40. Avis de Léa
    Léa 11 novembre 2014 à 18 h 21 min - Répondre

    J’ai eu mon premier rapport avec mon copain. Comme un premier rapport, j’ai eu très mal, mais au deuxième, ça allait beaucoup mieux. Mais après le soir, j’ai eu des brulures et maintenant des démangeaisons. Est-ce une mycose ?

  41. Avis de Fillette
    Fillette 11 novembre 2014 à 10 h 19 min - Répondre

    J’ai une mycose vaginal sa me fais des pertes blanche sa sent mauvais sa me gratte et sa me fais des boules de peau j’ai étais voir un gynécologue il ma dit ces rien et il ma passer une bouteille de cyteal un truc comme sa pour se laver, mais sa change rien du tous. Et je couche avec mon homme et j’ai peur qu’il l’attrape est-ce possible ?!

Laisser un commentaire