La pompe à vide pour l’érection, trois témoignages

Dr C. Solano
La pompe à vide, ce dispositif capable de déclencher mécaniquement une érection, c’est un appareil qui fonctionne très bien, mais qui est trop peu connu des hommes, des femmes, et également des médecins. Pourtant, il donne de très bons résultats. Pour avoir fait des consultations qu’on pourrait qualifier de « spécial pompe à érection » ou « spécial vacuum » plusieurs de mes patients ont accepté de témoigner.

Joël

Joël : un sentiment de joie lors de la découverte de la pompe à vide

Joël avait été opéré d’un cancer de la prostate 6 mois auparavant. Etant relativement jeune (56 ans), sportif, ayant fait de la rééducation avant l’opération, il espérait récupérer rapidement ses érections. Malheureusement, 6 mois après l’intervention de prostatectomie radicale, avec les médicaments en comprimés, il obtenait une légère érection, insuffisante pour une pénétration.
Après sont tout premier essai de pompe à érection (vacuum), il me dit : « je n’ai pas pu retenir mon sourire. J’ai sentir un grand ouf. Ouf, je pouvais encore avoir des érections. Ouf, je voyais une érection vraiment dure. C’est vraiment un moment dont je me souviens, car ça m’a fait un bien fou. » Depuis un an après, Joël utilise toujours cette pompe régulièrement, même s’il a parfois des érections suffisantes avec les comprimés de Viagra. Il utilise souvent la pompe à vide en plus du comprimé, car « en associant les deux, ça fonctionne mieux » m’explique-t-il.

Jacques

Jacques 64 ans : une pompe à vide après infarctus

Ayant eu un infarctus et un traitement à la suite avec pas mal de médicaments, je n’avais plus d’érection digne de ce nom. J’ai testé la pompe à érection. Pour moi, le résultat est top. Cela me donne un sexe vraiment plus volumineux et une érection qui dure… même quand je n’ai pas trop de désir.
Petite gêne pour moi, il ne faut pas garder l’anneau pénien plus de 30 mn, ce qui oblige à calculer la durée de la relation sexuelle !
Je trouve que c’est bien mieux que les piqûres intracaverneuses que l’on m’a proposées (je n’ai essayé qu’une fois ces piqûres dans la verge, mais ça ne me disait vraiment rien de me piquer le pénis !) et les pilules comme le Viagra® ou Cialis® non plus, ça ne me convenait pas.
Je peux même dire que ça m’a regonfler le désir que j’avais un peu perdu, suite, je pense à des échecs répétés. Maintenant, j’ai repris confiance avec cet ustensile qui pour moi, ressemble à un jouet. Il est vrai que je suis manuel, peut-être qu’un intellectuel a plus de difficulté à l’utiliser ? Avec un peu d’entraînement, j’ai une érection le temps de compter jusqu’à à peine 10, et une bonne érection, je me sens en confiance. Je peux même dire que j’ai retrouvé de meilleurs érections le matin et plus souvent. Que du positif (à part les 30 mn et le prix, plus de 400 €, mais ça, je ne le regrette pas). Et en plus, j’ai de bonnes sensations, du plaisir et un orgasme normal.

Constant

Constant 71 ans, diabète et pompe à vide

Depuis que j’ai une pompe à érection, je ne connais plus jamais de panne ! Je n’exagère pas si je dis qu’elle a changé ma vie. J’ai un diabète et les médicaments devenaient de moins en moins efficaces. La pompe à vide me déclenche une belle érection comme je n’en avais plus depuis longtemps et j’installe un anneau qui bloque le sang.
Je m’en sers dans la salle de bain tout seul avant de venir vers ma compagne. J’en ai pour moins de 5 mn. J’avoue que je ne garde ensuite l’anneau que 15 minutes maximum, même si je sais qu’on peut le garder 30 minutes. Et ça me suffit. Mon amie est contente du résultat, d’ailleurs, il arrive qu’elle me dise elle-même de me servir de ma pompe ! Je l’utilise au moins 3 ou 4 fois par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error:
Dr Solano sexualité et cancer prostate

Recevez ce guide exclusif GRATUITEMENT

Lire la vidéo

Sexualité et cancer de la prostate